Jean-Luc Rotureau : "J'ai envie de continuer"


Rédigé par - Angers, le 31/03/2014 - 19:31 / modifié le 01/04/2014 - 08:33


Au lendemain de la victoire de Christophe Béchu, le candidat dissident de gauche nous a livré ses réflexions à froid. Félicitant "les vainqueurs", assumant pleinement sa candidature et le retrait sans condition de sa liste, il évoque aussi l'avenir. Et parle de son envie de continuer la politique.



Jean-Luc Rotureau : "J'ai envie de continuer"
la rédaction vous conseille
Dimanche soir, il a préféré suivre la soirée électorale tranquillement "avec des amis". Loin du tumulte de l'Hôtel de ville où, se doutait-il bien, sa présence aurait pu être perçue comme une provocation. Au téléphone lundi, c'est un homme reposé et serein, libéré manifestement de la pression de ces dernières semaines, qui nous a répondu. Dans la simple intonation de la voix du moins, difficile de ne pas relever un changement très net.

Libéré ? "Je tiens d'abord à féliciter les vainqueurs. Bien sûr, je suis déçu pour tous les gens de gauche, de la gauche de bonne foi, qui croient en des valeurs partagées. je souhaitais la victoire de cette gauche là, mais le contexte national ajouté au contexte local était trop fort pour inverser le cours des choses."

La gauche de bonne foi... Dans l'analyse de Jean-Luc Rotureau, perlent sans retenue désormais les critiques contre ses ex-alliés. "Des gens qui n'ont pas vu venir ou pas voulu voir le rejet de leur système clanique. Et qui n'avaient pour objectif que de se maintenir coûte que coûte au pouvoir." Reposé, serein mais bien décidé à dire ses vérités...

"J'assume totalement ce que j'ai fait"

"Angers reste une ville attachée au centre. Je le dis très modestement, je crois que l'équipe municipale en place a fait une grave erreur d'analyse sur ce point. J'ai essayé de regarder qui avait voté pour moi. Bien entendu, il y a une grande partie de gens de gauche mais pas seulement." Il étend son analyse à l'échelle de l'agglo, cite Philippe Bodard (battu à Mûrs-Erigné), Bernard Witasse (battu à Montreuil-Juigné), "même Dominique Servant (battu au 1er tour à Saint-Léger des Bois) : des maires qui au bout d'un moment ne voient plus les choses. Être de gauche ne justifie pas tout."

Crédité de 16,2% des suffrages exprimés à l'issue du 1er tour, Jean-Luc Rotureau, rappelons-le, a préféré se désister sans condition dès le lendemain. Des regrets ? Des doutes ? "J'assume totalement ce que j'ai fait quitte à me mettre à mal avec une partie des mes amis qui souhaitaient une alliance, pour les uns, ou le maintien, pour d'autres."

Ses amis qui l'encouragent aujourd'hui, pour certains, à écrire une suite à leur "aventure collective". "On commence à y réfléchir. Il y a une envie qui s'exprime, est-ce qu'elle prendra la forme d'une association ? C'est trop tôt pour le dire."

Et lui, Jean-Luc Rotureau ? Comment voit-il son avenir à Angers ? Au Conseil Général dont il reste le représentant du canton d'Angers Nord, il pense qu'à gauche, "certains vont vouloir me faire la peau". Sont-ils vraiment si nombreux dans ce cas là ? "Peut-être pas tant que ça." admet après réflexion l'intéressé. A-t-il de l'appréhension ? La réponse, indirecte, donne peut-être du sens au changement de ton observé au début de l'entretien : "A priori, je n'ai pas envie d'arrêter la politique. Je vais le dire de façon plus positive : j'ai envie de continuer."

Si la gauche angevine en doutait, le message est désormais clair. Et il n'a pas trainé.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par Oumane Sar le 08/04/2014 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Fleury, pourquoi citez-vous particulièrement monsieur le député Belot? Insinueriez-vous qu'il a quelque chose à voir avec la démarche clanique dénoncée par monsieur Rotureau? Ce serait grave, venant d'un Représentant du Peuple !

16.Posté par Alex le 05/04/2014 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A David49 et danboc
Quand la haine et le manque de lucidité aveuglent votre consciences, vos analyses ressemblent à la marchandise de bazar ...à 2 sous
Messieurs/mesdames, vous nagez en plein délire ! Avec ou sans Mr Rotureau, Mr Beatse aurait perdu ! Il suffit juste de réfléchir au lieu de partir à la chasse aux sorciéres ! L' échec de F Beatse a été dessiné en février 2012 par les vieux ténors de la gauche "combinarde" : Antonini, Auxiette, Raoul encouragés par les jeunes loups sans scrupule...

15.Posté par Sylvain49 le 02/04/2014 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La défaite de F. Béatse est telle, qu'il ne peut revendiquer le leadership de la gauche à Angers. Il sera très bon dans l'opposition municipale, parce qu'il est pugnace et qu'il maîtrise bien les dossiers municipaux. Aujourd'hui, le chef de file naturel de la gauche angevine c'est Jean-Luc Rotureau. Les socialistes et l'ensemble des militants de gauche qui ont suivi Béatse seront-ils capables d'analyser leurs erreurs et comprendre que Rotureau est le seul capable de redresser la gauche locale...

14.Posté par danboc le 02/04/2014 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord, ne pas faire de primaires a été une grosse erreur de la part d'Antonini et cie...mais on ne peut pas faire marche arrière...
Au 1er tour Rotureau (se disant de gauche) a terminé 2ème...il aurait dû naturellement dans l'intérêt général se rallier à Béatse mais pour des raisons obscures, il ne l'a pas fait et a plutôt bifurqué vers Béchu (mail envoyé juste avant le débat mercredi dernier)...
Bien sûr que Mr Rotureau a fait perdre la gauche. 8000 votes pour lui au 1er tour, B...

13.Posté par david49 le 01/04/2014 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Ange20. En partie vrai, mais Il vous manque des -gros- éléments locaux de l'équipe de Mr Rotureau qui ont savonné la planche bien avant 2012 en espérant tirer profit. En attendant se dire de gauche et avoir son épouse et d'Espagnet invité au premier rang du meeting de Bechu, ce dernier dansant triomphalement en fin de meeting,.. Ce que les journaux locaux (OF/CO) ont indiqué...seulement aujourd'hui (étonnant :D). Les électeurs de Rotureau se sont fait cocufier grave ;D, il ne pouvait gagner ...

1 2 3 4














Angers Mag











Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51



cookieassistant.com