Hollywood Boulevard à Angers ?

Festival Premiers Plans 2011


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 26/01/2011 - 16:53 / modifié le 27/01/2011 - 07:28


Le Festival Premiers Plans d’Angers envisage-t-il d’aménager un « Hollywood Boulevard » à Angers ? Tout porte à le croire. La mésaventure dont Xavier Massé, l’administrateur du Festival a fait l’objet, ce jour, pourrait donner des idées aux organisateurs.



Xavier Massé montrant les empreintes dans le ciment frais
Xavier Massé montrant les empreintes dans le ciment frais
La scène s’est déroulée ce midi, rue Bodinier à Angers, une petite rue située en dessous de la Place du Ralliement. Le Conseil Général de Maine et Loire organisait dans les locaux du CNDC (Centre National de Danse Contemporaine), situés dans cette rue, une conférence de presse dans le cadre « des journées particulières » réservées aux collégiens angevins. Représentant le Festival Premiers Plans, Xavier Massé attendaient les journalistes devant la porte d’entrée afin de les accompagner dans le studio où les adolescents tournaient leur premier film en compagnie de techniciens professionnels.

La rue Bodinier croisant la rue de la Roë, laquelle sera prochainement empruntée par le tramway, des travaux de réfection de la chaussée et des trottoirs sont en cours. Pour faciliter l’accès aux bâtiments riverains des planches ont été installées permettant aux visiteurs de ne pas marcher dans la boue ou, comme c’était le cas aujourd’hui, dans le ciment frais. Élément non négligeable dont Xavier Massé n’a pas tenu compte, puisqu’en sortant, désireux de longer la façade du bâtiment en empruntant le trottoir comme tout piéton qui se respecte, il s’est enfoncé dans le ciment en laissant de belles empreintes.

Etant très impliqué dans le milieu du cinéma depuis de nombreuses années, nous lui avons suggéré de mettre aussi les mains afin de reproduire le parvis du « Chinese Theatre », sur le Hollywood Boulevard, à Los Angeles (USA), lieu mythique où les plus grands artistes immortalisent leur passage en laissant leurs empreintes de pieds et mains dans le ciment. La mésaventure donnera peut-être des idées à Claude-Eric Poiroux pour les 25ans de festival en 2012.

En attendant les ouvriers qui intervenaient sur le chantier ont lissé le ciment, effaçant du même coup les empreintes.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag