La Dissonante : deux ans de radio sur Internet


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le Mardi 22 Mars 2011 à 22:35


Elle n’a pas encore fait exploser votre ordinateur, mais ça ne saurait tarder. La Dissonante, cette radio exclusivement diffusée sur Internet, créée il y a deux ans par une poignée d’étudiants de l’Université d’Angers, a fait sa place sur le P2A (Paysage Audiovisuel Angevin). Elle apporte fraîcheur et dynamisme sur le réseau, mais pas seulement, puisqu’elle anime de nombreuses soirées en ville. A écouter sans modération.



La Dissonante : deux ans de radio sur Internet
la rédaction vous conseille
En Janvier 2009 un groupe d’étudiants de l’IMIS-ESTHUA, une composante de l’Université d’Angers, devenue depuis l’ITBS, crée une association ayant pour nom les « Courants Numériques », dont l'objectif est d’animer la vie culturelle angevine au travers d’une webradio : la Dissonante .

Aidée par l’Université pour son lancement, tant dans le prêt de locaux que du matériel, l’association devient une structure totalement indépendante en décembre 2009, pour rejoindre 3 mois plus tard le collectif Atome, lequel regroupe, dans le centre ville d’Angers, 7 autres structures œuvrant dans des domaines similaires. La Dissonante prend alors son envol tout en gardant des contacts forts avec l’ITBS, des étudiants étant invités désormais à partager, dans le cadre de leur cursus universitaire, l’antenne de cette radio pas tout à fait comme les autres.

Alors, en quoi cette radio, qui en dehors de diffuser uniquement sur le web, ne fait rien comme les autres ? Tout simplement parce qu’elle s’investit, grâce au recrutement d’une coordinatrice, dans un projet culturel ayant pour ambition de servir de tremplin aux artistes angevins.

Pareil aux autres radios, la Dissonante diffuse de la musique pour une tranche d’age plutôt étudiante, c’est bien normal, tout en laissant une large place aux initiatives artistiques locales. Ainsi elle diffuse les productions des groupes locaux connus ou moins connus, ainsi que des interviewes des artistes. En plus d’être un diffuseur, la Dissonante est aussi un soutien pour la scène musicale et culturelle angevine.

Plus qu’une radio, la Dissonante est une véritable plateforme culturelle qui met à disposition son site web de manière collaborative afin que tous les partenaires culturels puissent y faire la promotion de leurs activités mais aussi pour mettre en valeur les musiques actuelles. Plusieurs rubriques, dont certaines sont reprises sur la web antenne, présentent les artistes de passages à Angers ou présents sur les plus grands festivals musicaux.

Et l’activité de l’association qui pilote depuis deux ans la web radio ne s’arrête pas là, puisque les animateurs s’investissent dans des animations hors de leurs murs, dans les bars musicaux et les principales scènes d’Angers. « Ce sont des animations décalés, pour ne pas dire dissonantes, nous l’entendons ici dans le choix des lieux et des artistes. L’idée est d’amener les artistes dans des endroits où ils n’auraient pas imaginé se produire », déclarent sans complexe les animateurs de la Dissonante.

La Dissonante qui diffuse sur l’ensemble de la planète grâce au réseau Internet s’affirme au bout de ses deux années comme un média libre, sans publicité, apprécié des amateurs d’informations culturelles et de musiques en tout genre, passant ainsi d’un clic, d’une référence musicale à la scène angevine.

Et pour fêter ses deux ans de vie culturelle sur Angers, la Dissonante a prévu plusieurs animations, les 25 et 26 Mars prochains, sur le marché de la place Leclerc et dans les pubs « le Dublin’s » et le « James Joyce » ainsi qu’au restaurant universitaire de Belle-Beille. Concerts avec Dusty Blues (Blues(Blues/ Funk/ Soul), Clawhammers(Rock) et Julien Tiné (Electro), un atelier de grapheur et des projections de films d’écoles, sont au programme de ces deux jours exceptionnels. Entrée libre

Pour en savoir plus : www.dissonante.fr

La Dissonante : deux ans de radio sur Internet




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag