L’Evasion poétique de Delphine Cotenceau-Gonidec


Rédigé par Catherine Nedelec - Angers, le 14/04/2009 - 18:14 / modifié le 15/04/2009 - 16:11


Delphine Cotenceau - Gonidec est passionnée de poésie. Un genre avec lequel elle s’est particulièrement familiarisée durant ses études secondaires. Bac littéraire en poche, elle s’est toutefois orientée vers une formation de juriste. Aujourd’hui, les Editions Bénévent publient son premier recueil de poèmes, dans lequel se croisent des sentiments opposés, tels que la joie ou la tristesse, des situations ou des personnages qui ne sont pas sans rappeler quelque chose ou quelqu’un....



L’Evasion poétique de Delphine Cotenceau-Gonidec
C’est vers l’âge de 16 ans, alors qu’elle se prépare à passer son bac littéraire, que Delphine Cotenceau-Gonidec se découvre une réelle passion pour la poésie, « un genre rempli d’énergie, un bouquet d’émotions qui stimulent l’imagination ». Bien qu’ayant choisi ensuite la voie juridique, elle continue d’appendre à lire et à écrire des poèmes, pour le plaisir d’explorer ce genre littéraire, « trop confidentiel ». Il y a un an, elle décide de proposer à un éditeur près de soixante dix poèmes, écrits sur une période de dix ans.

Evasion poétique est le recueil de ses jeunes années, histoires trouvant leur origine d’évènements dont elle a été témoin ou de faits divers, qui lui ont permis « d’exprimer des sentiments que j’ai ressentis et pourtant universels, de retrouver un part de moi, un effet miroir pour que les gens puissent mettre, eux aussi, des mots sur ce qu’ils éprouvent ». D’emblée, Delphine Cotenceau-Gonidec nous entraîne dans sa mélancolie quand « toutes ces années vécues avec insouciance sont à ce jour balayées par le noir », retrouvant l’espoir à travers une vision plus philosophique de la vie, « on se bat pour qu’elle nous accepte, pour qu’elle daigne nous sourire un peu ».

L’Evasion poétique de Delphine Cotenceau-Gonidec
Trouvant enfin que « Rien de plus beau, ni de plus rassurant, qu’un bonheur éphémère, seulement », Delphine Cotenceau-Gonidec, s’essaye alors sur des thèmes plus larges, tels que la marginalité « oubliant que j’avais un idéal », le journalisme « obéissant à la volonté du pouvoir » ou le droit « désillusion mêlée d’amertume et d’impuissance ». Un très beau recueil, de grande sensibilité, qui ne cesse d’interpeller si on prend le temps de l’apprécier, quelque soit son âge ou son vécu, fait de grandes tristesses mais aussi de grandes joies ou simplement de sensations de bien-être.

Evasion poétique aux Editions Bénévent
En librairie ou sur les sites de la Fnac, Amazon et Alapage
12 €



















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03