Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Dimanche 23 Novembre 2014







Kandorya : le Seigneur des anneaux au château de Serrant


Rédigé par - Le 14/07/2013 - 11:13 / modifié le 16/07/2013 - 10:10


Depuis trois ans, à la mi-juillet, le château de Serrant, à l’ouest d’Angers (49), accueille le plus grand jeu de rôle grandeur nature de France. Bienvenue sur l’île de Kandorya où un millier de grands enfants se plongent, l’espace d’un week-end, dans un univers médiéval et fantastique.



Plus sympathiques qu'il n'y parait, de grands enfants qui vivent dans un autre monde le temps d'un week-end
Plus sympathiques qu'il n'y parait, de grands enfants qui vivent dans un autre monde le temps d'un week-end
En arrivant sur place ça ressemble au tournage d’un quatrième opus du Seigneur des anneaux ou de Warcraft, le fameux jeu médiéval fantastique où s’affrontent des humains et des « orcs », ces monstres venus d’outre terre. En fait il s’agit d’un jeu de rôle grandeur nature, où l’espace d’un long week-end, celui du 11 au 14 juillet, plus de 1200 passionnés d’aventures médiévales participent à Kandorya, un jeu imaginaire inspiré de la célèbre trilogie de Tolkien et installé sur 25 hectares du parc du château de Serrant.

Les joueurs ont entre 10 et 70 ans et viennent de France, de Belgique, de Suisse, du Canada et même du Nigéria, portant armures, cottes de maille, longue robe, des ailes sur le dos ou des masques monstrueux sur la tête. Équipés de longues épées, massues, arcs ou lances ils s’installent pendant trois jours aux abords de la ville médiévale de Kandorya, construite de toutes pièces pour l’occasion, dans un camp de leur choix, selon qu’ils sont plutôt diplomates, elfes, nains, pirates ou rebelles.

Tous devront résoudre des énigmes et batailler parfois pour venir au bout de leur quête. Pour cela ils suivront le scénario global et évolutif élaboré un an à l’avance, par une équipe de la société « GN-Aventures », dont le siège est installé à Avrillé (49).

« Ce sont des passionnés d’aventure et de l’univers médiéval fantastique », explique Catherine Sztargott, la coordinatrice de l’événement. « Certains sont venus seuls et reviennent en famille, préparent leurs personnages et peaufinent leurs costumes longtemps à l’avance ainsi que leur maison ou leur camp. Ils viennent même avant le lancement du jeu pour s’installer ».

Kandorya c’est une véritable ville de tentes et de baraques en bois, gardée par une garnison de soudards plus vrais que nature qui veillent sur des auberges, lieux de rassemblement et même un marché médiéval où l’on peut acheter armes, vêtements, peaux de bêtes, tout l’attirail pour se donner l’allure d’un preux chevalier ou d’une créature mythologique. Les camps des différentes factions sont installés en périphérie.

« Toutes les armes sont factices, pour éviter les accidents lors des grands combats de deux cents personnes ou plus. Nous les contrôlons à l’arrivée », poursuit Catherine Sztargott.


« Les propriétaires ont accueilli cette initiative avec beaucoup d’enthousiasme »

« C’est un peu comme un grand théâtre ou une grande cour de récré », commente un joueur, installé à l’auberge du village, concepteur de sites internet dans la vraie vie. « Pendant trois jours ont est quelqu’un d’autre, comme dans une bulle et ça nous change. On a commencé avec des jeux de donjons et dragons sur table et l’on est restés de grands enfants ».

Et pour rendre l’ensemble plus vraisemblable, l’organisation installe des éléments de décor. Elle fait même appel à des comédiens amateurs pour « meubler » cet univers fantastique. « Ils n’ont pas de rôle précis, ils font partie du décor et changent de costumes en fonction du scénario», ajoute la coordinatrice. « Le jeu évolue tous les ans et même pendant les trois jours. Cette année nous avons introduit des poneys et des effets pyrotechniques pour rendre le scénario encore plus attractif. Un jour nous aurons peut-être des cavaliers ».

La plupart des joueurs sont tellement passionnés qu’ils participent à des jeux de ce type, en France, mais aussi en Europe, le plus grand étant celui de « Conquest of Mythodea », un « Fantastic Live Action Role-Play (LARP) » qui s’installe chaque année à Brokeloh, un village allemand situé au nord-ouest d’Hanovre et qui accueille près de 8000 participants. La prochaine édition aura lieu du 31 juillet au 4 août 2013.

Pour les propriétaires du château de Serrant, cette forteresse médiévale reconstruite par Péan de Brie en château Renaissance, c’est une véritable aubaine qui ajoute un peu de mystère au lieu.

« Il y trois ans, les propriétaires ont accueilli cette initiative avec beaucoup d’enthousiasme », explique Sarra Chérif, la responsable touristique du château. « Et chaque année quand les joueurs s’installent ils viennent les voir et discuter avec eux ».

Kandorya est même inscrit au programme du château et les visiteurs qui veulent découvrir cet univers peuvent y participer l’espace de quelques heures à l’exemple de Valérie, 51 ans, d’Avrillé. « J’ai vu la trilogie du Seigneur des anneaux et je m’intéresse aux jeux fantastiques avec mes enfants. J’ai vraiment envie de découvrir ».

Cout de participation à Kandorya : entre 69 et 119€ pour les joueurs 14 € pour ceux qui veulent découvrir (8 € pour les enfants).






Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com