Heure de gratuité dans les parkings : mesure payante pour un conseil animé


Rédigé par - Angers, le 21/07/2014 - 21:55 / modifié le 22/07/2014 - 10:51


Le dernier conseil avant la "trêve" estivale a donné lieu à une passe d'armes sévère entre majorité et minorité municipale, sur fond d'attractivité commerciale et de politique de déplacement : la première heure de gratuité des parkings angevins a finalement été adoptée, comme Christophe Béchu l'avait promis durant la campagne.



A partir du 1er septembre, la première heure sera gratuite dans les parkings du centre-ville angevin.
A partir du 1er septembre, la première heure sera gratuite dans les parkings du centre-ville angevin.
la rédaction vous conseille
"Si les attaques sont caricaturales, il n'y a aucune raison à ce que la réponse soit nuancée". Une chose est sûre : au soir du dernier conseil municipal avant la coupure estivale, bon nombre de conseillers municipaux -minorité et majorité comprises- sont repartis les valises pleines.
Et c'est l'une des mesures emblématiques du candidat Béchu qui a occasionné ces échanges d'amabilité.

Coupons court à tout suspense : la première heure de gratuité dans les parkings du centre-ville -souterrains ou enclos- a été adoptée à une très large majorité. Sans surprise, non plus, le vote "contre" des conseillers de l'opposition, regroupés autour de Frédéric Béatse.

Un objectif pour Christophe Béchu : "Renforcer l'attractivité du centre-ville et de commerces qui ont beaucoup souffert ces dernières années. Nous faisons un premier pas, mais d'autres mesures suivront", prévient déjà le maire, notamment "un moratoire pour que nous ne développions pas de nouvelles zones commerciales dans les années à venir. À la rentrée, nous nous appuierons également sur un opérateur extérieur pour remplir les boutiques du centre-ville".

Explication de texte pour la forme

Gilles Mahé.
Gilles Mahé.
"La ville du développement durable, c'était avant", relève le conseiller Europe Écologie les Verts (EELV), Gilles Mahé. Cette décision, c'est une aberration en terme de politique de déplacement, c'est de la démagogie", lance-t-il, avant de sortir l'artillerie lourde. "Les orientations de votre majorité se résument à une juxtaposition d'actions qui répondent à des intérêts catégoriels plutôt qu'à l'intérêt collectif".

Quelques minutes plus tard, son colistier Antony Taillefait remonte sur le ring, les gants en moins. Pour lui, le manque à gagner de cette mesure -évalué à 840 000 € par an à reverser au délégataire- est à inscrire "au budget communication de la ville et non pas au budget "commerce et stationnement". Vous faites payer aux Angevins une mesure de com à l'attention d'une partie de votre fidèle et indéfectible électorat. La recherche d'une augmentation de clientèle n'est pas là où on le croit."

Brouhaha dans l'assistance. Le maire entre sèchement dans l'arène. "La réalité des précédents mandats, c'est une accélération de l'étalement urbain. De 1998 à 2012, les trajets effectués en voiture entre l'extérieur et l'intérieur de la ville ont augmenté de 40 %", souligne Christophe Béchu, qui hausse le ton. "Quant à la question commerciale, ayez au moins l'humilité de reconnaître que ce dernier mandat a été tout sauf une réussite".

Humilité, toujours, à l'endroit d'Antony Taillefait. "En démocratie, l'électorat n'appartient à personne", tranche le maire, qui ne digère pas "l'amalgame" entre "telle ou telle catégorie de population" et un vote aux élections.

Un clivage réel sur le fond

Christophe Béchu
Christophe Béchu
Voilà pour la forme des débats. Sur le fond des choses, le clivage entre majorité municipale et opposition s'est fait jour bien avant ce soir de conseil. Depuis le matin, conseillers de la minorité et affidés font circuler sur internet un papier issu du blog transports du Monde.

En substance, dans de nombreux cas, de nouveaux maires -souvent estampillés UMP- encourageraient le retour des voitures en ville. La première heure de gratuité des parkings s'inscrit-elle dans cette logique ? "Je le pense", déplore le député socialiste et conseiller d'opposition Luc Belot, qui trouve "incroyable de penser la ville comme cela en 2014", qui plus est lorsqu'on a "40 ans. Ce n'est pas le fait d'être de nouveaux maires qui conditionne cela, mais plutôt le fait qu'entre nouveaux élus du même bord on échange -et c'est bien légitime- des programmes et des idées."

Le ton est mesuré, mais se fait vite plus offensif : "On s'approche plus du clientélisme électoral que de la politique publique. C'est une fausse bonne idée", argue l'ancien vice-président de l'agglo en charge des transports, qui détaille : "Avec cette mesure, on répond à une demande, et pas à un besoin. Le besoin des commerçants du centre-ville, ça n'est pas du stationnement, mais des clients !" Luc Belot émet aussi de nombreux doutes sur le "principe de gratuité, dans le message qu'il donne, et dans l'organisation qu'il impose. On jugera sur pièces", avance-t-il.

Pour Vincent Dulong, ancien conseiller EELV d'Angers, "tout le monde va aller au cœur de ville, avec un risque de congestion. C'est mécanique : plus de places aux uns, c'est réduire la place aux autres"... et notamment aux piétons ou aux vélos. "C'est une vraie régression", se désole le toujours conseiller régional. "Ça me semble aberrant du point de vue environnemental, social et fiscal, si l'on considère que l'on va faire porter aux Angevins les charges de centralité".

Pour l'efficience de la mesure, rendez-vous dans un an

Bien plus intéressant sur le fond que sur la forme -même s'il convient de saluer le réveil de la minorité- la question de la première heure de gratuité des parkings, et plus largement celle de la politique de déplacements urbains, ne trouvera désormais sa réponse que dans l'expérience.

De ce point de vue, majorité et minorité seront attentives aux chiffres : ceux liés aux transports, mais aussi ceux afférents à l'attractivité commerciale du centre-ville... Rendez-vous dans un an ?

Le dispositif, à partir du 1er septembre

- La première heure gratuite dans les parkings à ouvrage et enclos
- Une modification tarifaire anticipant le paiement au ¼ d’heure (réglementation nationale) à la mi-2015. Les prix seront :

*dans les ouvrages: à 2€/h au Ralliement et à 1,60€/h au Mail, à République et à Molière
*dans les enclos: à 1,60€/h et à 1,20€ /h à Larrey et Mitterrand.

- Au parking du Ralliement, pour éviter son utilisation urbaine, tout stationnement inférieur au quart d'heure sera facturé 1€.

Coût évalué de la mesure pour la collectivité : 840 000 € par an, correspondant au manque à gagner du délégataire.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

9.Posté par Tonton flingueur le 25/07/2014 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ alain landry

Vos propos sur le stationnement payant pour les grandes surfaces sont pertinents. nous pourrons espérer alors une fuite en avant avec une explosion des commandes par internet (les fameux drive !!!) ou de livraison à domicile. de surcroit, la conso d'essence et la pollution diminueraient en conséquence (une véritable mesure écologique) mais je ne vois pas de solution pour le commerce de centre ville et je crains quelques répercussion sur l'emploi qui reste le nerf de la guerre.
le...

8.Posté par alain landry le 24/07/2014 20:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
donc puisque c est pas le stationnement payant qui est a l origine, c est vrai que c est pas uniquement ça, j espére que les grandes surfaces lisent vos commentaires et vont bientot rendre payant les parkings de leur grande surface, , d ailleurs la municipalité pourrait decreter un droit de stationnement sur ces parkings puisqu ils sont régies par le code de la route nationnal au niveau accident, en faisant payer un droit de stationnement la munnicipalité retembera sur ses pieds assez facilem...

7.Posté par tonton flingueur le 24/07/2014 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ alain landry

Angers est une modeste préfecture dont la vie tourne autour des fonctionnaires, il est vrai, mais aussi des étudiants, des militaires, du clergé, et des petits commerçants...
Alors au lieu de vous en prendre uniquement à la catégorie des fonctionnaires, posez-vous la question de savoir pourquoi tant de gens vont dans les magasins autres que ceux du centre ville.
Au jeu des accusations, on peut trouver beaucoup de coupables mais je ne pense pas que les problèmes du commerce du ce...

6.Posté par alain landry le 24/07/2014 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on voit que la gauche et les verts qui n ont de vert que leur lunettes... privilégies les centres commerciaux extérieurs a croire qu ils ont des actions dans attol, carefour auchan leclec et casino, bande de propre a rien et de mauvais en tout la plupart sont fonctionnaires et casse le petit commerce , on devrait mettre ces élus en stages dans des petits commerces.. pour qu ils voient ce qui si passe et leur reduire leur salaires au smig

5.Posté par Tonton flingueur le 22/07/2014 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Béchu se met le doigt dans l'oeil. Ses mesures feront revenir quelques potentiels clients du centre ville mais surtout des promeneurs (bonjour les embouteillages !!!).
beaucoup de consommateurs ne fréquentent pas les petits commerces du CV qui sont des petits commerces et sont plutôt des clients de grandes surfaces et de centres commerciaux.

Se sont-ils poser la question de savoir pourquoi tant de gens vont dans les magasins autres que ceux du centre ville ? je ne crois pas savoir que le pouvo...

1 2














Angers Mag











Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51



cookieassistant.com