L'optimisme relatif du patron des patrons angevins


Rédigé par - Angers, le 12/01/2016 - 08:03 / modifié le 13/01/2016 - 23:51


Pour Bertrand Schaupp, les mesures gouvernementales de soutien à l'économie de ces derniers mois ne seront pas suffisantes pour relancer celle-ci. Il a profité de ses vœux aux patrons du Medef Anjou lundi pour relayer l'appel d'urgence pour l'emploi de son organisation, tout en ménageant un peu d'optimisme pour le territoire angevin.



L'optimisme relatif du patron des patrons angevins
la rédaction vous conseille
Il l'a redit deux fois pour conclure ses voeux. Et avouons-le : tel que nous l'avons reçu, c'est un peu comme si, en le répétant, il avait eu besoin de s'en convaincre. A l'heure d'attaquer cette nouvelle année, Bertrand Schaupp, le président du Medef Anjou s'est dit "optimiste" lundi soir pour les entreprises du département. "Je le suis en ce début d’année avec lucidité car le monde appartient aux optimistes, les pessimistes ne sont que des spectateurs !" a t-il formulé très exactement, reprenant la formule de François Guizot, homme politique et académicien français du XIXe siècle, aujourd'hui un peu oublié.

Méthode Coué ? A vrai dire, et l'intéressé en convenait lui-même à l'issue de son discours, rien de moins simple que de soulever l'enthousiasme de ses troupes, quand croissance et emploi continuent, au niveau national, d'alimenter leur scepticisme. Ce décor, Bertrand Schaupp l'a lui même rappelé : "Une croissance faible autour de 1,1% pour 1,5% attendu; un endettement qui passe les 2.100 milliards d’Euros et qui tangente dangereusement les 100% du PIB; et surtout un chômage endémique que nous n’arrivons pas à juguler ; nous avons presque 11% de chômeurs, 25 % chez les jeunes et un chômage de longue durée qui s’accroit constamment."

D'où cette question posée à l'assemblée, formée d'une soixantaine de chefs d'entreprises et acteurs de l'économie du Maine-et-Loire : "Comment engager une réelle dynamique de créations d’emplois ?" Pour répondre à cette question, Bertrand Schaupp, ne défend pas autre chose que son président national, Pierre Gattaz, dont l'appel à des mesures d'urgences pour l'emploi s'est mué le week-end dernier, dans Le JDD, en lettre ouverte au Président de la République. Une lettre co-signée par de multiples organisations patronales, appelant notamment à la suppression des charges dans les petites sociétés et à la réforme du contrat de travail.

Bertrand Schaupp précise la première mesure - "exonération des charges sociales et fiscales pour toute nouvelle embauche d’alternant (les contrats pro et/ou apprentissage), et pour toute nouvelle embauche dans les entreprises de moins de 250 salariés" - puis la seconde - "intégrer dans les CDI les conditions de rupture pour éviter la loterie des prud’hommes, assouplir les recours aux CDD"- avant d'appeler à "l'arrêt du flux continu de textes qui rendent plus complexes la gestion des entreprises". Dans son viseur : le Compte pénibilité et et le Compte personnel d'activité.

Pierre Gattaz annoncé le 6 avril à Angers

Mais pour le Medef, la réforme ne doit pas s'arrêter là et s'engager sur l'allègement des charges, l'apprentissage et le code du travail, sans compter la dépense publique, principale responsable de la pression fiscale.

Ramenant son sujet au niveau du Maine-et-Loire, le patron des patrons angevins se fait plus optimiste, dépassant les chiffres -de cessations d'activités et du chômage "qui nous navrent" pour rappeler la capacité de "résilience" des chefs d'entreprises et souligner les signes qui lui paraissent aller dans le bon sens. Il évoque le climat des affaires qui "a cessé de se détériorer", le redressement de l'immobilier, le développement de la marque territoriale "Produit en Anjou" et le soutien à l'innovation dans lequel s'investit son organisation, à l'image de l'appel à projet qu'elle a lancé en son sein, pour soutenir la Cité de l'objet connecté. Un appel pour lequel Pierre Gattaz devrait venir lui-même donner de sa personne le 6 avril prochain à Angers.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com