L’Angevigne, une douce cave à manger…


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 26/07/2013 - 15:19 / modifié le 01/08/2013 - 19:27


Depuis février, Pascal Fresnais et Jean-Marie Charles, deux Sarthois d’origine, ont ouvert l’Angevigne, un bar de copains… à deux pas de la place Imbach à Angers.



Pascal et Jean-Marie proposent une soixantaine de références issues de leur cave à vins.
Pascal et Jean-Marie proposent une soixantaine de références issues de leur cave à vins.
C’est un doux mélange : une cave à manger, tendance bistrot le midi et un bar à vins le soir. Depuis février, entre les places du Pilori et Imbach à Angers, Pascal Fresnais et Jean-Marie Charles, deux Sarthois d’origine, ont ouvert l’Angevigne, un bar de copains où les mets et vins se conjuguent à la sauce locale et naturelle.

Du mardi au samedi midi, une halte en salle ou en terrasse donne l’occasion de découvrir quatre plats généreux et originaux ou les fameuses tartines maison. Sans oublier les planches de charcuterie ou de fromages, le tout arrosé de cépages provenant des quatre coins de France.

«Nos vins sont tous naturels et proviennent de producteurs locaux», annonce Pascal. Aux alentours de 18 heures, l’Angevine change de peau pour laisser sa cave grande-ouverte. Une soixantaine de références sont exposées au fond du bar, soigneusement rangées et étiquettés. «Nos prix oscillent entre 15 et 53 €, la bouteille, moins 8 € de droit de bouchon », précise Jean-Marie.

Enfin, certains soirs, laissez-vous bercer par un concert acoustique de rock-musette ou de jazz manouche. Une douceur parmi les douceurs.

L’Angevigne. 5, rue Saint-Etienne. 49100 Angers. Tél. : 02 41 87 32 00.


















Angers Mag