L'écosystème Angers Austin donne ses premiers fruits


Rédigé par - Angers, le Lundi 14 Avril 2014 à 16:07


Initié en 2011, le partenariat entre les acteurs angevins de l'économie créative et Austin, via son festival South by Southwest (SXSW), commence à porter ses fruits, de la filière musicale à la filière numérique, en passant par le terrain... gastronomique. Petit retour sur expérience.



Revenue du Texas, la délégation d'Austin Angers Music se projette déjà sur l'année qui vient, et les perspectives de développement du partenariat avec South by Southwest (SXSW).
Revenue du Texas, la délégation d'Austin Angers Music se projette déjà sur l'année qui vient, et les perspectives de développement du partenariat avec South by Southwest (SXSW).
la rédaction vous conseille
Les tabous ont parfois la vie dure. Aussi, lorsque l'on accole les mots "économie" et "culture", les plus chastes des oreilles françaises continuent parfois de saigner.

Un petit tour du côté d'Austin (Texas) leur prouverait sans doute que l'un peut aller avec l'autre. Et, bien souvent, que l'un ne va pas plus sans l'autre. En 25 ans, le South by Southwest (SXSW), sympathique festival musical à l'origine, est devenu l'une des références mondiales de l'économie créative, une sorte de "salon professionnel" du numérique boosté par une programmation musicale pointue.

Un monstre texan, donc, où Angers s'est fait une place depuis 2011. Missionnée par la Ville et l'Agglo, la marque Austin Angers Music -portée par Le Chabada et l'association 9RueClaveau- est désormais bien identifiée outre-Atlantique.

Les retombées commencent à arriver

"Nous sommes toujours au stade de l'expérimentation et franchissons chaque année une étape supplémentaire", résume le patron du Chabada, François Delaunay, de retour du SXSW 2014 (qui s'est déroulé du 9 au 15 mars). "Mais il y a un potentiel de développement énorme, non seulement pour la filière musicale angevine, mais également pour l'ensemble des acteurs de l'économie créative".
Car depuis sa création, la galaxie Angers Austin s'est enrichie de nouvelles entreprises, du terrain gastronomique (le restaurant Chez Rémi a ainsi organisé quatre brunchs lors du dernier festival) à celui de l'audiovisuel (le festival Premiers Plans et la société Morgan View étaient présents sur place).

Un écosystème qui a tourné à plein régime il y a quelques semaines, et noué des partenariats porteurs d'espoirs pour l'avenir. La French Tech -initiée par trois start-up du numérique en collaboration avec le Ministère de l'économie numérique- a ainsi pu bénéficier de l'ingénierie et des réseaux d'Angers Austin Music pour installer un pavillon français dans le centre-ville d'Austin durant le festival.
"Cette année est celle du premier euro qui revient vers Austin Angers Music", résume Germain Kpakou, membre du 9RueClaveau. "Jusqu'à maintenant, il y a eu de nombreux investissements pour être présents et exister à Austin. Les retombées commencent à arriver, une tendance s'est créée."

Le début de l'histoire "Levitation"

Le festival SXSW reste plus que jamais un point d'ancrage pour la marque Austin Angers Music -qui pourrait devenir dans les mois qui viennent une association- mais n'est pas (plus) le seul point d'entrée angevin en terre texane.

Des liens ont notamment été créés avec Austin Psych Fest organisateurs du Levitation, "un festival alternatif autour de la culture psychédélique", précise Doudou, le patron de Radical Prod, membre du 9RueClaveau. "Musique, numérique, cinéma... des gens du monde entier viennent à Austin pour assister à ces événements. Ce n'est pas un festival US pour un marché US", poursuit-il. La preuve ? La volonté affichée par l'Austin Psych Fest d'investir les autres continents. Et notamment l'Europe. "L'objectif, c'est qu'Angers devienne une sorte de tête de pont pour Levitation en Europe". L'an passé, la première édition du Lévitation France, au Chabada, avait fait le plein, "avec un public européen". Deuxième test les 19 et 20 septembre prochain, avec la deuxième édition de l'événement.

Mais avant cela, début mai, le groupe angevin des Eagles Gift aura défendu sa musique lors de la prochaine édition du Levitation à Austin.

C'est ce qu'on appelle une stratégie import/export...




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Ruralfaune (Bruno Parisse) le 15/04/2014 00:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Bel article.
Néanmoins j'aurais apprécié que soit cité le label musical angevin Ruralfaune, membre actif de la délégation et dont des projets avec des artistes d'Austin sont en cours de réalisation comme le présente le dossier de presse.
Quoiqu'il en soit merci de votre intérêt porté à la démarche d'Angers Austin Music

Cordialement,
Bruno Parisse








Angers Mag












Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30







cookieassistant.com