L’Agglo investit 16 M€ dans l’enseignement supérieur et la recherche


Rédigé par - Angers, le 12/05/2015 - 08:36 / modifié le 12/05/2015 - 21:07


Les conseillers communautaires ont validé lundi soir la participation d’Angers Loire Métropole au Contrat de plan Etat-Région, au titre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Elle s’élèvera à un peu plus de 16 M€, sur la période 2015-2020 et permettra le financement d’un nouveau restaurant universitaire en centre-ville et d’une Maison d’accueil des chercheurs étrangers. Entre autres.



Le Contrat de plan Etat-Région prévoit notamment une extension de La Passerelle, à l'Université d'Angers, et l'installation de l'association Terres des Sciences. Crédit photo Gilles Morin, Université d'Angers.
Le Contrat de plan Etat-Région prévoit notamment une extension de La Passerelle, à l'Université d'Angers, et l'installation de l'association Terres des Sciences. Crédit photo Gilles Morin, Université d'Angers.
la rédaction vous conseille
Signé au début de l’année 2015 entre la région des Pays de la Loire et l’Etat, le Contrat de plan Etat-Région pour la période 2015-2020 n’a pas bougé d’un iota depuis. Et pour cause : le troisième larron du dispositif, l’agglomération d’Angers, n’avait pas encore validé sa participation financière sur le volet Enseignement supérieur, recherche et innovation.

C’est chose faite depuis le conseil communautaire de lundi soir. Eléments d’explications.
 
Un CPER, kesako ?
 
C’est un engagement contractuel entre l’Etat, la région des Pays de la Loire et les collectivités, qui mobilisent de l’argent public pour investir dans 7 domaines prioritaires : la mobilité multimodale ; l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation ; la transition écologique et énergétique ; le numérique ; l’innovation, filières d’avenir et usine du futur ; l’emploi, l’orientation et la formation professionnelle ; les territoires.

Du point de vue comptable, le contrat signé le 23 février dernier, pour 6 ans (contre 7 précédemment), sur la période 2015-2020, porte sur un engagement de l’Etat à hauteur de 412,6 M€ et de la région à 395,4 M€. L’un des changements vis-à-vis du précédent CPER, c’est que l’agglo est la seule collectivité locale à cofinancer les projets, puisque le Conseil général est sorti du jeu.

Le domaine de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation a déjà fait parler de lui à plusieurs reprises, notamment à l'automne dernier, lorsque les président des universités de l'Ouest, suivant le vice-président de la Région, Christophe Clergeau, s'étaient élevés contre la baisse des dotations de l'Etat en la matière. Une baisse qui s'est depuis confirmée, mais dans une moindre mesure, et qui touche moins Angers que l'ensemble de la région.

L’agglo, « pas une équipe de DH »
 
Le Contrat de plan Etat-Région, un contrat qui ne porte pas bien son nom ? C’est en tout cas le sentiment de Michel Baslé, conseiller communautaire qui porte le dossier depuis les dernières élections municipales. « Angers Loire Métropole n’est pas un joueur de DH face à des écuries de Ligue 1 », résume l’élu angevin. Dans le domaine de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, les chiffres lui donnent plutôt raison.  Sur les 66,545 M€ provisionnés pour le site d’Angers, l’agglo abondera ainsi de plus de 16M€ dans les 6 ans à venir, contre 19,7 M€ pour l’Etat et 20,5 M€ pour le Conseil régional, le reste étant financé par des fonds européens ou les établissements publics concernés (Agrocampus, Université, INRA, CNRS…).
 
Et Michel Baslé de justifier cet investissement par le poids économique que réprésente le monde l’enseignement et de la recherche sur Angers : « Nous sommes la 5e ville étudiante de France si l’on rapporte la population étudiante à celle de la ville. C’est un poids économique fondamental dans la vie du territoire, estimé entre 300 et 400 millions d’euros par an. Nous avons donc tout intérêt à maintenir cela ».

Et pour faire quoi ?
 
Le volet « Recherche » mobilisera un peu plus de 15 M€ d’ici 2020, dans les secteurs de la Biologie-Santé, l’Alimentation Nutrition-Végétal, la Science des matériaux-mécanique-Ingénierie, les Mathématiques-STIC.
 
Rassurez-vous, le volet « Enseignement supérieur » est plus concret, qui concerne la réhabilitation ou réfection de nombreux bâtiments, comme les facs de sciences et de lettres, mais également des extensions et des restructurations,  à l’Agrocampus Ouest ou à l’ENSAM , qui accueillera un bientôt, notamment, un nouvel IUT.

Les crédits mobilisés serviront aussi à la construction d’un nouveau restaurant universitaire en centre-ville, sur un terrain vendu par l’Université catholique de l’ouest. Il viendra remplacer/et ou compléter l’offre en la matière, le Crous ayant annoncé l’a fermeture du restaurant universitaire des Beaux-Arts, dès la rentrée 2015-2016.

Egalement au programme : l’extension de La Passerelle, à l’université, avec l’installation prochaine de l’association Terres des Sciences et la construction d’une Maison internationale des chercheurs étrangers et d’un hôtel restaurant d’application pour les étudiants de l’Esthua.

Les étudiants connectés dans la cité

Le CPER – Enseignement supérieur prévoit également une somme de 3,68 M€ pour des opérations de développement de l’offre numérique universitaire. Elles concerneront principalement l’aménagement de l’Bibliothèque universitaire pour créer un data center mutualisé et l’installation d’équipements et d’aménagements numériques sur les campus.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01



cookieassistant.com