Karine Gonzales, la passion « flamenca »


Rédigé par Postino - Angers, le Mardi 26 Avril 2011 à 15:18


Après nous avoir émerveillés au sein du trio de danseuses du spectacle « Sentires » en avril 2009, Karine Gonzalez revient au Théâtre des Dames des Ponts-de-Cé avec un nouveau spectacle de flamenco, intense et habité.



On retrouve Karine Gonzalez au côté de Didier Lockwood dans la dernière création de Tony Gatlif, « Django Drom ».
On retrouve Karine Gonzalez au côté de Didier Lockwood dans la dernière création de Tony Gatlif, « Django Drom ».
la rédaction vous conseille
Accompagnée de trois musiciens au tempérament de feu, Karine Gonzalez invite le public à un voyage à destination du flamenco et de ses nombreuses sources d'inspirations orientales et occidentales. À la manière d'un kaléidoscope, les quatre artistes restituent les mille et une facettes d'un art qui joue sur les ombres et les lumières, les profondeurs de l'être, les flamboyances de la transe et de la fête.

Karine Gonzalez connaît une activité artistique foisonnante. Entre ses propres créations et les divers projets pour lesquels chorégraphes et musiciens font appel à son talent, elle ne manque pas d'occasions d'explorer et d'affiner les mille et une facettes d'un art qu'elle vit avec passion. Ainsi, au cours de cette saison, on peut la découvrir ou la retrouver sur un éventail de productions…

En 1998/99, elle danse dans Vengo de Tony Gatlif aux côtés de Tomatito et Antonio Canales. En 2000, elle obtient la bourse Lavoisier du Ministère des affaires étrangères et se forme pendant deux ans à la célèbre école de flamenco madrilène Amor de Dios. Antonio Reyes (professeur et danseur de flamenco) l’intègre dans sa compagnie pour le concours chorégraphique de Madrid.

En 2002, elle monte son spectacle A compas del corazon, en 2003 elle crée avec trois autres danseuses le spectacle Sentires, coup de cœur du Festival Off d’Avignon 2004, dans lequel elle chorégraphie un tableau iranien Racines et Exil. En 2007, elle danse aux côtés de José Maya dans Vertiges, spectacle de Tony Gatlif.

En 2008, elle crée Azahar avec Nuria Rovira Salat, sur les racines croisées entre le flamenco et les danses orientales. Elle crée aussi son spectacle Les Amants Divins, inspiré de l’écho de deux voix mystiques : Roumi (Perse) et Saint Jean de la Croix (Espagne).

Depuis janvier 2010, elle danse dans la création La Escucha Interior du pianiste Julien Lallier, un concert poétique jouant sur l’alchimie des musiques écrites et improvisées du jazz et des danses d’inspiration flamenca.

Avec : Karine Gonzalez (danse), Enrique Muriel (guitare), José Cortés (chant), Cédric Diot (percussions).

Les Ponts-de-Cé, théâtre des Dames. Mercredi 18 mai 2011 à 20 h 30. Tarif plein : 12 €. Tarif réduit : 10 €. Moins de 16 ans : 5 €. Renseignements : Centre culturel Vincent-Malandrin, 2 rue Charles de Gaulle, 49130 Les Ponts-de-Cé. Tél. 02.41.79.75.94. Courriel : saisonculturelle@ville-lespontsdece.fr.











Angers Mag