Izia, une rockeuse prometteuse


Rédigé par Jone - Angers, le Lundi 22 Mars 2010 à 09:14


Forte de ses deux récentes Victoires de la musique (album pop/rock et révélation scène de l’année), Izia, la fille de Jacques Higelin et demi-sœur d’Arthur H est venue offrir au public angevin un concert plein d’espérance et d‘énergie.



Izia, une rockeuse prometteuse
la rédaction vous conseille
Elle en a réveillé du monde ! » constate l’un des responsables du Chabada, ce jeudi 18 Mars. « Ça fait plaisir de revoir des habitués de cette salle qui ne venaient plus car ils attendaient un peu fraicheur dans la programmation ».

De la fraicheur, la jeune chanteuse Izia en a à revendre. Du haut de ses 19 ans, la jeune femme a fait une halte à Angers pour un concert rock et punk, énergique et communicatif, avec de la générosité en prime.

Déroulant son concert avec maitrise, assurance, liberté de mouvement et de parole, elle traverse la scène, saute, s’allonge, bref elle ne reste pas en place un seul instant. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, la surprise est totale. A la guitare, au chant ou à la danse, Izia est dans son élément et le public en redemande.


Izia, une rockeuse prometteuse
Izia c’est aussi une partie scénique très réussie. Les mâles présents dans la salle auront apprécié son costume sexy, mini short moulant sur bas noir et top transparent, une tenue en totale adéquation avec son style musical et sa gestuelle.

Coté son, ce n’est pas toujours d’un bon niveau. La voie est rocailleuse et se rapproche de celle de Janis Joplin, selon les amateurs du genre. Les mélodies ne sont pas encore de bon aloi et se répètent un peu trop souvent, allant jusqu'à lasser un public pourtant acquis à la cause d’un rock un tantinet agressif. Reste que cette chanteuse, même si elle est sur la bonne voie, manque encore de maturité.

Passé ces quelques petites erreur de jeunesse, Izia a du talent, et nul doute qu’elle devrait faire parler d’elle sur les scènes du monde entier. Bon sang ne saurait mentir, sur les pas du grand Jacques, son avenir apparaît tout tracé.


LES TAGS : chabada, musique, rock, scène










Angers Mag