"Il n'est jamais trop d'Arts" : le social en scène


Rédigé par Victoria BEURNEZ - Angers, le 04/06/2016 - 07:50 / modifié le 04/06/2016 - 11:15


Le temps d'une soirée, l'association les Échappées culturelles permet à des personnes accompagnées dans des structures sociales ou médico-sociales de venir sur scène représenter un talent, exprimer un potentiel et casser les préjugés. Pour cette quatrième édition, ils ont décidé de faire les choses en grand.



Une représentation musicale lors de l'édition 2015, alors intitulée "Y'z'Arifts sur scène !
Une représentation musicale lors de l'édition 2015, alors intitulée "Y'z'Arifts sur scène !
la rédaction vous conseille
Voilà quatre ans que l'ARIFTS (Association Régionale pour l'Institut de Formation en Travail Social) a décidé de lancer l'événement. Chaque année, il invite des acteurs du milieu social et médico-social a monter sur scène pour faire halte aux fausses idées, aux préjugés et promouvoir l'enrichissement de soi par l'accès universel à la culture. Cette année, pour la quatrième édition, divers foyers d'aide aux personnes, tels que la DESPA ASEA 49 (service de protection de l'enfance), l'Abri (foyer d'hébergement pour les adultes handicapés), ou encore des ESAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail) de la région d'Angers se sont alliés pour créer Les Échappées Culturelles, association fédératrice de la soirée « Il n'est jamais trop d'Arts ».

Karine Poulalion, formatrice à l'ARIFTS, définit en quelques points l'essentiel de cette soirée : « Féderer des acteurs autour d'une philosophie, casser les préjugés, valoriser des potentiels et tout ça à travers la culture. Pour nous, l'important, c'est de garantir un accès à la culture malgré toutes les barrières à franchir pour de nombreuses personnes, qui pourtant ne doivent pas être exclues du milieu culturel. Toute personne doit être en capacité d'être spectateur mais également acteur. ».

Benoit Cartel, de l'Abri, continue : « Il s'agit d'une scène ouverte avec de la danse, théâtre, concert, expositions, sketchs comiques... C'est surtout un travail de longue haleine qui se tient derrière cette soirée, une implication qui réunit des professionnels et des personnes en situation de dépendance. On tend à promouvoir l'émancipation de l'individu par la culture : c'est le but de la médiation engagée par les professionnels. » Toute l'année, les ESAT fonctionnent avec ces activités ludiques et culturelles dans une finalité éducative essentielle. « Un véritable travail de « renarcissisation » est nécéssaire chez les personnes avec qui l'on travaille » nous dit Christophe Arnaud, représentant de la DESPA. « Par l'émotion, par le rire, il est vraiment essentiel dans le rapport à l'autre et à soi même, de découvrir ce que l'on est capable de faire, les choses que l'on peut transmettre. »
On tend à promouvoir l'émancipation de l'individu par la culture : c'est le but de la médiation engagée par les professionnels. 

Christophe Arnaud (DESPA), Karine Poulalion (ARIFTS), Benoit Cartel (L'Abri de Montreuil-Juigné), et Samuel Lebrun, artiste vidéaste, tous aux commandes de cette édition 2016.
Christophe Arnaud (DESPA), Karine Poulalion (ARIFTS), Benoit Cartel (L'Abri de Montreuil-Juigné), et Samuel Lebrun, artiste vidéaste, tous aux commandes de cette édition 2016.
Après trois années de représentation, les Échappées culturelles tendent réellement à ouvrir leur événement au grand public : c'est ainsi qu'après les locaux de l'ARIFTS, cette soirée spectacle aura lieu à La Marmitière, à Saint Barthélemy d'Anjou. L'association fait donc un bond en avant en s'offrant 850 places de plus.  « On est dans une vraie logique de développement durable, social et solidaire », nous dit Christophe Arnaud. Une dynamique justifiée dans un désir, sur le long terme, de s'inscrire dans la continuité dans ce territoire et dans ce milieu, et d'inviter un maximum de personnes à venir, ensemble, défier les préjugés et profiter de cette soirée.

C'est donc dans des conditions professionnelles que des personnes en situation d'handicap, de dépendance, de demande d'asile, de tout horizon et de tout âge, présenteront jeudi 9 Juin leurs potentiels artistiques. Au programme : chorale, prestation de chante, battle de danse, pièces de théâtre, spectacle musical et sketch comique. Également, des foodtrucks et un espace nourriture du monde organisé par le CADA France Terre d'Asile seront là pour la restauration.

"Il n'est jamais trop d'arts" - Jeudi 9 juin à 18h, sur le site du DESPA – ASEA 49 à La Marmitière, 81 route de Beaufort à Saint Bartélemy d'Anjou. Gratuit et ouvert à tous publics.












Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com