Immobilier : "On fabrique des logements beaucoup trop chers"


Rédigé par - Angers, le 01/07/2013 - 07:00 / modifié le 01/07/2013 - 08:00


Selon une étude rendue publique jeudi dernier lors des Assises de l'aménagement en Anjou, les prix des logements proposés sur le marché en Maine-et-Loire sont déconnectés des revenus disponibles des ménages pouvant accéder à la propriété. Inquiétant mais finalement pas surprenant. Laurent Escobar, son auteur, s'explique.



Immobilier : "On fabrique des logements beaucoup trop chers"
la rédaction vous conseille
Quel problème votre étude met-elle en évidence ?

"Il touche les ménages qui sont potentiellement concernés par la location ou l'acquisition d'un logement neuf privé en Maine-et-Loire, comme partout en France du reste. Quand on analyse leurs revenus, on s'aperçoit que 30% d'entre eux, ceux qui gagnent moins de 1574€ par mois, n'y ont pas accès. Surtout, on constate que les cinq tranches supérieures de revenus - de 1574€ à moins de 3131€ par mois - soit 50% de ménages de Maine-et-Loire, ont des budgets disponibles qui ne correspondent pas ou très mal aux prix pratiqués sur le marché. C'est d'autant plus grave que ces ménages forment environ 80% de la demande."

Précisez-nous les choses dans le détail ?

"Pour ces ménages, qui forment donc le cœur du marché du logement en Maine-et-Loire, les budgets disponibles vont de 110 000€ à 263 000€ selon l'importance de leur apport. Mais 30% d'entre eux - soit 50% de la demande - ne sont pas finançables au dessus de 191 000€ pour leur projet. Le hic, c'est qu'on n'a pas la moitié des logements sur le marché entre 110 000€ et 191 000€. On en a peut-être 15%. La grande majorité de qui est est proposé est supérieure à 180 000€. L'offre correspond donc peu à la demande, elle est ségrégante."

On ne fait donc pas assez de logements accessibles ?

"Oui. Soit parce que dans les centres urbains, le prix du m2 est trop élevé et que le prix de revient d'un constructeur l'est donc aussi; soit parce qu'en milieu rural, on ne sait faire que de la maison et pas à moins de 170 000€ sur une parcelle moyenne."

"On a vécu dans l'illusion"

Laurent Escobar, directeur associé du bureau d'études Adéquation, est intervenu jeudi 27 juin aux Assises de l'aménagement en Anjou au centre d'affaires Terra Botanica.
Laurent Escobar, directeur associé du bureau d'études Adéquation, est intervenu jeudi 27 juin aux Assises de l'aménagement en Anjou au centre d'affaires Terra Botanica.
C'est un constat d'avant ou d'après-crise ?

"C'est un constat dans une crise encore pas digérée. La vérité toute nue à commencé à s'afficher en 2012 et elle se confirme en 2013. On a vécu les années passées dans l'illusion que ce qu'on produisait fonctionnait. Parce que l'activité était très soutenue par le Pass Foncier, par le dispositif Scellier. Le nouveau dispositif est beaucoup moins solvabilisateur our les investisseurs. Quand on débranche tous les mécanismes de soutien, on se retrouve avec une production de logements en grande partie trop chère pour nos concitoyens. Si je raisonnais par l'absurde, je pourrai presque dire qu'il y une partie des logements qu'on construit en sachant qu'ils resteront vides."

Comment sortir de ce problème ?

"Il faut faire baisser le prix de revient. Et là, la collectivité a sa responsabilité car le constructeur ne peut pas faire tout, tout seul. Un des leviers dans le collectif, c'est de faire baisser le coût des infrastructures sous l'immeuble : pourquoi imposer 1,5 à 2 places de parking par logement, sachant que ça coûte 200 à 250€ du m2 au client final. Sur un appartement de 3 pièces, c'est 15 000€ de surcoût. Quand on a le tramway, est-ce que c'est nécessaire ?"

"Revaloriser la petite maison de ville"

Sur quel autre levier jouer pour faire baisser le coût du logement ?

"Il faudrait peut-être regarder de plus près les conséquences des normes. Je veux bien qu'il y a des risques de tremblement de terre en Anjou, mais à 150 ou 200€ supplémentaire du m2, il faut peut-être se poser des questions. L'empilement des normes et leurs incohérences finissent par coûter beaucoup."

Quid de la forme des constructions ?

"C'est un autre aspect des choses. Pourquoi tout faire en collectif - R+5, R+6 - dans le péri-urbain, quand on sait que d'autres formes coûtent moins cher ? Il faut penser à des produits intermédiaires sans sous-sol, ni garage avec un bout de jardin. Des petites maisons de ville, ce n'est pas un gros mot et c'est 300€ d'écart du m2 de différence avec un appartement."

La séparation des couples et la décohabitation, comment s'y adapter ?

"En sortant pourquoi pas des logements, tout ce qui peut-être mutualisé entre plusieurs habitations voisines. Il n'y a pas qu'une solution unique, il faut accepter de regarder les solutions nouvelles qui s'adaptent à la sociologie des ménages et aux revenus disponibles des gens. Il vaut mieux habiter un appartement de 55M2 qui offre tout le confort sur les pièces de vie, augmenter son niveau de charges communes, que de ne pas habiter un 70m2 parce qu'on ne peut pas se le payer."


Immobilier : "On fabrique des logements beaucoup trop chers"
Établi sur la base de données de l'Insee pour des projets portant sur un emprunt de 25 ans à 4,06%, ce tableau en dit beaucoup sur les revenus disponibles de la classe moyenne en Maine-et-Loire. Au dessous de 2 277€ par mois, pas possible de prétendre à un logement de plus de 191 000€ (avec 25% d'apport). Combien sont vraiment disponibles à ce prix sur le marché aujourd'hui ? (Source : Adequation).

L'étude du bureau d'étude Adequation a été présentée jeudi lors des deuxièmes Assises de l'aménagement de l'Anjou, organisée par la Société publique locale d'aménagement (SPLA).




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par LE BIHAN le 02/07/2013 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà des chiffres qui devraient faire réagir tous nos politiques et tous les acteurs de l'immobilier. Merci pour ces précisions. Dommage que le grand public n'ai pu accéder aux assises de l'aménagement qui devaient à la vue de cet exposé être fort intéressantes

2.Posté par lesclesdumidi.com strasbourg le 02/07/2013 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Le Bihan: il est clair que si la politique de Monsieur Hollande de faire construire 500 000 logements auraient été respecté, cela aurait pu éviter certaines choses. De même que les différents dispositifs mises en place par madame Duflot.

C'est clair qu'il est dommage dans notre société que les faibles revenus ne soient pas disposés à devenir propriétaire. Mais plusieurs groupes de logements sociaux propose des programmes justement pour cette catégorie de consommateur afin de les aider à deven...

3.Posté par Seb le 25/07/2013 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

je suis étudiant à Angers mais venant de Bretagne et trouver un logement n'est pas plus facile pour nous. Sans passer par une agence immobilier, et a part les alternatives comme leboncoin ou appartement-angers.fr c'est pas si facile de trouver un logement pas trop cher. Mon expérience rejoint ce qui est dit dans l'article, les prix sont elevés par rapport au porte-feuille de la population.








Angers Mag















Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18


cookieassistant.com