Hommage à Fantani Touré vendredi aux Greniers Saint-Jean


Rédigé par Maxime PIONNEAU - Angers, le Mercredi 9 Décembre 2015 à 07:58


Un an après sa disparition, une soirée rendra hommage à la grande chanteuse malienne ce vendredi 11 décembre aux Greniers Saint-Jean à Angers. Une initiative de l'association Angers Jumelages. Nostalgie, émotion et musique



Hommage à Fantani Touré vendredi aux Greniers Saint-Jean
la rédaction vous conseille
Je suis Fantani Touré, une artiste chanteuse du Mali, une femme, une maman, une mère, une battante, je suis la présidente d'une association qui s'appelle Kolomba et je suis aussi la directrice, la créatrice d'un festival international qui s'appelle "Les voix de Bamako"." Spontanée, engagée et sans fard, ainsi se présentait-elle habituellement au public, comme à celui du Grand Théâtre venu l’applaudir lors de deux concerts en avril 2014.

La mort brutale de l’artiste, huit mois plus tard -le 3 décembre 2014- n’était pas restée sans écho à Angers, ville avec laquelle elle entretenait une relation particulière depuis la fin des années 90. Une relation couvée dans la dimension fraternelle qui anime depuis 1974 les relations de coopération entre Angers et Bamako, la capitale du Mali, via l'Association Angers Jumelages (AAJ). "L'idée vient d'une grande affection née en 1997" explique Janick Piétin. A l’époque, présidente de l’Orchestre du Lycée David d’Angers (OLDA), elle souffle le nom de Bamako au chef de la formation, Jean-Jo Roux : pourquoi ne pas emmener les jeunes musiciens de l'orchestre au Mali ?

Très vite, le projet se concrétise et en avril 2000, l'orchestre embarque pour l'Afrique et se produit avec la chanteuse. "J'avais préparé quelques orchestrations, en y allant comme ça, parce que c'est quand même de la musique orale. On a joué ce qu'on connaissait : elle a chanté et ça a marché très vite" raconte le chef d'orchestre. Dès lors, les coopérations se multiplient et la chanteuse reviendra à plusieurs reprises en Anjou, jusqu’à ces soirées d’avril 2014, où Fantani et Jean-Jo Roux se retrouvent pour le 40ème anniversaire du jumelage Angers-Bamako. Ou quand la musique symphonique s'encanaille avec des percussions d'Afrique et la chanteuse qu'on désigne comme "la voix de Bamako".

Lire notre article "Fantani Touré, une chanteuse militante au Grand Théâtre d'Angers" (05/04/2014)
 
Les combats de Fantani Touré
Élue meilleure artiste de l’année, dans son pays en 2002, chevalier de l’ordre national du Mali, prix Unesco de la paix… Fantani Touré, qui était aussi l’épouse du célèbre comédien malien Habib Dembélé, jouissait d’une notoriété internationale, fruit autant de son talent que de ses engagements. L'association Kolomba, qu’elle présidait, incarnait ses aspirations de liberté.

Née en 1999 au Mali, cette association avait fait des violences faites aux femmes et de la question de l'excision, sa préoccupation principale. "Elle a vu tellement de femmes souffrir, tellement de jeunes filles mourir suite à une excision qu'elle s'est dit : "Il faut lutter contre ça"." raconte Janick Piétin. "A tel point qu’elle préférait donner un travail aux exciseuses qu’elle connaissait pour que ça s'arrête, mais ce sera très long à s'arrêter..."

L'association Kolomba a survécu à sa disparition et c’est elle qui sera au centre de la soirée organisée vendredi en hommage à la chanteuse. "Le but c'est de rendre un hommage à Fantani, mais c'est aussi de dégager d'éventuels bénéfices pour scolariser des enfants à Bamako" explique Nicolette Dauver, présidente d'Angers Jumelages. En somme, une manière de prolonger les liens qui unissent Angers et l'association de la chanteuse. Sans oublier qu'une semaine après ceux de Paris, un attentat a frappé l'Hôtel Radisson Blu à Bamako faisant 22 morts. "C'est le moment de se serrer les coudes, on a été victime du même terrorisme, ça nous rapproche encore" rappelle la présidente de l'association organisatrice.

Témoignages, repas et concert
La soirée débutera à 19h30 avec des témoignages sur la chanteuse suivis d'une projection vidéo. Un macaron mangue/gingembre a été créé spécialement pour l'événement par le pâtissier angevin Nicolas Bécam. Un écho à ce jus de gingembre (le Gnamakoudji) qu'on trouve dans les rues de Bamako. A 20h30, un repas malien sera servi.
Le concert débutera à 21h30. Sous la direction de Jean-Jo Roux, l'orchestre Scènefonia tachera de faire résonner l'esprit de la chanteuse malienne. L'orchestre sera soutenu par trois musiciens maliens : Moussa Diabaté, qui avait accompagné la chanteuse au balafon et à la guitare, le griot Barou Kouyaté et la chanteuse Mariam Draba.









1.Posté par Todjinou Moussa Edgard le 09/12/2015 14:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Paix à son âme et repos éternel.








Angers Mag












Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30







cookieassistant.com