Harry Roselmack : un exemple de réussite


Rédigé par Catherine NEDELEC - Angers, le 06/10/2011 - 09:16 / modifié le 06/10/2011 - 10:30


Mercredi après-midi, Harry Roselmack était l’invité de la Fnac d’Angers. Durant une petite heure, il a échangé avec un jeune public sur un thème de société : l’intégration des minorités dans les médias.



Harry Roselmack s’est adressé à un jeune public en grand professionnel
Harry Roselmack s’est adressé à un jeune public en grand professionnel
la rédaction vous conseille
Carole Fournier, responsable de la communication de la Fnac d’Angers était très satisfaite, ce mercredi, de la venue d’Harry Roselmack : « La Fnac est un acteur culturel local. Nous trouvons intéressant de créer la rencontre d’un journaliste de renom avec le public par le biais d’un thème de société. Harry Roselmack est une figure de réussite. Sa conduite saine et droite est un bel exemple pour tous ».

Son parcours professionnel a tout d’une belle ascension : débuts à Radio béton, puis s’ensuivent La Chaine météo, France Info, i>télé, Canal + et TF1 en 2006. Il devient le remplaçant officiel de Patrick Poivre d’Arvor puis de Laurence Ferrari jusqu’en 2011. Parallèlement, il présente le magazine Sept à huit, puis à partir de 2009, Harry Roselmack en immersion, une émission qui lui tient particulièrement à cœur.

« Nous allons au devant des gens afin de donner une photographie de la société la plus juste possible, nous obligeant à dépasser nos craintes ». Une sensibilité qui lui vient de son éducation, « j’étais moi-même différent des autres enfants par mes origines antillaises ».

Alors, pour répondre à la question d’une personne sur la raison du retard français des minorités dans les médias par rapport à l’Angleterre, il invoque « l’Histoire et la Culture de la France, ses grandes écoles qui concentrent les élites rendent plus difficile la possibilité de faire sauter les verrous ; en même temps la République protège et donne accès à tout. Les jeunes générations se sont rendues compte tardivement qu’il y avait une différence. Mais par rapport aux autres pays latins, nous ne sommes pas tellement en retard…».

Regrette t-il le JT ? « Non. Le JT existe pour informer. Le documentaire, pour éduquer. On en a tous besoin ». Son prochain sujet évoquera d’ailleurs la prison. Avec son équipe, il passera une semaine avec des détenus, afin de comprendre leur ressenti par rapport à leurs actes et comment ils envisagent le retour à la vie normale. Un sujet délicat qui ne sera sans doute pas plus difficile émotionnellement que celui de la rencontre de SDF. « Ce n’est pas sans conséquence de passer la journée avec des personnes qui n’ont plus rien et de rentrer le soir à l’hôtel ».

Pourtant, Harry Roselmack semble passionné par ce qu’il fait aujourd’hui : « La télévision est venu à moi. Mais quand j’ai décidé d’être journaliste, ce n’était pas pour le JT ». Il a besoin d’établir le contact avec les personnes rencontrées : « elles assument leur situation et acceptent de témoigner mais elles ont besoin de connaître l’équipe pour être dans le vrai, dans l’échange. Nous devons agir avec curiosité, sans voracité ». Et bien que journaliste de TF1, Harry Roselmack soutient que « le plus important est l’intérêt de ce que vous faite et pas le support ».



















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03