L’art de la belle écriture à l’ADFA


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 26/03/2010 - 08:06 / modifié le 27/03/2010 - 22:21


Afin de dynamiser les locaux dans lesquels elle est installée, mais aussi le quartier d'Angers avoisinant, l’association pour le Dictionnaire des familles de l’Anjou (ADFA) accueille chaque année une exposition ayant un rapport avec ses activités. Pour la saison 2010, c’est la calligraphie ou l’art de la belle écriture, qui s’expose dans l’antre de la généalogie angevine.



Chantal Forgeau, calligraphe professionnelle lors du vernissage de l'exposition
Chantal Forgeau, calligraphe professionnelle lors du vernissage de l'exposition
La belle écriture n’est pas sans rapport avec la généalogie » affirme Robert Taillandier, le président de l'Association pour le Dictionnaire des Familles de l’Anjou, en présentant l’exposition ayant pour thème la calligraphie. A vrai dire l’écriture est aussi vieille que le monde et nos ancêtres, comme ceux que les membres de l’association traquent pour compléter leur dictionnaire, n’ont eu cesse d’écrire. D’ailleurs, comment ces généalogistes auraient-ils pu établir des filiations entre toutes les familles sans les écrits ?

Il a donc raison Robert Taillandier, généalogie et écriture ont bien un lien direct. Reste que dans le cas présent tout ce que l’on peut admirer dans cette exposition dépasse de loin la simple écriture, puisque la calligraphie est l’art de bien former les caractères d’écriture. Selon les encyclopédies traitant du sujet, presque toutes les civilisations, même les plus anciennes ont développé un art de la calligraphie, certaines l’ont même élevé à un statut spécial, en fonction des contextes historiques ou philosophiques. La calligraphie sera un art pour les chinois, les arabes, mais aussi en occident pour les moines copistes et les enlumineurs du Moyen Age.

« A l’heure de l’informatique certains ont envie de renouer avec l’écriture manuscrite » explique Chantal FORGEAU, calligraphe de profession. Pour cette dernière, la calligraphie est un moyen de faire redécouvrir la belle écriture, le papier, « l’odeur de l’encre que l’on couche sur le papier » affirme-t-elle, non sans plaisir. C’est Chantal FORGEAU qui a fourni l’essentiel des planches et ouvrages calligraphiés comme un vieux Coran entièrement écrit à la main. Au retrouve également dans cette exposition, le matériel traditionnel des calligraphes tels que pinceaux, plumes métalliques ou en bambou, encriers, etc.

Chantal FORGEAU organise également des stages de calligraphie et réalise des travaux sur commande dans son atelier de Saint Barthélémy d’Anjou. « On me demande des cartes personnalisées pour les événements familiaux, des carte de visite, des faire-part et même des déclarations d’amour. C’est une tradition anglo-saxonne ». Contact 02.41.88.14.61

Scénarisée par Pascal DOLLÉ, secrétaire adjoint de l’ADFA et passionné par les traditions ancestrales, l’exposition sur la calligraphie, est visible dans les locaux de l’association, 9 rue Raoul Ponchon, à Angers, jusqu’en décembre. Visite de 14h30 à 18h, aux dates suivantes : 27 mars, 17 et 24 Avril, 15 et 29 Mai, 12 et 26 Juin, 17 et 24 Juillet, 4 et 18 Septembre, 2,16,30 Octobre, 13 et 27 Novembre, 11 et 18 décembre. L’entrée est gratuite

Visite en groupe possible, sur rendez-vous en téléphonant au 02.41.48.26.27 ou adfa@wanadoo.fr



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag