L'Eveil des Sakura à la Galerie 5


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le Dimanche 13 Janvier 2013 à 08:30


La Galerie 5 de la bibliothèque universitaire de Belle-Beille présente jusqu'au 2 mars une carte blanche donnée au collectif R fondé par trois Nantais, Michel Gerson, Béatrice Dacher et Laurent Moriceau. L'occasion d'accueillir à Angers deux artistes remarqués par leur audace et leur créativité : Adrien Guigon et Jean Bonichon pour leur Eveil des Sakura.



Le jour des cartons par Adrien Guigon.
Le jour des cartons par Adrien Guigon.
la rédaction vous conseille
Le collectif R est une force nomade pour la création contemporaine. Sa carte blanche nous connecte ici au monde poétique d’Adrien Guigon qui plonge en partie la galerie 5 de la bibliothèque universitaire de Belle-Beille au pays d’Edo et fait de tous ses projets, sculptures de plâtres, de cartons ou dessins numériques, un nuancier de couleurs à l’image du monde qui l’entoure.

Chez lui, chaque projet naît d’une rencontre, d’une curiosité renouvelée, une observation minutieuse de la réalité la plus pragmatique, la plus élémentaire. « Flâneur urbain », il s’arrête sur des détails, situations ou objets qui constituent et caractérisent notre quotidien. Notamment avec «Le jour des cartons», ce centre ville, rempli de constructions collectives aléatoires. Ces empilements de cartons aux allures d’architectures désordonnées s’emparent de l’espace urbain «propre». Ils transforment le paysage connu et l’animent de leur présence. Adrien Guigon est fasciné par ces tas de déchets géométriques. Le dégradé suggère l’idée de paysages rêvés et inaccessibles.

Le colosse de Jean Bonichon.
Le colosse de Jean Bonichon.
Le second artiste, Jean Bonichon, propose quant à lui un voyage au-dessus de terres rouges, dans un monde vaporeux où trône un géant d’asphalte entouré de sujets inquiétés, flottant sur le précipice des évidences. Auteur et personnage improbable d’une trame généralisée, Jean Bonichon module et expérimente des fictions à la manière de l’errance loufoque. Comme un remake élargi et savoureux de La vie de Brian, la pratique de l’artiste se présente sous la forme d’une vaste entreprise qui consiste à recenser le quotidien des jours, une façon intrépide d’en reproduire ses absurdes séances.

Cultivant les incongruités, l’artiste décline les matériaux et les contextes avec application, en témoigne un bouchon de champagne aux dimensions extravagantes placé dans la nature en écho au passé du lieu. Si l’esprit de Tati ou de Buster Keaton semble planer dans les vidéos de Jean Bonichon, c’est notamment parce que l’artiste éprouve les mises en scène équivoques dans des postures vainement périlleuses. A l'image de son colosse de briques et de bottes…


Contact : Galerie 5, 5 rue Le Nôtre. 49100 Angers (BUA-Belle-Beille)
Horaires : du lundi au jeudi de 8h30 à 20 h. Et vendredi et samedi de 8 h 30 à 18 h.
http://bu.univ-angers/pages/galerie-5
http://www.collectifr.fr/












Angers Mag