Hommage à Nelson Mandela, ce mardi à Angers


Rédigé par - Angers, le 10/12/2013 - 16:34 / modifié le 11/12/2013 - 23:09


Alors que les chefs d’État et la population rendaient hommage à l’ancien président sud-Africain, Nelson Mandela, au stade de Soweto, les élus et personnalités angevines organisaient une cérémonie à la cité éducative qui porte son nom, dans le nouveau quartier des Hauts de Saint Aubin à Angers.



L'entrée de la Cité Educative Nelson Mandela à Angers
L'entrée de la Cité Educative Nelson Mandela à Angers
la rédaction vous conseille
Le nouveau quartier des Hauts de Saint Aubin à Angers n’a rien à voir avec Soweto, le célèbre township de Johannesburg (Afrique du Sud) où se tient ce mardi 10 décembre l’hommage des grands de ce monde et de la population au père de la nation sud-africaine, Nelson Mandela.

A la différence près que ce quartier en construction situé au nord de ville, possède une cité éducative composée d’une école et d’une médiathèque portant, depuis le début du projet, le nom de l’homme d’état africain aujourd’hui disparu.

Ce matin, élus de tous bords parmi lesquels Frédéric Béatse, le maire d’Angers, Christophe Béchu, le président du Conseil général, ainsi que la plupart des conseillers municipaux et représentants d’association avaient tenu à s’associer à cet hommage.

Dévoilant un portrait de Nelson Mandela, désormais en bonne place dans le hall de la cité éducative, le maire et les personnalités présentes ont assisté à la lecture de citations de l’homme d’État, par les enfants scolarisés sur place.

« Vous pouvez être fier de passer votre jeunesse dans cet établissement », déclarait le maire aux enfants. « Merci d’avoir lu ces messages qui prouvent l’engagement de Nelson Mandela et ce qu’il laissera aux générations futures ».

" le racisme est un comportement inadmissible "

Frédéric Béatse, le maire d'Angers, pendant son intervention. En arrière plan le portrait de Nelson Mandela dévoilé ce matin
Frédéric Béatse, le maire d'Angers, pendant son intervention. En arrière plan le portrait de Nelson Mandela dévoilé ce matin
« Nous sommes ici pour honorer la mémoire d’un homme d’exception » a souligné le maire. « A 9000 km d’ici, c’est non seulement un pays et un continent, c’est la planète entière qui rend hommage et qui est réunie pour honorer la mémoire de Nelson Mandela, signe de l’universalité de son message ».

Le maire a rappelé « le parcours exemplaire » de l’homme d’État : « une leçon de vie qui doit être pour toujours une référence à suivre pour notre jeunesse ».

Nelson Mandela fut « à la fois un homme de combat, de justice, de pardon et de paix » a mentionné Frédéric Béatse avant d’évoquer l’ensemble de sa vie, de son engagement dans la lutte contre le système politique institutionnel de ségrégation raciale, en passant par ses années d’emprisonnement, avant de devenir président de la République d’Afrique du Sud. « Il est difficile pour les plus jeunes d’entre-nous d’imaginer que jusqu’aux années 90, dans un pays d’Afrique, les blancs et les noirs vivaient séparés dans le même pays. Nelson Mandela n’a jamais pu se résigner à cette injustice. Emprisonné et torturé pour cela il pardonnera à ses geôliers ».

« N’oublions jamais que le racisme est un comportement inadmissible qui est comme un coup de poing que l’on donne à la personne qui en est victime. Se retrouver attaqué non pas pour ce que l’on a dit, mais pour sa couleur de peau est absurde et injuste » a ajouté le maire. « C’est une négation complète du fait que nous appartenons à la même humanité et que celle-ci est riche de sa diversité ».

Avant de prononcer ce discours sur la tolérance, le maire venait juste d’apprendre que l’arbre de laïcité replanté dimanche dernier, suite à un acte de vandalisme, venait du juste d’en subir un second au cours de la nuit précédente.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag