Horizone : entrez dans un nouveau paysage


Rédigé par - Angers, le Samedi 3 Septembre 2011 à 09:10


A compter du lundi 5 septembre, en prélude aux Accroches-cœurs 2011, le groupe Angevin ZUR, en co-production avec la Paperie et le soutien de la Région des Pays de la Loire, présente au Lac de Maine d’Angers, sa nouvelle incursion dans notre univers quotidien : HorizØne.



Horizone : entrez dans un nouveau paysage
la rédaction vous conseille
ZUR pour « Zone Utopiquement Reconstituée » est un collectif de plasticiens, danseurs, comédiens, musiciens, né en 1984 à l’école des Beaux Arts d’Angers. « Lorsque l’on fait des études d’art, on nous dirige plutôt vers les travaux individuels », déclare « Flop », l’un des « passeurs d’information » du groupe. « Nous voulions mettre en place des œuvres collectives, nous avons donc décidé de constituer notre groupe à l’extérieur de l’école ».

Au départ ils étaient trois, désormais ils sont vingt, dont certains s’installent pendant une période plus ou moins longue dans le collectif, c’est selon les envies et les souhaits de chacun. « Nous ne faisons pas de casting, chacun vient quand il en a vraiment envie. On se repartit naturellement les rôles en fonction de notre expérience et des besoins du moment », explique Raphaël, l’autre passeur du jour. « Aujourd’hui nous vous recevons, demain ce sera quelqu’un d’autre, ça tourne … ».

La coopération, la discussion autour d’un projet, l’échange et l’imprégnation des lieux, c’est en ces quelques mots que se résume la philosophie du groupe ZUR, dont les installations plastiques ne sont pas faites pour êtres vues, mais plutôt pour être vécues.

Chacun a un autre travail à l’extérieur du collectif. Certains sont comédiens, graphistes, peintres, artistes de cirque et de rue, danseurs, etc. Le groupe se constitue en fonction des besoins et de ses productions. Ainsi, pour HorizØne ils sont une quinzaine, à s’être retrouvés pendant ce que les passeurs appellent une semaine poétique, pour discuter de ce nouveau projet, puis ensuite le mettre en place.

Pour ZUR, HorizØne, comme les interventions précédentes, l’œil du cyclone en 1995, point de vue en 1998, Mistic Turistic en 2001, ou encore Palarbres en 2007, et plusieurs autres, le principe est toujours le même : trouver un paysage et en faire un terrain unique d’aventure et d’expérience, c’est celui qui servira de terreau au développement du projet. Ensuite le projet, muri, se développe en fonction des rencontres, des visites aux quatre coins du monde. Les « Zuriens » ramènent des images, de concepts, des expériences et c’est tout ce melting-pot qui permet de réécrire le paysage dans lequel le spectateur, sans être pour autant acteur, est invité à pénétrer pour voir l’horizon différemment.

Ce sera le cas avec HorizØne, une colline choisie tout spécialement sur les bords du Lac de Maine. « Cette colline a été constituée avec les déblais du centre-ville, du quartier des halles. Vous vous rendez compte, ce lieu est chargé d’histoire », s’enthousiasme Flop.

HorizØne, pour ceux qui auront la chance de le vivre, chaque soir, au moment où la nuit tombera sur la ville, sera une expérience unique dont chacun ne ressortira pas tout à fait indemne. HorizØne va ouvrir de nouveaux points de vue, la façon de regarder la ligne d’horizon, de cadrer le connu et contempler l’inconnu, lequel a toujours été présent, caché à notre regard hâtif.

En déambulant sur le site et en s’arrêtant, le spectateur va voir le monde autrement et notamment le petit énorme et le minuscule beaucoup plus grand. « Nous invitons le spectateur à zoomer sur un paysage que nous remodelons avec le son, la lumière, les visuels », poursuivent les passeurs, qui nous embarquent, comme dans un poème, dans leur monde imaginaire. Mais est-ce vraiment de l’imagination ou simplement notre cerveau qui ne sait plus percevoir ce monde tridimensionnel dans lequel nous vivons.

Attention ZUR va bousculer nos habitudes et modifier notre perception, nous invitant à voyager sur les territoires de l’âme, à nous fixer de nouveaux repères. « Nous ne sommes que les passeurs vers un autre monde, celui que nous avons reconstitué », concluent les deux interlocuteurs avant de poursuivre leur installation.

HorizØne est présenté à Angers dans le cadre de la tournée régionale produite par la Région des Pays de la Loire et co-produit par La Paperie, centre national des arts de la rue, avec le soutien du ministère de la Culture et de la ville d'Angers.

Du 5 au 8 septembre à 21 h, au parc de loisirs du lac de Maine. Entrée 5 euros, billetterie de 11h à 19h (sauf le 04/09) à la caravane de La Paperie, place du Ralliement et sur place les soirs de représentation, de 19h30 à 21h. Renseignements au 06 43 08 16 04.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag