L'esprit scientifique se cultive (aussi) au pied des immeubles


Rédigé par Yves BOITEAU (avec Margot PAGE) - Angers, le 11/08/2015 - 08:16 / modifié le 11/08/2015 - 16:30


Semaine d'animations, mini-stages, clubs scientifiques... l'association Les Petits Débrouillards a plus d'un tour dans son sac pour sensibiliser les jeunes aux questions scientifiques et environnementales. Cet été sur Angers, ses responsables se mobilisent directement au pied des immeubles pour toucher ceux qui ne partent pas en vacances.



Devant le cyber-centre du Daguenet, des dizaines d'enfants ont pu réaliser des expériences scientifiques, encadrés en toute sécurité par les animateurs des Petits Débrouillards.
Devant le cyber-centre du Daguenet, des dizaines d'enfants ont pu réaliser des expériences scientifiques, encadrés en toute sécurité par les animateurs des Petits Débrouillards.
la rédaction vous conseille
Activer la curiosité des jeunes et cultiver leur esprit scientifique dans une démarche de citoyenneté, c'est une mission qui tient à coeur Les Petits Débrouillards. Créée en 1986, cette association d'éducation populaire s'est dotée d'une antenne angevine il y a douze ans. Depuis 1996, celle-ci s'active pour organiser des animations dans les quartiers populaires, et y favoriser l'accès aux loisirs culturels et scientifiques. C'est la raison d'être du programme "La Science en bas de chez toi", un programme d'éducation estival pour les 5-14 ans, soutenu par la Ville d’Angers, l’Agence de la Cohésion Sociale et de l’Égalité des Chances, la Région Pays de la Loire, la Fondation Nicolas Hulot et le député angevin Serge Bardy. Les mots d'ordre de ce programme : engagement et participation, développement durable, solidarité, sciences et sociétés...

La semaine passée, c'est devant le cyber-centre du Daguenet non loin du quartier Grand Pigeon que les Petits Débrouillards étaient à l'oeuvre, pour une opération baptisée « Le Numérique en bas de chez toi ». Son objet ? Permettre aux jeunes du quartier qui ne partent pas en vacances de se familiariser avec les pratiques numériques, via des expériences, des jeux et des explorations. Dans le même temps, l'action visait rapprocher du cyber-centre du quartier les jeunes mais aussi leurs familles, invitées à partager des temps de rencontre et de détente. "On a axé l'animation cet été autour du partage d'information. L'idée est de permettre aux jeunes de pratiquer en autonomie, en allant d'abord puiser des idées d'expériences dans un site créé par notre association - www.wikidebrouillard.org -, avant de  nous passer commande et de la mettre en pratique" explique Pierre Sersiron, l'un des animateurs permanents des Petits Débrouillards.

Venu en voisin, Aurélien, 14 ans, a découvert ainsi comment réaliser une fusée avec des bouteilles à eau, de l'eau et de l'air. Il a aussi rencontré sur place Amaury, un autre collégien venu passer les vacances chez son père à quelques mètres de là. A vrai dire, tous les deux n'ont pris connaissance de l'animation qu'en apercevant une drôle de caravane colorée au pied de leur immeuble. Aménagée et dépêchée par le Centre Marcelle Menet, cette caravane circule tout l'été dans les quartiers du périmètre de la maison de quartier pour créer de l'animation et "toucher des gens qui ne viennent pas forcément à la Maison de Quartier", précise Melissa Poureau, animatrice jeunesse. Installée près des stand des Petits Débrouillards, elle a joué à la fois le rôle de lanterne et de lieu de rendez-vous, permettant aussi aux parents de prendre un verre, échanger, jouer ou s'initier à la danse, pendant que leurs enfants s'initiaient auprès des animateurs scientifiques de l'association.
"Le but de ces programmes d'été, c'est de sensibiliser les jeunes pour ensuite les emmener vers d'autres structures comme nos clubs, actifs toute l'année" , Pierre Sersiron, animateur de l'asso Les Petits Débrouillards

Fin juilllet, c'est dans le secteur Boisramé à Belle-Beille que Les Petits Débrouillards avaient jeté l'ancre dans le cadre du projet "Belle-Beille Plage". Des animations itinérantes y ont été proposées là-aussi aux enfants privés de centres aérés ou de colonies de vacances. Pour l'occasion, une enquête scientifique avait été mise sur pied sur toute la semaine. Un tableau volé dans le musée de quartier, des recherches d'indices, des fausses pistes et témoignages, Sherlock Holmes et autres Docteur Watson en herbe ont mené l'enquête ! Cette semaine, ses animateurs sont à Monplaisir.
 

"Le but de ces programmes d'été, c'est de sensibiliser les jeunes pour ensuite les emmener vers d'autres structures comme nos clubs, actifs toute l'année" indique Pierre Sersiron, l'un des permanents de l'association. À Angers, deux clubs et cinq mini-stages se dérouleront dès la rentrée prochaine, ainsi qu’une quinzaine de stages à la Maison de l’Environnement. Certains jeunes font du foot ou de la danse chaque semaine, là c'est un rendez-vous scientifique ! Ils font des expériences, enquêtent sur un sujet, travaillent en autonomie et sont accompagné par des animateurs qui proposent des outils pédagogiques. "On essaie de créer un lien entre les jeunes et les chercheurs, le monde universitaire. On organise des visites de laboratoire et d'université pour dédiaboliser ce milieu, et leur donner envie de faire des études à l'université" ajoute Pierre Sersiron.

Toute l'année, les Petits Débrouillards sont aussi présents dans les écoles et les collèges, et lors des temps d'activités périscolaires. A l'occasion de la Conférence mondiale sur le Climat en 2015, à Paris, ils animeront des ateliers dans les collèges, et questionneront les élèves sur le futur qu'ils envisagent. Autre projet, et pas des moindres, pour la rentrée : "Sciences Tour", un partenariat avec "C'est pas Sorcier" ! Deux camions laboratoires iront à la rencontre du public et proposeront des temps scientifiques. A bon entendeur...

Les Petits Débrouillards 49, 29, rue Chef de ville 49100 Angers. Tel 02.41.77.94.76
www.lespetitsdebrouillards-paysdelaloire.org -









1.Posté par OBilbo le 11/08/2015 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quartier en perdition vraiment! ....rien à voir à la fatras publicitaire autour de la Cité connecté....c'est lamentable de voir que les socialistes du régime précédant n'ont vraiment rien fait autour des quartiers pauvres d'Angers....pour la coup ça manquait vraiment et ça manque encore de connection ...Quand une ville comme Angers manque à ce point de réelle virilité en matière d'emploi, de créations ou d'attirance d'entreprises..il suffit de se promener un peu dans ce quartier pour se rendr...








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com