Hausse de la TVA : des cavaliers en colère dans les rues d’Angers


Rédigé par - Angers, le 23/11/2013 - 18:05 / modifié le 24/11/2013 - 11:03


Aux cris de « Hollande t’es foutu, les poneys sont dans la rue », un peu plus de 500 responsables de centres équestres et cavaliers ont défilé ce matin dans les rues d’Angers pour dire non à l’augmentation de TVA qui s’appliquera dès le 1er janvier prochain aux activités équestres.



Les 2/3 des pratiquants d'activités équestres sont des femmes, selon les représentants de la filière
Les 2/3 des pratiquants d'activités équestres sont des femmes, selon les représentants de la filière
la rédaction vous conseille
La TVA réduite dans les centres équestres c'est bientôt fini. Le décret qui abroge le taux de 7 % sur l’activité des centres équestres a été publié le 13 novembre dernier au Journal officiel. À partir du 1er janvier 2014 « les prestations correspondant au droit d’utilisation des animaux à des fins d’activités physiques et sportives et de toutes installations agricoles nécessaires à cet effet » passeront à 20%, précise le texte .

Colère des responsables des 130 clubs hippiques du Maine-et-Loire qui estiment que cette augmentation brutale de la TVA risque d’être fatale à leurs établissements avec à la clé d’importantes pertes d’emplois.

Ce samedi, ils étaient un peu plus de 500 à défiler dans les rues avec des chevaux tenus par de jeunes cavalières, « cette activité étant pratiquée par 2/3 de femmes », selon les organisateurs, afin de crier leur colère et demander un retour rapide au taux réduit dont bénéficiaient les centres équestres à ce jour.

« On essaie de faire revenir le gouvernement sur le décret qui passe le taux de TVA de 7 à 20 % sur les activités équestres à partir de janvier prochain », déclarait ce matin Yannick Ferrand, président du Comité départemental d’équitation de Maine-et-Loire.

Pour les manifestants, très remontés, cette modification pourrait conduire « à la fermeture de 2 000 centres équestres en France et faire perdre 6 000 emplois. 80 000 chevaux et poneys deviendront inutiles ».

" Le sport équestre n’est pas du tout un sport réservé aux riches "

Pour le président du comité départemental, « les centres équestres sont peu aidés, leurs ressources dépendant essentiellement des personnes qui mettent leurs chevaux en pension et plus généralement par les cavaliers qui viennent prendre un cours une fois par semaine ».

L’augmentation de la TVA entrainera une augmentation des coûts des prestations pour les utilisateurs des centres équestres, les cavaliers n’étant pas toujours des personnes fortunées, mais le plus souvent des passionnées. « Le sport équestre s’est extrêmement démocratisé en France et ce n’est pas du tout un sport réservé aux riches. Nous estimons qu’il y a 2 300 000 pratiquants en France, pas tous inscrits à la fédération des sports équestres. S’il y avait autant de gens très riches, ça se saurait ».

Selon le journal « Les Échos », cette suppression du taux réduit pour les centres équestres résulte des injonctions de Bruxelles, l’État français pouvant être condamné par la Cour Européenne s’il ne s’y conformait pas. Pour aider la filière à absorber cette hausse qui menace la survie de plus d’un tiers des centres équestres, selon les représentants de la filière, le gouvernement a proposé que « les contrats conclus avant le 31 décembre 2013 (continuent) à bénéficier du taux réduit jusqu’à leur terme », a expliqué le ministre de l’Économie Pierre Moscovici le 12 novembre dernier. Le ministre a également indiqué « qu’une aide aux centres équestres » sera mise en place via un « fonds cheval » (dont le montant n’a pas été précisé) piloté par les représentants de la filière.

Pour les manifestants angevins, « ces mesures, c’est reculer pour mieux sauter ». Et en matière de saut d’obstacle, les cavaliers savent de quoi ils parlent.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par IVC le 26/11/2013 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faudrait voir à être un peu sérieux. Est-il logique que les clubs d'équitation s’acquittent d'une TVA de première nécessité?

2.Posté par Metendal le 11/02/2014 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le constat quelques mois après est que bon nombre de centres équestres ont souffert de cette hausse mais peu d'entre eux ont fermé les portes comme beaucoup le craignaient. Certains ont répercuté cette hausse des prix sur les tarifs des abonnements et des prestations.








Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com