Jour de courses à l’hippodrome d’Angers


Rédigé par Michel Barini - Angers le Samedi 23 Mai 2009 à 16:36


Géré par la Société des courses d’Angers, l’une des plus anciennes associations de propriétaires de France, l’hippodrome d’Angers accueille chaque année une vingtaine de réunions sur un site d’une quarantaine d’hectares. Une dizaine d’entre-elles sont de portée nationale puisqu’elles disposent du label PMU et Quinté Plus et bénéficient d’une couverture télévisée sur Equidia et Canal +.



Les courses se disputent sur différentes pistes : l’herbe sur 1800 mètres pour le plat, le sable sur 1468 mètres pour le trot, les obstacles sur 1700 mètres.
Les courses se disputent sur différentes pistes : l’herbe sur 1800 mètres pour le plat, le sable sur 1468 mètres pour le trot, les obstacles sur 1700 mètres.
Le profane a beau se rendre à l’hippodrome en plein milieu de semaine, un jour où tout le monde est censé se trouver au travail, il se trouve quand même surpris de voir les parkings se remplir progressivement de véhicules. Il y en a des quatre coins de l’ouest de la France mais également de Paris et de la région méditerranéenne, les plaques d’immatriculation en faisant foi. Manifestement, il ne se trouvera pas à huis clos dans une petite réunion anonyme de province profonde, perdu avec des égarés en quête de découvertes.

Journal des courses dans une main, stylo dans l’autre, jumelles au cou pour certains, les visiteurs ont adopté les mêmes signes extérieurs de comportement. Après s’être acquitté de leur ticket d’entrée (prix 5,50 €), ils semblent tous investis d’une mission commune. Comme un seul homme, dans un élan identique, ils ont migré vers une petite piste annexe : le rond de présentation. Ils vont assister à un spectacle dans le spectacle, ils y reviendront d’ailleurs entre chaque course, en vague régulière.

Autour d’un circuit en terre battue cerné d’une main courante, les chevaux sont présentés par des lads et des apprentis afin que les spectateurs puissent admirer, observer, détailler au plus près les morphologies et les caractéristiques. Beaucoup de ces bêtes semblent dociles, d’autres un peu plus rétives. Avant de rejoindre la ligne de départ, les jockeys viendront prendre possession de leur monture en écoutant les ordres des entraîneurs et des propriétaires. Les pieds dans les étriers haut placés sur le flanc des équidés, ils quitteront la ronde pour se rendre au départ.


Le spectacle se déroule aussi dans le rond de présentation.
Le spectacle se déroule aussi dans le rond de présentation.
Plus loin, dans un espace réservé aux jockeys et aux drivers, les cavaliers se succèdent à tour de rôle pour se soumettre à la pesée d’avant-course. Sous contrôle d’un commissaire, ils se présentent, selle sous le bras, pour une vérification de leur poids. Ce cérémonial s’effectue dans des locaux appelés les balances. A l’issue des épreuves, ils reviendront pour la même opération avant validation définitive. Dans le cas improbable où une différence serait constatée, le compétiteur serait disqualifié : un kilo de plus ou de moins, c’est l’élimination, puisqu’on admet qu’une unité de moins équivaut à une longueur d’avantage pour le tricheur.

« Il reste cinq concurrents à entrer dans les stalles. Encore deux… Je vous rappelle que le Prix du Roi-René se dispute sur 1600 mètres. Les voilà partis. Ont été les plus prompts le 4 et le 5. Côté corde, nous retrouvons un peloton groupé… » La sono a fait entendre la voix du commentateur qui n’abandonnera plus le micro jusqu’au terme de la course. L’exercice demande du rythme à l’orateur et permet à ceux qui ne disposent pas de jumelles de vivre les mouvements quand les chevaux sont dans la ligne opposée.

Au micro, on trouve Michel Baruteau, le speaker officiel de la Fédération des courses pour les compétitions du Grand Ouest. Par ailleurs journaliste à Tiercé Magazine, le quotidien des turfistes aux 100 000 exemplaires, c’est lui qui expliquera à son interlocuteur du jour la différence entre les sigles PMU et PMH : « Aujourd’hui, c’est une réunion PMU (Paris mutuel urbain). Le parieur peut jouer sur ce type de course partout en France alors que pour les autres (Pari mutuel hippodrome), il doit miser uniquement auprès des guichets du champ de courses ».

Hippodrome d’Angers-Eventard, chemin de Chabolais, 49017 Angers Cedex 02. Tél. 02.41.37.07.57. Renseignements sur le site internet.



Michel Barini
Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur

Sport Pro | Sport détente | Tourisme | Cuisine










Angers Mag











Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46




cookieassistant.com