La Bande Passante, une œuvre dont vous êtes le compositeur


Rédigé par - Angers, le Jeudi 5 Novembre 2015 à 18:00


Imaginez un énorme instrument à cordes dans lequel le visiteur peut déambuler et générer des sons en fonction de sa position et de sa vitesse de déplacement. C’est la Bande Passante, l’œuvre architecturale et sonore de quatre artistes, lauréats de la bourse 2014 de la fondation Mécène et Loire, présentée mercredi soir au Quai.



" Pas besoin de danser pour produire des sons dans la Bande Passante. Au contraire il faut progresser calmement, en faisant des pauses, pour profiter de l'environnement sonore ", expliquent les concepteurs
" Pas besoin de danser pour produire des sons dans la Bande Passante. Au contraire il faut progresser calmement, en faisant des pauses, pour profiter de l'environnement sonore ", expliquent les concepteurs
la rédaction vous conseille
Très attendu, le projet de la Bande Passante avait suscité l’enthousiasme et la curiosité des entreprises angevines de la Fondation Mécène et Loire, à l’heure du choix de la Bourse 2014. Après un passage dans les ateliers du SAAS (Structures-Artistes, Associés Solidaires), aux Ponts-de-Cé, pour les essais et réglages, l’imposante construction sonore est désormais installée pour quelques jours, jusqu'au 11 novembre, dans le Forum des Arts Vivants du Quai.
 
Et pour son vernissage qui avait lieu mercredi soir, la réalisation d’Olivier Brichet (scénographe et créateur sonore), Laurent La Torpille (plasticien et créateur sonore), Jérémie Rigaudeau (illustrateur et plasticien) et Xavier Seignard (créateur d’installation interactive) n'a pas manqué de susciter les interrogations des membres de Mécène et Loire et de leurs invités.
 
Sans rentrer dans les détails techniques - « il faut vite les oublier pour profiter du plongeon sensoriel et spatial dans le spectre sonore », précise Laurent La Torpille - l’œuvre est en fait constituée de caissons qui entrent en vibration lors du passage d’un visiteur. Le tout fonctionne grâce un « tag », un petit boîtier qui localise le visiteur dans la structure. Pas de satellite au-dessus du Quai, mais un positionnement obtenu grâce à des antennes disposées en périphérie de la structure.
 
 « C’est un peu comme la caisse d’un instrument à cordes. Le visiteur effleure la structure et selon sa position il fait entrer les caissons de la structure en résonance », ajoute Laurent la Torpille. Cette vibration est obtenue par des boitiers qui émettent des fréquences sonores préalablement enregistrées, de courtes séquences, à la manière d'un archer qui fait vibrer le corps d’un instrument. « Nous avons fait un véritable travail de luthier, en choisissant des bois qui sonnent bien », ajoutent les concepteurs. « Il s’agit de panneau de contre-plaqué et de médium. Nous aurions pu mettre des bois plus précieux, sachant que le son n’aurait pas été le même. Le coût non plus ».
« Le principe, c’est de faire entrer le visiteur dans la matière sonore »

Mais pour les concepteurs de la Bande Passante, l’essentiel n’était pas tant le choix des matériaux que l’expérience sonore qu’ils souhaitent faire vivre au plus grand nombre. « Imaginez un disque vinyle dont vous êtes la tête de lecture », lance Laurent La Torpille. « À la différence près qu’en faisant une marche arrière vous ne générez pas un son inversé, mais un autre son. Le principe, c’est de faire entrer le visiteur  dans la matière sonore ». Étonnés, les invités au vernissage ne se sont pas fait prier pour tester leurs nouveaux pouvoirs. Grâce aux quatre artistes de la Bande Passante, ils sont devenus maîtres du son et, sans s’en douter auparavant, de nouveaux compositeurs.
 

De G. à D. : S. Martinez (Mécène et Loire), J. Rigaudeau, X. Seignard, L. La Torpille, O. Brichet, A. Fouquet (adjoint à la culture - Ville d'Angers) et D. Bessard (Mécène et Loire - Président du jury Bourse)
De G. à D. : S. Martinez (Mécène et Loire), J. Rigaudeau, X. Seignard, L. La Torpille, O. Brichet, A. Fouquet (adjoint à la culture - Ville d'Angers) et D. Bessard (Mécène et Loire - Président du jury Bourse)
L’œuvre - deux  jours de montage et autant de démontage - a nécessité 3.5 tonnes de bois brut, 800 mètres d’acier, des centaines de boulons et des dizaines de mettre de câble et des milliers de lignes de code informatique... en plus d’une année de travail et d’expérimentation. Mais elle ne devrait laisser personne indifférent, là où elle sera installée.  
 
Considérée comme un objet connecté, plutôt imposant, qui a mobilisé plusieurs acteurs techniques, artistiques et financiers du territoire, cette œuvre a par ailleurs permis à l’association Mécène et Loire d’obtenir le label « French Tech ».
 
« En 2014, à l’heure du choix, la Bande Passante a fait l’unanimité au sein du jury », a précisé Stéphane Martinez, le président de Mécène et Loire. « C’est le projet qui nous semblait le plus à même de mettre en valeur les trois piliers de Mécène et Loire : l’art, l’innovation et l’économie ». Pari réussi pour les quatre de artistes, qui ont empoché la coquette somme de 20 000 € pour réaliser cette œuvre qui, c’est du moins ce qu’espèrent les donateurs, « sera un tremplin pour leur carrière ».  Jérémie Lenoir, le lauréat de la première bourse, présent au vernissage et dont les œuvres circulent désormais dans le monde entier, en atteste. « L’exposition et le livre que j’ai réalisés grâce à cette bourse m’ont ouvert de nombreuses portes ».


 


La Bande Passante présentée par Olivier Brichet, scénographe et créateur sonore.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56







cookieassistant.com