L'Anjou, six pieds sous terre

1. Dans les entrailles du Saumurois


Rédigé par Yves BOITEAU - Angers le Lundi 14 Juillet 2014 à 23:18


Quel vacancier ne lève pas le nez au ciel, l'été venu, pour s'assurer de la météo du jour ? C'est à une tout autre gymnastique que la rédaction d'Angers Mag invite les touristes et curieux autochtones, durant les semaines qui viennent : un mouvement de tête, de haut en bas, jusqu'au sol... ou au sous-sol plus exactement. Réputées pour leur diversité géologique, les profondeurs angevines ont façonné l'histoire de ce pays, du schiste ardoisier au falun, de l'argile à la houille, de l'or maugeois au fer segréen. Le temps a depuis fait son œuvre, consacrant certains sites, en enterrant d'autres. Sous le vernis touristique, notre plongée six pieds sous terre vous propose des visites insolites, parfois méconnues, toujours instructives au cœur de l'Anjou souterraine. Là où il fait toujours beau..



Les Perrières, à Doué-la-Fontaine, un des sites phare du monde troglo du département.
Les Perrières, à Doué-la-Fontaine, un des sites phare du monde troglo du département.
La région de Saumur abrite dans ses profondeurs l’un des plus riches ensembles de souterrains d’Europe. Creusés au fil du temps à flanc de coteaux et dans les plaines calcaires de la région, des milliers de galeries, caves, carrières, logis, manoirs et fermes témoignent de l’évolution de l’activité des hommes.

Depuis une trentaine d’années, cet univers troglodytique suscite aussi un véritable regain d'intérêt patrimonial, social et touristique. Technicien en cavités souterraines au Conseil général de Maine-et-Loire, passionné de spéléologie, Michel Cousin en a été le témoin autant qu'un acteur. Il nous guide à travers plusieurs sites majeurs de ce monde troglo.

Château de Brézé

Le château de Brézé.
Le château de Brézé.
25 000 visiteurs au début des années 2000, plus de 90 000 aujourd'hui. Si le château de Brézé a su se faire une place parmi les grands sites touristiques de l'Anjou, il le doit à la curiosité que génèrent ses douves sèches vertigineuses (18 mètres de profondeur) et l'insolite réseau de cavités et tunnels qui y sont connectés.

Boulangerie, cuisines, écuries, glacières, puits de lumière et d'aération... Au fil de la visite, s'y révèle la vie de groupes d'habitants rompus à l'autarcie.

« Ce qui est exceptionnel en soi, c'est l'aspect troglodytique général du site et son système de fortification et de défense », note Michel Cousin, qui a travaillé plusieurs mois à étudier le sous-sol de Brézé et reste persuadé que le site « n'a pas livré tous ses secrets ».

www.chateaudebreze.com

L'Hélice Terrestre

L'Hélice terrestre, à Saint-Georges des Sept Voies.
L'Hélice terrestre, à Saint-Georges des Sept Voies.
C'était une friche. Il en a fait l'œuvre de sa vie. Avant de se poser au début des années 90 à Saint-Georges-des-Sept-Voies, non loin d'Angers, sa ville natale, le sculpteur Jacques Warminski avait sillonné la planète pour étudier les plus grands espaces creusés par l’homme en Turquie, en Chine, dans la Sierra Nevada…

Au lieu dit l'Orbière, sa sculpture immense, vivante, creusée et recomposée à l’extérieur en béton engloutit les visiteurs dans un dédale de souterrains étranges. « Je me revois en bottes à l'inauguration, car il pleuvait, mais les femmes avaient gardé les talons, rigole Michel Cousin. C'est un site superbe que j'ai vu évoluer. Je n'y suis pas retourné depuis que Jacques est décédé. Je l'ai connu à l'âge de 16-17 ans, je le croyais immortel ce gars là, un colosse avec ses grands yeux d'ados. »

heliceterrestre.canalblog.com

Le Saut aux Loups à Montsoreau

Au Moyen-Age, ce fut d'abord une carrière souterraine d'extraction du tuffeau destiné à la construction, avant sa conversion en champignonnière au XIXe siècle. Si la production de champignons a quitté les caves du Saumurois ces dernières années, pour s'industrialiser en maisons de culture, le Saut aux Loups perpétue, lui, la tradition et fournit toujours son restaurant en Galipettes, ces gros champignons farcis et cuit dans un four à pain.

« On n'imagine pas le travail important de déblaiement qu’ont réalisé les champignonnistes pour s’installer dans les galeries qui étaient remplies, à l’origine, de déchets de taille », rappelle Michel Cousin, Le principal avantage de ce site pour les visiteurs, est de se trouver à mi-coteau et de présenter la diversité des usages troglodytiques à travers les âges : carrière, culture, habitations etc... »

www.troglo-sautauxloups.com

Les Perrières à Doué-la-Fontaine

Les Perrières, à Doué-la-Fontaine.
Les Perrières, à Doué-la-Fontaine.
« On voit souvent les Perrières comme des galeries souterraines alors qu'elles ont été creusées de façon verticale, en partant du haut, à ciel ouvert », insiste d'entrée Michel Cousin, auteur d'un ouvrage sur les cavités souterraines de Doué-la-Fontaine. « Ce sont les carriers/paysans qui les exploitaient pour la pierre de taille, jusqu'à la nappe phréatique, avant de refermer les puits d’extraction avec des blocs de falun pour pouvoir cultiver ensuite leurs terres en surface. »

L'arrivée de nouveaux matériaux de construction a mis fin à l'activité dans les années 1930. Oublié, le site a été redécouvert puis valorisé en centre d'hébergement collectif et lieu de visite. Une scénographie conçue par les angevins de Lucie Lom, y est désormais proposée au public.

www.les-perrieres.com

La Cave aux Sarcophages

Dans le Douessin, la Cave aux sarcophages n'est pas le plus connu des sites, mais certainement l'un des plus remarquables.
Dans le Douessin, la Cave aux sarcophages n'est pas le plus connu des sites, mais certainement l'un des plus remarquables.
C'est le bébé de Michel Cousin. Et c'est aussi la cavité anthropique (creusée par les hommes) la plus ancienne datée en Anjou. Un lieu qu'il a découvert à la faveur d'une prospection en 1989, dans un site troglodytique « ne ressemblant en rien aux caves cathédrales voisines. J’ai compris alors que je venais de trouver un centre important de production de sarcophages du haut Moyen-Age. Les fouilles réalisées sur le site pendant plusieurs années ont permis de comprendre la méthodologie de travail des carriers. Ainsi, dans le but de valider les hypothèses archéologiques, plusieurs reconstitutions d’extraction de sarcophages ont été effectuées avec les Compagnons du devoir tailleurs de pierre. C'est un site très complet inscrit aux monuments historiques », raconte ce passionné de troglo.

www.troglo-sarcophages.fr

Et aussi

- Le village troglodytique de Rochemenier
- Le Domaine de la Grande Vignolle à Turquant
- Le Bioparc de Doué-la-Fontaine
- Les caves des grandes maisons de vins : Ackerman, Bouvet-Ladubay
- La Cave aux Sculptures de Denezé-sous-Doué...









1.Posté par Gilardeau le 16/07/2014 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bel article, j'ai eu une larme aux yeux ! En cas de forte chaleur comme aujourd'hui, la fraîcheur des troglos est très appréciable...

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com