La Marge livre sa recette d’édition : un carton


Rédigé par - Angers, le 17/05/2014 - 08:26 / modifié le 17/05/2014 - 08:29


Social, éducatif, littéraire, ludique, militant, écolo… La Marge, atelier d’édition participatif créé à Angers, c’est un peu tout cela à la fois. Une Cartonera à l’angevine !



Une fois par mois, Flora et Simon organisent dans les locaux de La Marge un atelier pour les enfants.
Une fois par mois, Flora et Simon organisent dans les locaux de La Marge un atelier pour les enfants.
la rédaction vous conseille
Ce samedi, c’est jour de livraison à La Marge. Simon a les bras chargés de livres, Flora… de guacamole. Il n’en faut pas moins pour célébrer la réédition – en collaboration avec la Guêpe cartonnière de Paris – de « Zelarayan », œuvre commise il y a une quinzaine d’années par le fondateur des Cartoneras, Washington Cucurto. Nous sommes rue de Frémur, côté gare à Angers.

C’est là que les créateurs de l’atelier de micro-édition ont décidé de poser leurs cartons, il y a quelques mois. Une entrée vitrée, La Marge qui s’affiche en grand juste au-dessus, puis, une fois le seuil franchi, des livres en pagaille, aux couvertures colorées. Il n’en faut pas plus pour révolutionner le monde de l’édition : un grand coffre de voiture pour entasser les cartons de récup’, des ciseaux, du fil, une aiguille, du papier, une imprimante et vogue la littérature !

A l’origine du projet, il y a le voyage de Flora la journaliste en Argentine, il y a 18 mois. Là-bas, au début des années 2000, la crise bat son plein, qui pousse chacun à la débrouille : d’un côté, les cartoneros, ces « recycleurs de fortune » qui revendent cartons et dérivés du papier. De l’autre, Washington Cucurto et le plasticien Javier Barilaro, qui décident de contourner les schémas classiques de la production, en allant chercher leur matière première dans les chariots des cartoneros. C’est la naissance des éditions Eloïsa Cartonera.

Celles-là mêmes que Flora découvre dix ans plus tard, puis ramène dans ses valises. En France, l’expérience angevine n’est pas une première : à Paris, Clermont ou Toulouse, on cartonne déjà le livre, comme dans une centaine de villes à travers le monde. Avec, partout, le même principe : un livre – souvent méconnu, différent, épuisé et/ou militant, un prix unique (5 euros), et un exemplaire unique pour chaque acheteur. Les couvertures, toutes différentes, sont l’œuvre des membres de l’association, des connaissances, des amis, quel que soit leur talent d’illustrateurs ou leur inspiration. Cet après-midi, justement, cinq enfants s’attèlent à la tâche, dans l’univers coloré de La Marge, « coachés » par Flora et Simon.

Des auteurs locaux…

La Marge livre sa recette d’édition : un carton
Sur la nappe de la table installée au centre de la pièce, feutres et pinceaux de tout crin ont déjà fait leur œuvre, mais Oreen, Blue-Merry, Armande, Aénor et Lisa n’en ont cure : elle sont concentrées sur « L’Hôtel des 100 pas », un recueil d’histoires de Laure Royer et Cécile Arnicot. D’abord, la lecture.

Puis l’imagination de chacune pour réaliser sa propre couverture… et repartir avec « son » livre le soir venu. Sur les étagères de La Marge, sept ou huit titres déjà : quelques rééditions d’œuvres sud-américaines (Cucurto, Vechio…), mais aussi des auteurs locaux séduits par le projet (les haïkus de Vincent Delfosse, ou « Le cavalier rouge », du poète installé à Béhuard, Francis Krembel). L’aventure est nouvelle, originale, collective. Militante aussi. Avec de l’huile de coude et des idées, La Marge trace peu à peu son sillon dans le monde en souffrance de l’édition. Un joli conte en carton…

Des ateliers de fabrication et d’illustration ont lieu tous les samedis. L’exposition des Korrigans de Léon Layon se déroulera du 17 mai au 15 juin dans les locaux de La Marge. Rens. : ici ou sur Facebook.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30


cookieassistant.com