L’effet de la diversité angevine au Quai


Rédigé par - Angers, le 02/12/2012 - 12:11 / modifié le 03/12/2012 - 07:56


Alors que la majorité des Angevins avait déjà investi le marché de Noël du centre-ville d’Angers, ce premier samedi de décembre se déroulait au forum des arts vivants du Quai un événement intéressant à plus d’un titre. Rendez-vous d’un monde de tolérance quelle que soit sa race, sa culture, son age, son handicap, ses orientations sexuelles, « Mix’cité » a démontré que sur les bords de la Maine, le bien vivre ensemble n’est pas un vain mot.



Angers, une ville métissée où les différentes communautés dialoguent
Angers, une ville métissée où les différentes communautés dialoguent
la rédaction vous conseille
Pour les associations angevines qui s’investissent toute l’année dans des activités permettant le rapprochement des différentes communautés qui peuplent la ville, il s’agissait de mettre sur le devant de la scène une valeur essentielle : le respect de l’autre, qu'il soit de race, de culture, d'orientation sexuelle différente ou en situation de handicap. Liberté, égalité, fraternité, fondement même de la République furent les trois mots forts de cette journée organisée dans le forum du Quai.

Mix’cité montrait, au travers de stands d’information, de moments de dialogue, de conférences et de concerts, que chacun peut s’enrichir, sans angélisme aucun, des différences de notre monde contemporain. Pas évident dans un monde où nombre d’officines ayant pignon sur rue tentent d'opposer les communautés les unes aux autres. Un temps fort, donc, qui avait valeur de symbole pour une ville qui met tout en œuvre pour que ses habitants, originaires de nombreux pays, puissent vivre ensemble, en parfaite harmonie. « les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits », les organisateurs de Mix'cité entendaient bien le démontrer une fois de plus.

Et c’est possible rappelait Sylvia Camara-Tombini, adjointe au maire d’Angers, en charge de la politique de la ville et notamment toutes les actions allant dans le sens d’un rapprochement entre toutes les communautés qui la compose. « Il nous semble important de mettre en valeur au cours d’une journée, mais aussi tout au long de l’année, les actions qui visent à lutter contre les discriminations. La ville se construit à partir des différences de ses habitants », déclarait l’élue plutôt satisfaite de constater que le public était au rendez-vous.

Plus de 110 associations angevines ont répondu à l’appel de la municipalité angevine et de l’association Inter CE Dacc, la mixité se construisant aussi dans l’entreprise. Elles ont composé un programme riche et varié dans laquelle la fête n’était pas absente, une scène ayant permis à toutes les formations musicales, théâtrales, sportives de s’exprimer. Un espace restauration, installé à l’extérieur offrait la possibilité de gouter aux cuisines du monde, l’acceptation de l'autre commençant parfois par quelques bons plats.

Cette journée aura été marquée par plusieurs conférences, tables rondes et spectacles, dans les salles du Quai et notamment celle du paléoanthropologue Pascal Picq sur l’histoire de l’homme. La journée, bien remplie pour certains, s’est terminée par un bal moderne interactif, animé par la troupe « Baldescal » laquelle propose à chaque fois une création originale entre bal populaire et spectacle où les spectateurs peuvent se découvrir danseurs, chanteurs et acteur de la fête. Une autre façon d’animer le petit bal du samedi soir et gommer, une fois de plus les différences, si elles existent encore à Angers.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Scotet le 10/12/2012 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a qu'une race c'est la race humaine.















Angers Mag