L’ESBA, une ouverture sur le monde


Rédigé par yannick Sourisseau - Angers, le 12/03/2009 - 18:17 / modifié le 15/03/2009 - 10:05


Située rue Bressigny à Angers, dans l’Hôtel d’Ollone, l’ESBA (Ecole Supérieure des Beaux Arts), ouvrait, ce mercredi 11 Mars, ses portes au public et plus particulièrement aux futurs bacheliers et à leurs parents. Après une présentation du cursus universitaire, désormais applicable aux écoles d’art, les personnes intéressées ont visité les lieux, guidées par les étudiants de première année



Christian DAUTEL, le Directeur en discussion avec un groupe de visiteurs
Christian DAUTEL, le Directeur en discussion avec un groupe de visiteurs
Même si désormais les écoles d’art s’inscrivent dans la démarche LMD (Licence Master Doctorat) applicable à toutes les structures européennes d’enseignement supérieur, les études artistiques restent basées sur une certaine liberté d’expression. Alors, si on y enseigne des matières obligatoires, lesquelles permettent aux étudiants d'acquérir la culture artistique nécessaire à leur développement, on ne mesure pas le niveau de l'artiste en devenir à la quantité de son savoir, mais plutôt à son aptitude à la réflexion. Tout le cursus est donc organisé autour d’un projet personnel, que l’étudiant devra mener à bien en trois ou cinq ans, selon le diplôme qu’il envisage d’obtenir.

Les écoles d’art, poussées par la concurrence des écoles privées et les cycles d’art plastiques des universités, se doivent aujourd’hui d’entrer dans le moule de l’enseignement supérieur voulu par leur autorité de tutelle : le Ministère de la Culture. Toutefois, elles souhaitent conserver cette liberté d’enseigner qui fait la différence en matière d’ouverture d’esprit. « C’est un mode de fonctionnement particulier qui conduit à une ouverture vers le monde extérieur, lequel nourrira le projet personnel de chaque étudiant, tout au long de son cursus. Les étudiants ne sont pas inactifs. Nous les invitons à poursuivre leur travail dans d’autres écoles européennes, par l’intermédiaire du réseau d’échange Erasmus » disait Christian DAUTEL, le Directeur de l’ESBA aux parents et aux lycéens.

Effectivement, si l’école dispense la culture artistique obligatoire et l’apprentissage des outils, du pinceau à la palette graphique, c’est l’étudiant qui devra s’investir personnellement dans un projet unique, aidé en cela par une quarantaine d’enseignants, dans trois disciplines : Arts, Communication visuelle et Design Architecture d’Intérieur. C’est ce projet artistique qui permettra à l’étudiant d’obtenir au bout de cinq années de travail et parfois d’abnégation, le DNSEP (Diplôme national supérieur d'expression plastique, équivalent du Master Universitaire) , lequel lui ouvrira la porte du monde artistique. Restera alors à se faire reconnaître par ses pairs et devenir un artiste de renom. Ce sera peut-être le travail de toute une vie…

Les visiteurs, fort nombreux qui ont envahis en quelques heures, les couloirs et les salles de cours de cet établissement souvent méconnu des angevins, on été surpris de l’ambiance qui régnait dans les salles et ateliers. « J’ai l’impression que les étudiants passent du bon temps. Ceux que j’ai pu voir se prélassent au soleil. » nous confiait une dame surprise de voir que l’école n’avait rien de comparable à l’Université qu’elle avait visité dernièrement. Ce qu’elle ignorait peut être, c’est que même à l’extérieur, les étudiants échangent des idées et font avancer leur projet. A l’ESBA, tout est bon pour la création.

Pour en savoir + sur l’Ecole Supérieure des Beaux Arts d’Angers.


















Angers Mag











Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46



cookieassistant.com