L’Anjou Vélo Vintage n'est pas mort, les Saumurois le reprennent


Rédigé par - Angers le Samedi 20 Décembre 2014 à 10:00


L’Anjou Vélo Vintage, l’événement rétro original imaginé par le Conseil Général de Maine et Loire, non reconduit en 2015 pour cause de restrictions budgétaires, est en passe d’être sauvé. Christian Gillet, le président, propose de vendre le concept à Saumur Agglo et à la ville de Saumur, afin qu’elles puissent l’organiser en juin prochain.



En 2014, l'Anjou Vélo Vintage a accueilli 3500 participants venus de 17 pays, et plus de 20 000 visiteurs
En 2014, l'Anjou Vélo Vintage a accueilli 3500 participants venus de 17 pays, et plus de 20 000 visiteurs
la rédaction vous conseille
C’est l’événement de l’été en Saumurois. Organisé pendant quatre années par le Conseil Général de Maine-et-Loire, L'Anjou Vélo Vintage, ce rassemblement de vélos et de mode rétro qui connait un succès grandissant auprès des amateurs du genre, a vu son organisation remise en cause lors du changement de président au Conseil général.  
 
« L'édition 2014 a coûté 1,39 M€, j’ai demandé à mes services  de réduire le budget à 1.1€ » avait avancé Christian Gillet, le patron du Département, en octobre dernier, tout en demandant à Saumur Agglo et à la ville de Saumur, collectivités qui tirent le plus gros profit de l’événement, de mettre la main au porte-monnaie, à hauteur de 100 000 €.  Une enveloppe qui allait au-delà des 15 000€ qu’elles mettent chaque année.
 
« J'ai fait cette demande en juin, et la mairie de Saumur m'a répondu qu'elle comptait participer à hauteur de 20 000 € », détaillait alors Christian Gillet. Le Département n’ayant plus les moyens financiers de poursuivre, le nouveau président avait alors émis l’hypothèse d’organiser le rendez-vous rétro un an sur deux en alternance avec la fête du vélo. Dès lors l’événement semblait condamné, tout au moins l’édition 2015.
 
Mais les élus saumurois, même s’ils ne peuvent pas aligner le montant initial, ne veulent pas pour autant abandonner la manne financière que procure un tel événement. « Des discussions entre moi et Guy Bertin, le président de Saumur Agglo sont sur le point d’aboutir afin de pérenniser l’événement à Saumur en 2015 », explique aujourd’hui Christian Gillet, lequel compte leur « céder la marque Anjou Vintage et le matériel pour un montant de 200 000 € », soit le double de qu’il leur demandait en juin dernier. Cette offre comprend le concept, le parc de vélos, les produits dérivés, ...
 
« Nous ne mettrons pas le même budget et la manifestation n’aura pas tout à fait la même envergure », Guy Bertin, président de Saumur Agglo

Mais, si les élus locaux se disent prêts à reprendre l’organisation, il reste encore beaucoup à ajouter avant de  lancer définitivement l’édition 2015. « Nous ne mettrons pas le même budget et la manifestation n’aura pas tout à fait la même envergure », explique Guy Bertin, le président de Saumur Agglo. « Pour cela nous allons travailler avec les force vives du Grand Saumurois, associations entreprises privées, très demandeuses, mais aussi les collectivités du Gennois, du Douessin et du Longuéen.  Nous allons aussi travailler avec les équipes du Conseil Général qui ont encadré les précédentes éditions.  J’ai obtenu l’accord de Christian Gillet ». Mais la cinquième édition qui aura lieu le dernier week-end de juin, n’ira pas jusqu’à Angers, « Christophe Béchu n’est pas intéressé », ajoute Guy Bertin, qui se dit toutefois « ouvert à toutes les propositions ». D’ailleurs, il envisage de se rapprocher de la région des Pays de la Loire.

Pour le président de l’agglo saumuroise, il était important de reprendre la marque « pour éviter qu’elle ne parte ailleurs ». Celle-ci sera payée sur deux ans, et divisé par deux entre l’agglo et la ville de Saumur. La décision de cession de la marque sera prise le 22 décembre, lors de la dernière session du Conseil général. « Nous serons alors maitre d’ouvrage et nous n’excluons pas de confier la maitrise d’œuvre à une structure événementielle. Pour l'instant nous allons nous faire conseiller par un journaliste sportif, dont nous ne pouvons pas encore donner le nom ». Pour le président de l'agglo, le rendez-vous rétro restera lié au département, « nous n'allons pas supprimer le mot Anjou, ça reste une opération de promotion départementale, et le Conseil général pourra continuer à être associé à l'événement ».
 

Thierry Gintrand, lors de l'édition 2014 de l'Anjou Vélo Vintage
Thierry Gintrand, lors de l'édition 2014 de l'Anjou Vélo Vintage
De son coté, Thierry Gintrand a qui l’on doit l’idée de cet événement lorsqu’il était directeur de la communication au Conseil Général, regrette qu’on ne l’ait pas consulté, alors qu’il avait proposé avant son départ, « la création d’une structure adaptée à l’organisation de l'événement, afin que tout ne repose pas sur le Conseil général, mais aussi sur les 54 communes traversées  et surtout des entreprises privées », extérieures au département.
 
« C'est un événement conçu comme un outil de promotion et de développement du territoire », Thierry Gintrand, initiateur de l'Anjou Vélo Vintage.

Ce qui l’ennuie c’est que « l’on voit dans cet événement une simple randonnée vélo », alors qu’il avait développé un concept avec son équipe,  « conçu  comme un outil de promotion et de développement du territoire ». Et d’ajouter, « je ne suis pas consulté ici et pourtant j’ai été appelé par plusieurs villes de France qui s’y intéressent ».
 
Dès que la vente de la marque aura été approuvée, les élus saumurois pourront alors se lancer dans l’organisation de l’édition 2015, avec la volonté de garder l’événement dans la région de Saumur. « La notoriété est acquise et nous comptons bien la conserver. Pour cela nous allons en faire un rendez-vous touristique et économique. Nous avons prévu de participer à des salons spécialisés à Londres et à Bruxelles ». Réussiront-ils leur pari ? En attendant les amateurs de mode vintage peuvent d’ores et déjà inscrire la date à leur calendrier : la prochaine édition est prévue le 28 juin 2015.
 
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51




cookieassistant.com