"L'amour et les forêts", catharsis théâtrale


Rédigé par - Angers, le Vendredi 5 Mai 2017 à 10:28


"L'amour et les forêts", l'adaptation théâtrale du roman d'Eric Reinhardt, sera créé du 9 au 19 mai prochain au Quai d'Angers. Son metteur en scène, Laurent Bazin évoque son rapport à l'œuvre et ses partis pris.



Laurent Bazin, Eric Reinhardt et Mathilde Priolet (directrice adjointe de la compagnie O'Brother) ont travaillé de concert autour du spectacle "L'amour et les forêts". Crédit photos : Olivier Marty.
Laurent Bazin, Eric Reinhardt et Mathilde Priolet (directrice adjointe de la compagnie O'Brother) ont travaillé de concert autour du spectacle "L'amour et les forêts". Crédit photos : Olivier Marty.
la rédaction vous conseille
Qu'est-ce qui vous a amené à adapter le roman d'Eric Reinhardt ?
 
"J'adore son œuvre, d'une manière générale, parce qu'elle à réactiver en moi le désir du roman comme moyen d'accès au monde et pas simplement comme une évasion. Sa découverte a été un vrai choc littéraire alors que j'avais jusque-là un rapport très réservé, voire distant avec le roman. Du point de vue plus personnel, ça a aussi été la naissance d'une réelle amitié artistique avec Eric, avec un grand respect mutuel pour nos œuvres respectives."
 
Mais pourquoi "L'amour et les forêts", spécifiquement ?
 
"Parce qu'avant, je ne voyais pas ce que je pouvais faire dans l'œuvre d'Eric. Je suis identifié comme un metteur en scène de théâtre visuel ou de l'image et je n'avais pas encore été happé par les images à la lecture de ses romans. "L'amour et les forêts", son atmosphère m'ont saisi visuellement. J'ai aussi adoré la radicalité du livre, cet immense chemin de croix... Il y a un coté masochiste pour le lecteur à continuer la lecture, mais sa réception est rendue possible par l'élégance de l'écriture et la qualité de l'analyse. C'est un livre que j'ai trouvé cathartique : que cette violence-là soit la leur et pas la mienne ! Il m'a essoré."
"L'amour et les forêts", son atmosphère m'ont saisi visuellement. J'ai adoré la radicalité du livre, cet immense chemin de croix... Il y a un coté masochiste pour le lecteur à continuer la lecture, mais sa réception est rendue possible par l'élégance de l'écriture et la qualité de l'analyse. Laurent Bazin

C'est ce sentiment total que vous avez voulu retranscrire sur scène ?
 
"C'est le moins que l'on puisse faire quand on a été touché comme je l'ai été. Eric m'a laissé un chèque en blanc pour créer une œuvre sur son œuvre. J'ai eu envie d'un spectacle qui essore les gens, mais au bon endroit. S'il y a une chose que j'ai voulu respecter c'est l'ambiguïté du personnage principale : Bénédicte Ombredanne tantôt exaspère, tantôt désespère. J'ai voulu restituer cette ambivalence ainsi que le climat d'impuissance qui assaille le lecteur : cette foi que, peut-être, elle va s'en sortir."
L'autre élément, c'est les respect de la brisure qu'il y a dans le roman, entre la première partie -lyrique, romantique et empathique- racontée par l'écrivain, et la seconde -rugueuse, clinique- racontée par la sœur."
 
Ces partis pris ont donc conditionné les choix techniques que vous avez faits ?
 
"Oui. La scénographie est très ambitieuse, vivante, avec des prouesses technologiques, mais qui servent le propos. Nous avons créé la cerce, un grand cercle de fer de 6 mètres de diamètre, équipé d'un projecteur et d'un vidéo-projecteur automatiques, pour la création d'effets lumineux subtils et mobiles. Ça n'est pas un décor, mais un animal machine qui travaille avec les acteurs. L'objectif, c'est de créer une pièce résolument sensorielle. Les choix techniques que nous avons faits permettent notamment de travailler sur le silence -en offrant une expérience profonde du vide- et sur un glissement fluide d'un lieu à un autre et d'un état à un autre."

Laurent Bazin.
Laurent Bazin.
Avec la présence -assez rare dans une distribution- d'Isabelle Adjani... ?
 
"Oui, nous nous sommes rencontrés sur l'amour que nous avions tous les deux du livre d'Eric Reinhardt. Ça a été un choc d'intensité... On avait commencé à travailler sur sa présence physique sur scène mais des difficultés d'agenda nous ont conduits à reconsidérer le projet. Sa présence est dématérialisée, spatialisée et d'autant plus forte, avec des enregistrements sonores et des images d'une grande beauté. Mais je tenais aussi à dire que le projet est fait en collaboration entre deux compagnies, Mesden et O'Brother. C'est un vrai bonheur dans un moment où les productions sont fragilisées de se rendre compte qu'on peut encore mutualiser les intelligences et les moyens..."
 
"L'amour et les forêts", adaptation et mise en scène Laurent Bazin, d'après le roman d'Eric Reinhardt.
Création au Quai le 9 mai. Sept représentations suivront jusqu'au 19 mai.
Le mercredi 10 mai, Eric Reinhardt sera en dédicace dans la librairie du Quai, à 18 h.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03