[La Tribune du Lundi] Gaétan Dirand : "Angers, prendre le bon tournant"


Rédigé par Gaétan DIRAND - Angers, le 06/10/2014 - 07:55 / modifié le 06/10/2014 - 19:04


Contribuer au débat public, faire vivre les réflexions politiques et, à notre niveau, participer tout simplement à l'indispensable vie des idées. C'est l'objet de [La tribune du Lundi], page blanche offerte aux responsables politiques, toutes sensibilités confondues, et aux acteurs éclairés de la cité angevine et du territoire. Cette semaine, la parole est au secrétaire départemental du Front National et ex-candidat à la mairie d'Angers, Gaétan Dirand.



[La Tribune du Lundi] Gaétan Dirand : "Angers, prendre le bon tournant"
la rédaction vous conseille
Situation économique désastreuse, situation sociale dégradée, Angers et son agglomération ne sont malheureusement pas épargnées comme le montrent la situation catastrophique des entreprises angevines et son corollaire, la montée inexorable du chômage et de l’insécurité. Tous les élus et responsables locaux dressent un constat similaire à celui du FN49. Pourquoi alors ne font-ils rien ?

La réponse est simple et sans ambiguïté, ils ont pieds et poings liés. Pieds liés par un confort qu’ils se sont octroyés pendant des années au gré de fausses alternances et d’arrangements entre amis, s’échangeant tour à tour, postes et responsabilités sans goûter aux difficultés quotidiennes d’un travailleur au SMIC ou d’un chef d’entreprise. Comment pourraient-ils imaginer par exemple la détresse des salariés de Thyssen attendant fébrilement de savoir qui sera dans le wagon des 258 licenciements ?

Poings liés parce qu’ils appartiennent à des familles politiques qui ont failli et qui ont trahi la France en la soldant aux technocrates bruxellois et aux chantres du libre-échange, avalisant le traité de Lisbonne, favorisant une immigration de masse déraisonnable, menant ainsi une politique globale suicidaire pour notre pays.

Depuis des mois, le FN49 assume son rôle de lanceur d’alertes en étant particulièrement vigilant sur l’actualité locale et de fait bien souvent précurseur. A ce titre l’affaire des « Squames » est particulièrement révélatrice. Pendant que nos élus s’écharpaient sur la validité de la décision du maire, nous sommes les seuls à avoir posé les véritables enjeux de cette affaire. Qui sont ces jeunes musulmans radicalisés, combien sont-ils, quelle organisation et que sont-ils prêts à faire pour défendre leurs idées ?

Nous avons de nombreuses fois interpellé sur la présence de plus en plus importante et visible de communautés étrangères dans notre ville. Sans réponse et sans action, devons-nous attendre une multiplication de faits sordides pour réagir ? Les élus locaux ont pourtant des moyens d’action concrets pour prévenir les phénomènes sociaux et économiques avant que la situation ne dégénère. C’est la politique que nous préconisons et que nous appliquerons.

Des candidats dans tous les cantons aux élections départementales

Beaucoup nous reprochent de n’être seulement que dans la critique et jamais force de propositions. A ces gens-là, nous répondons que, oui, nous sommes légitimes pour les critiquer et que nous ne nous réjouissons pas de la situation catastrophique de notre région. Oui, nous sommes force de propositions. Force de propositions à la fois nationales derrière notre présidente Marine Le Pen, mais aussi localement : notre programme municipal pour Angers était complet et le maire actuel pioche dans nos propositions. Notre force, c’est notre cohérence, à la fois nationale et locale et nous le démontrerons, elle s’appuie sur deux principes simples : la gestion des deniers publics en bon père de famille et la force du bon sens.

Force de propositions, mais aussi structuration de notre parti, nous présenterons aux prochaines élections des candidats représentatifs de la société française, dans tous les cantons du Maine et Loire. Nous lançons également deux sections de collectifs nationaux pour faire émerger encore de nouvelles propositions : le Collectif Audace qui s’adresse aux jeunes actifs et le collectif Racine qui s’adresse aux enseignants, formateurs, éducateurs qui veulent inverser la trajectoire désastreuse prise par l’éducation dans notre pays.

Nos ennemis nous décrivent comme diviseurs, utilisant des qualificatifs parfois abjects pour nous qualifier, ils se trompent lourdement, nous sommes des rassembleurs du peuple de France. Mais ce rassemblement qui part du peuple les exclut automatiquement, car ce sont eux qui ont fait le choix de s’éloigner du peuple, trahissant leur électorat sur fond de promesses jamais tenues.

Notre engagement, notre combat est de sortir notre belle cité et notre département de cette spirale infernale pour de nouveau faire cohabiter notre douceur angevine avec croissance, emploi, sécurité et bien-être social.



















Angers Mag











Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51



cookieassistant.com