Jérémie LENOIR réinterprète les territoires ligériens


Rédigé par - Angers, le Dimanche 18 Septembre 2011 à 10:35


Avec « Entre Loire et Océane », le jeune artiste photographe Jérémie LENOIR, lauréat de la bourse Mécène et Loire 2010, donne une autre dimension à la photographie aérienne et aux paysages ligériens qu’il survole. Exposées sur le pont de Pruniers à Angers, le temps des journées européennes du patrimoine, ses œuvres donnent un aperçu de ce qu’il prépare pour la fin de l’année au Forum des Arts vivants du Quai.



Jérémie LENOIR, devant l'une de ses oeuvres, sur le pont de Pruniers
Jérémie LENOIR, devant l'une de ses oeuvres, sur le pont de Pruniers
la rédaction vous conseille
C’est un témoignage du mouvement et des transformations constantes des paysages situés entre sa ville, Tours et l’Océan Atlantique, le long du fleuve royal, la Loire, que livre le jeune lauréat de la bourse Mécènes et Loire, Jérémie LENOIR. Mais plus que de simples vues aériennes, ce sont de véritables tableaux au graphisme et à la texture surprenants, comme si un peintre embarqué dans un avion s’était amusé à redessiner ce qu’il a sous les yeux.

Surprenant ce champ de céréales pendant les moissons qui, vu de là haut, se transforme en œuvre textile digne des meilleurs liciers angevins. Ou encore cette carrière de sable avec ses plans d’eau qui, vu de près, ressemble à un véritable vitrail gothique. Ceux qui ont façonné, au fil des siècles, les paysages, les châteaux et cathédrales qui bordent la Loire, aurait-ils effectué un voyage dans les airs avant de réaliser leur travail. On pourrait se le demander en regardant les photographies de Jérémie LENOIR.

« Mon ambition était de porter sur les paysages des bords de Loire, un regard différent, une réinterprétation du sujet jusqu’à l’abstraction », déclare l’artiste en présentant un échantillon de son travail. « Depuis longtemps je m’intéresse aux relations que l’homme tisse (le mot n’est pas trop fort) avec les territoires qu’il occupe. Mes prises de vue n’ont pas d’intention de représentation objective d’une vérité du paysage, mais de les réinterpréter ».

Né en 1983, Jérémie LENOIR, s’oriente tout d’abord vers les sciences, les mathématiques et l’informatique. Après des études d’ingénieur à l’Ecole Polytechnique de Tours, il rejoint l’école des Beaux Arts d’Orléans, il obtient au bout de cinq ans son DNESP (Diplôme national supérieur d'expression plastique) avec mention. Influencé par les artistes de la Kunstakademie de Düsseldorf et par les photographes Jurgen Nefzger, Raymond Depardon ou Thierry Girard, Jérémie LENOIR tente une représentation du réel et sa transfiguration en véritable tableau se situant entre imaginaire poétique et préoccupation sociale. « J’établie une passerelle entre la photo et le dessin, en donnant du relief pour glisser vers l’abstrait », poursuit le photographe.

Des entrepreneurs qui valorisent l’Anjou

Soutenue par les 24 chefs d’entreprise angevins qui composent la Fondation « Mécène et Loire », avec une dotation de 45 000€, l’exposition « Entre Loire et Océane », dont une partie est exposée sur la structure métallique d’un ouvrage ayant contribué à la libération d’Angers lors de la dernière guerre, sera exposée dans le cadre d’une scénographie d’envergure, au forum des Arts Vivants du Quai, à Angers, du 4 novembre au 18 décembre prochain. « Le jury de Mécène et Loire m’a fait confiance en attribuant cette bourse exceptionnelle. C’est plus qu’un simple coup de pouce ».

« Il n’y a pas d’un coté le monde de la culture et de l’autre celui de l’entreprise. Ces mondes sont ouverts et dialogues entre eux. La Fondation Mécène et Loire permet cet échange et la construction magnifiques pour notre territoire », déclarait Eric GROUD, le président de la CCI de Maine et Loire, laquelle a initié et soutient la Fondation. Propos repris par Stéphane MARTINEZ, le directeur commercial de Marty Sports SA, président de Mécène et Loire et Pierre MAIRE, Mc Donald’s Angers.

« Contribuer au rayonnement du Maine et Loire avec des chefs d’entreprises dynamiques, humanistes et solidaires, en soutenant des créatifs et des sportifs porteurs d’images pour notre territoire, c’est la motivation des chefs d’entreprises membres de la Fondation », déclaraient les représentant de Mécène et Loire lors de la présentation du travail de Jérémie LENOIR.

La Fondation Mécène et Loire dont la durée initiale était de cinq années, vient de boucler son dernier appel à projet. Une seconde édition plus ambitieuse devrait voir le jour en août 2012. « Pour Mécène et Loire 2 nous envisageons de réunir 40 chefs d’entreprise pour un budget annuel de 300 000€, soit 1,5 millions d’Euros investit en cinq ans dans le mécénat. De quoi voir les choses en grand », conclut Stéphane MARTINEZ.

Pour en savoir plus : www.mecene-et-loire.fr




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag