L'univers poétique et déluré d'un "fabricolleur" au Grand Théâtre


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le Vendredi 12 Février 2016 à 07:50


L'artiste angevin Christophe Alline expose 17 ans d'expérimentations place du Ralliement jusqu'au 30 avril. Ce "fabricolleur", qui mise sur la médiation artistique, propose des ateliers pour enfants lors des week-ends des vacances.



L'univers poétique et déluré d'un "fabricolleur" au Grand Théâtre
la rédaction vous conseille
C'est un peu comme si Dada s'était cogné contre une bibliothèque pour enfants. Il y a là des silhouettes habillées de collages, des décors en carton et de petites cuillères, une galaxie de fils de fer... Il y a là du "fabricollage", joli néologisme sorti tout droit de l'esprit foisonnant de Christophe Alline. "J'essaie d'être toujours en éveil, j'aime expérimenter, découvrir de nouvelles techniques". Après le collage, la sculpture, la linogravure, l'artiste s'essaie depuis quelques temps au feutre, comme en témoignent ses cahiers de dessin, exposés eux-aussi.

Ce sont 17 ans de travail qui sont exposés au Grand Théâtre. "Une rétrospective" s'amuse Christophe Alline, visiblement ému, en tant "qu'Angevin de pure souche", d'être le locataire de ce lieu prestigieux. Né sur les bords de Maine, il fréquente l'école des Beaux-Arts de la rue Bressigny avant de se lancer dans l'animation d'ateliers avec les enfants dans un centre d'art contemporain. "J'y ai découvert la littérature jeunesse, des auteurs et illustrateurs avec un univers riche".
 
"Je ne dissocie pas mon travail de la médiation artistique"
Christophe Alline se tourne donc vers l'illustration d'albums jeunesse. Tour à tour, ce touche-à-tout sera aussi affichiste, graphiste et sculpteur pour la Compagnie À... Sans oublier le travail de médiation (à l'instar de ce projet de film réalisé avec des enfants à Monplaisir) que l'artiste poursuit consciencieusement. "Je ne dissocie pas mon travail de la médiation artistique. Les rencontres avec les enfants me nourrissent". Il mènera donc logiquement plusieurs ateliers de stop-motion (la réalisation d'un film image par image) lors des deux week-end des vacances. Des productions qui seront ensuite projetées à l'entrée de l'exposition.

Les enfants, encore eux, trouveront dans cette exposition des tableaux à leur hauteur et des coussins "comme à la maison" ("ils seront dans mon univers, mais j'ai envie qu'ils soient aussi dans leur univers"). Un jeune public au coeur d'une réflexion sur la programmation du Grand Théâtre, tel que l'a annoncé Pascale Marchand, conseillère municipale déléguée aux spectacles vivants, musique et arts visuels : "Cette exposition nous permet d'ouvrir une nouvelle étape. Le Grand Théâtre fera de nouvelles propositions pour le jeune public en termes de spectacles et d'expositions".

Mais que les adultes ne se sentent pas exclus : Christophe Alline capte avec autant de magie les grands et les petits.

Informations : 02 41 24 16 40












Angers Mag












Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01







cookieassistant.com