L’austérité : une stratégie pour nous faire payer leur dette


Rédigé par - Angers, le 16/01/2012 - 22:45 / modifié le 16/01/2012 - 22:50


C’est le thème du grand débat public organisé par la FSU, SOLIDAIRES et ATTAC 49, le mardi 31 janvier 2012, à 20h30 salle Thiers-Boisnet à Angers, avec Thomas COUTROT, économiste et président d’ATTAC France et Bernard FRIOT sociologue et économiste.



L’austérité : une stratégie pour nous faire payer leur dette
Écoles, hôpitaux, hébergement d'urgence… Retraites, chômage, culture, environnement... nous vivons tous au quotidien l'austérité budgétaire et le pire est à venir. « Nous vivons au-dessus de nos moyens », affirment la plupart des médias, entrainant la morosité ambiante que l’on connaît.

Maintenant « il faut rembourser la dette », nous répète-t-on à longueur de journée. « On n’a pas le choix, il faut rassurer les marchés financiers, sauver la bonne réputation, le triple A de la France ».

« Nous refusons ces discours culpabilisateurs. Nous ne voulons pas assister en spectateurs à la remise en cause de tout ce qui rendait encore vivables nos sociétés, en France et en Europe », affirment les principaux mouvements citoyens.

Aurions-nous tout dépensé pour l’école et la santé, ou bien les cadeaux fiscaux et sociaux depuis 20 ans ont-ils asséché les budgets ? Ces structures militantes qui entendent bien réveiller l’opinion publique refusent d’être des jouets entre les mains des actionnaires, des spéculateurs et des créanciers.

Cette dette a-t-elle été tout entière contractée dans l'intérêt général, ou bien peut-elle être considérée en partie comme illégitime ? Qui détient ses titres et profite de l'austérité ? Pourquoi les États sont-ils obligés de s'endetter auprès des marchés financiers et des banques, alors que celles-ci peuvent emprunter directement et pour moins cher à la Banque centrale européenne ? Autant de questions se posent tous ceux qui voient leur argent fondre comme neige au soleil.

« Nous refusons que ces questions soient évacuées ou traitées dans notre dos par les experts officiels sous influence des lobbies économiques et financiers », affirment les organisateurs, proposant d’y répondre eux-mêmes dans le cadre d’un vaste débat démocratique, lequel décidera de l’avenir commun des citoyens.

Débat Public
Le 31 Janvier à 20h30
Salle Thiers-Boisnet, rue Thiers
49000 Angers



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag