Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Lundi 1 Septembre 2014







Inciter les Anglais à venir séjourner dans l’Ouest


Rédigé par - Le 05/08/2012 - 09:30 / modifié le 05/08/2012 - 10:10


En mars dernier trois comités de tourisme de la région ouest de la France et autant de compagnies de ferries ont lancé une campagne de publicité rétro-chic dans le métro de Londres afin d’inciter la clientèle anglaise à venir visiter nos belles contrées. Selon les premiers constats, la fréquentation se serait stabilisée.



L'affiche Loire Valley dans les couloirs du métro de Londres
L'affiche Loire Valley dans les couloirs du métro de Londres
Les touristes anglais boudent la région ouest selon Atout France un organisme chargé de promouvoir notre beau pays auprès de la clientèle étrangère. « Les Britanniques représentaient 86 millions de nuitées, en 2006, en France. On est tombé à 77 millions l’an dernier alors qu’en Espagne, c'est 100 millions de nuitées », déclarait le directeur d’Atout France en mars dernier, dans les colonnes de Ouest France Entreprises, lors du lancement d’une campagne de publicité censée motiver les touristes britanniques.

« La clientèle britannique est la première clientèle étrangère dans un grand nombre de secteurs du tourisme en Pays de la Loire, bien qu'en baisse depuis plusieurs années consécutives », rappelle l'INSEE dans une étude parue en début d’année. Elle a représenté 27 % des nuitées étrangères dans les hôtels et 46 % dans les campings en 2011.

D’où l’idée de lancer en mars dernier et jusqu'à la mi-juillet une campagne d’affichage, plutôt rétro, s’inspirant des vacances de Monsieur Hulot dans les années 50-60 et ayant pour slogan « C’est beau ici », dans le métro de Londres, dans le sud de l’Angleterre et sur le web. Cette campagne dont le coût s’élève à 1,2 million d'euros sur trois années a pour objectif de rappeler l'art de vivre et les charmes de trois régions accessibles facilement : les Pays de la Loire, la Bretagne et la Normandie. Chaque région investira 400 000 € chaque année pour se faire connaître de l’autre côté de la Manche. Trois compagnies de ferries, Brittany Ferries, P and O et LD lines, directement concernées par le convoyage des touristes transmanche se sont également associées à cette campagne de promotion.

Au cœur de la région des Pays de la Loire, la ville d’Angers attractive par son patrimoine et son histoire, l’Anjou étant liée historiquement à l’Angleterre, s’inscrit dans cette démarche de reconquête de la Grande-Bretagne puisqu’une ligne aérienne, gérée par la compagnie anglaise British Airways assure une liaison trois fois par semaine entre Angers et London city à un tarif très attractif.

Toutes ces actions devraient contribuer à freiner une tendance baissière constatée depuis 2007 : « Rien qu’en Pays de la Loire, le nombre de nuitées originaires du Royaume-Uni a diminué de 19 % entre 2008 et 2011 », explique Atout France qui se veut tout de même rassurant, puisqu’au début de l’été la situation se serait stabilisée, malgré une météo peu encourageante.

Mais les anglais plutôt habitués au brouillard et à la pluie ne recherchent pas pour autant les pays trop ensoleillés contrairement aux Allemands et aux Néerlandais, premiers clients de l’Espagne.

Mais depuis l’an dernier, la crise économique et un taux de change peu favorable n’incitent pas les touristes britanniques à quitter leur île. Et pourtant, à Londres comme dans le Nord et l’Ouest de la France, la météo du début de l’été a été plutôt exécrable. Les touristes anglais qui ont franchi le Channel ont aussi dépassé la Loire pour descendre un peu plus au sud, dans des régions où ils sont assurés de trouver un peu de soleil.

Une chose est sûre, il y a plus d’étrangers à Londres en ce moment que d’Anglais, ces derniers ayant fui les embouteillages liés aux Jeux Olympiques.




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Olivier DOUAY Candidat RBM-FN 6ème circonscription du 49 en juin 2012 le 05/08/2012 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'incohérence règne! Les pitreries de Calixte de Nigremont sur la restitution des joyaux de la Couronne britannique peuvent consciemment ou inconsciemment être une publicité négative pour Angers pour nos amis britanniques. De l'autre côté se plaindre qu'ils viennent moins nombreux, n'est-ce pas contradictoire? Il faut assumer vos erreurs Mmes et Mrs les élus.

2.Posté par Willy le 05/08/2012 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas certain que l'influence de Calixte de Nigremont soit négative. Il faut pour s'en convaincre lire les articles dans la presse britannique. Si certain tabloïd jouent la carte de l’offensé, dans leur majorité les autre journaux ont bien compris la farce et s'en amusent.
Ceci est en plus, l'opportunité de rappeler notre histoire commune et peut donner envie aux Anglais de retourner sur ses traces, de parcourir l'Anjou et d'aller voir le gisant de Richard Cœur de Lion par exemple.

3.Posté par Olivier DOUAY Candidat RBM-FN 6ème circonscription du 49 en juin 2012 le 06/08/2012 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Willy, nous avons des points de vue, aussi exacts que de comparer une bouteille 1/2 vide à une 1/2 pleine. Ce qui n'a pas été mentionné dans l'article sur la désaffection des anglais pour notre région et pour la France est la parité Livre/€ peu favorable à nos amis anglais. Cordialement

4.Posté par Serge Angers le 06/08/2012 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Douay

Effectivement vous avez dû voir la première moitié de la bouteille et lire la première moitié de l'article. Dans l'avant dernier paragraphe il est mentionné, je cite : " Mais depuis l’an dernier, la crise économique et un taux de change peu favorable n’incitent pas les touristes britanniques à quitter leur île". Cette parité a bien été mentionnée par l'auteur.

5.Posté par Emmanuel le 06/08/2012 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais non, rien a voir avec les bijoux de la Reine. Je vis a Londres depuis 1998. Croyez moi, l'Espagne reste la destination favorite des Anglais, pour plusieurs raisons. Tout d'abord le soleil!, A Angers le temps est sensiblement le meme qu'a Londres...J'appelle ma famille a Angers toutes les semaines et le temps est toujours pratiquement similaire. Ensuite, les prix, le tabac, l'alcool sont inconparables! L'economie Espagnol est catastrophique, les prix restent tres competitifs. Meme si l'An...
























Instagram


A PROPOS