Industrie : de l’innovation à la précision

Dossier : ils innovent en Anjou (4/6)


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 05/05/2014 - 07:25 / modifié le 05/05/2014 - 07:25


A Saint-Lambert-la-Potherie, l’entreprise spécialisée en tolerie fine étudie un procédé de soudage laser robotisé. Un projet ambitieux impulsé par Angers Technopole. C'est le quatrième volet de notre dossier sur l'innovation.



Bruno Vergne,  responsable de  l’innovation et du développement chez STLS
Bruno Vergne, responsable de l’innovation et du développement chez STLS
la rédaction vous conseille
Chez SLTS, entreprise spécialisée dans la tolerie fine et implantée à Saint-Lambert-la-Potherie depuis le début des années 1980, l’innovation rime avec précision. Sous l’impulsion d’Angers Technopole et grâce au programme SelanC financé par l’UIMM*, la société angevine travaille à l’amélioration de ses procédés de soudage « pour gagner en flexibilité, en précision et en qualité », explique Bruno Vergne, responsable de l’innovation et du développement, tout spécialement recruté pour mener à bien ce projet.

Actuellement en phase de développement, ce nouveau procédé de soudage laser robotisé a été pensé afin d’optimiser et surtout limiter la déformation liée au cordon de soudure. « Le traditionnel arc électrique laisse souvent des traces sur les feuilles métalliques lors de l’assemblage, explique Bruno Vergne. La chaleur provoque des ondulations voire des déformations qui, au final, génère une perte de temps et d’argent ».

Les études en cours sont fastidieuses et relèvent d’un « très gros challenge ». La robotisation de ce soudage laser nécessite de nombreux réglages, des tests en fonction des métaux travaillés, une précision sans faille pour gagner en productivité. Après l’étude de faisabilité, le phase de développement, l’appel à projet et le montage financier (750 000 euros) en lien avec trois partenaires, le nouveau procédé devrait voir le jour en 2015-2016.

« Il est pleinement structurant pour SLTS et nous permettra de gagner en qualité esthétique, en rentabilité et compétitivité », ajoute Bruno Vergne. Le responsable de l’innovation ne cache pas non plus les perspectives d’emploi puisque « nous comptons embaucher une vingtaine de salariés qui viendront compléter l’effectif des 158 actuels ».

Enfin, et sur un marché concurrentiel prégnant, SLTS entend bien, grâce à son projet innovant, continuer d’attirer de nouveaux clients dans les secteurs économiques des transports, de l’énergie, du médical, de la défense…

*Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie












Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com