Hitler et les gens du voyage, Gilles Bourdouleix fait appel



Me Ivan Jurasinovic, l'avocat de la Ligue des Droits de l'Homme et les autres parties civiles peuvent se préparer à un nouveau procès.
Me Ivan Jurasinovic, l'avocat de la Ligue des Droits de l'Homme et les autres parties civiles peuvent se préparer à un nouveau procès.
Condamné jeudi dernier par le tribunal correctionnel d'Angers à 3.000 euros d'amende avec sursis pour "apologie de crime contre l'Humanité", le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, a décidé de faire appel de sa condamnation a fait savoir son avocat, Me Pierre Brossard ce mardi.

C'est pour le moins la preuve que l'élu choletais n'a pas accepté le jugement, considéré pourtant ici et là par certaines parties civiles comme clément, et entend défendre sa relaxe jusqu'au bout.

"Oui, ce jugement est extrèmement clément mais le juge n'est pas allé au bout de son raisonnement. Et nous voulons maintenant la relaxe car, pour moi, Gilles Bourdouleix est innocent" justifie Me Pierre Brossard.

Le parquet d'Angers a décidé de former lui aussi appel incident, ce qui indique-t-il, permettra à la Cour d'Appel ne pas être limitée dans ses possibilités de condamnations à hauteur du jugement de première instance. La Ligue des Droits de l'Homme et le Mrap ont eux-aussi décidé de faire appel.

Rappelons que cette procédure concerne des propos que le député-maire de Cholet a tenu le 21 juillet 2013 à l'issue d'une vive explication avec des gens du voyage, et laissant entendre qu' "Hitler n'en avait peut-être pas tué assez".

Jeudi, au terme de plus de six heures d'audience, les juges du tribunal correctionnel d'Angers, ont retenu l'apologie de crime contre l'humanité" mais n'ont pas suivi les réquisitions du procureur de la République d'Angers, Yves Gambert, qui avait réclamé 6 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende à l'encontre de Gilles Bourdouleix.

Ils ont aussi condamné le député-maire de Cholet à 600€ d'amende avec sursis pour insulte et diffamation à l'encontre du journaliste du Courrier de l'Ouest qui a relayé ses propos. Une décision qui, elle, n'est pas frappée d'appel.

Mardi 28 Janvier 2014
Rédaction Angers Mag Info
Lu 642 fois
     

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau