L’UFAB en quête du graal, à Nice


Rédigé par - Angers, le 10/05/2013 - 11:42 / modifié le 12/05/2013 - 09:42


Les filles de l’Union Féminine Angers Basket 49 (UFAB) participent, cette fin de semaine, au « final four » de la Ligue Féminine 2 de basket, à Nice. En jeu, le titre de championnes de France, mais aussi, un billet pour la Ligue Féminine de Basket (LFB), la ligue 1 des filles.



L'affiche du tournoi.(la 4ème équipe n'était pas connue lors de sa réalisation)
L'affiche du tournoi.(la 4ème équipe n'était pas connue lors de sa réalisation)
Le final four niçois accueille les quatre premières de la phase régulière, une phase régulière mouvementée, puisqu’après le non départ, pour raisons financières, de deux clubs, dès le début de saison, c’est Laveyron Drome qui a jeté l’éponge avant la fin.

Peu importe, les drôles de dames du président Brito De Sousa ont poursuivi leur bonhomme de chemin pour réaliser une magnifique saison.

Les Angevines de la capitaine Johanna Cortinovis voulaient officiellement un bon maintien, et en secret la cinquième place, au pied du final four.
Elles ont donc fait beaucoup mieux, non seulement en intégrant le tournoi final, mais aussi en décrochant le troisième ticket, qui leur ouvre un espoir de LFB.

En effet, le règlement du championnat stipule que deux clubs décrochent un sésame pour la LFB : le premier de la phase régulière (le Cavigal de Nice) et le vainqueur du final four (par ailleurs sacré champion de France de LF2). Mais, si le vainqueur de ce tournoi est Nice, dans sa salle, ce sera le finaliste qui l’accompagnera en LFB.

Or, l’UFAB, en finissant troisième, évitera Nice, demain samedi, en demi finale, et affrontera, à 17H30, salle Leyrit, l’équipe de Calais.

L’UFAB a toutes ses chances. Si les « girls » de David Girandière, le coach aussi colérique qu’adoré par ses joueuses, se sont inclinées dans le Pas de Calais, lors de la phase régulière, ce ne fut que de deux points et encore, sur le fil, les Angevines ayant mené toute la partie. Au retour, salle Jean Bouin, dans un combat dantesque, Angers s’est imposé de 7 points.

Donc, si rien ne sera facile, le coup est jouable, en espérant que les filles auront récupéré des interminables 16 heures de car, pour rallier la Côte d’Azur.
Si elles passent cet obstacle, elles pourraient retrouver, dimanche, à 16H30, les Niçoises, qui devraient se défaire des Béarnaises de Pau Lacq Orthez, quatrièmes de la phase régulière (match ce samedi à 20H30. Elles seraient alors assurées de monter en LFB.

Mais, quoi qu’il arrive, cette saison restera belle, pour un groupe qui vit bien ensemble. Tout au long de la saison, les filles ont fait vibrer leur public sous le charme. Elles se font petit à petit leur place dans l’agenda sportif Angevin, avec des gradins qui se remplissent progressivement à Jean Bouin.
L’avenir leur appartient. Pour notre plus grande joie.

Matchs à suivre sur live.basketfrance.com



Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag