Jean Gilles, l'ancien maire de Saint-Barthélémy-d'Anjou, est mort


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 04/12/2013 - 15:50 / modifié le 05/12/2013 - 16:17


Son décès a été annoncé par communiqué ce mercredi après-midi par le conseil municipal de Saint-Barthélémy-d'Anjou. Jean Gilles, l'ancien maire de la ville, est décédé mardi soir à l'âge de 87 ans.



Jean Gilles, le 8 novembre dernier, lors de l’inauguration de la stèle Pierre Audouys (photo ville de Saint-Barthélémy-d'Anjou).
Jean Gilles, le 8 novembre dernier, lors de l’inauguration de la stèle Pierre Audouys (photo ville de Saint-Barthélémy-d'Anjou).
"C’est avec une profonde tristesse que Jean-François Jeanneteau et l’ensemble du Conseil municipal ont appris la disparition de Jean Gilles, la nuit dernière, à l’âge de 87 ans" indique le communiqué de la municipalité bartholoméenne.

"Maire de 1965 à 2001, ses mandats successifs ont été déterminants pour la construction de Saint-Barthélemy-d’Anjou et son intégration dans l’agglomération. Sous son impulsion, ce sont des quartiers entiers de la commune qui sont sortis de terre, ainsi que de nombreux équipements publics. Il a également largement ouvert le territoire aux entreprises" poursuit le communiqué.

"Malgré sa retraite, il était resté très présent auprès des Bartholoméens, répondant toujours présent aux différentes sollicitations. Le Conseil municipal adresse ses plus profondes condoléances à sa famille, ses proches, ainsi qu’à l’ensemble des Bartholoméens qui ont croisé la route de Jean Gilles."

"Empli d’humilité et doté d’une grande rigueur intellectuelle, Jean Gilles avait activement collaboré à la création du district du Grand Angers, avant que celui-ci ne devienne la Communauté d’agglomération. Dès 1968, il en fut le 2e vice-président, notamment chargé des déchets puis de l’eau" rappelle de son côté, Jean-Claude Antonini, le président de l'agglomération d'Angers.

Jean-Claude Antonini indique conserver "un vif souvenir de l’édile bartholoméen qui a toujours su faire passer les intérêts du district en premier" : "Je garde en mémoire nos échanges. Il était à l’origine de la première zone d'activité intercommunale sur notre territoire. Il fallait du courage et de l’obstination pour rendre cela possible. C'est une grande perte pour Saint-Barthélemy et l'Agglomération" déclare le président d’Angers Loire Métropole."


















Angers Mag