La Ville d’Angers vend un bâtiment industriel sur internet


Rédigé par - Angers, le 02/11/2011 - 21:20 / modifié le 03/11/2011 - 11:55


A l’instar des sites de vente aux enchères pour les entreprises et les particuliers, les collectivités peuvent désormais vendre leur matériel réformé sur un site qui leur est dédié : Agorastore. Informatique, mobilier, voitures, on peut tout y vendre, même les locaux industriels à démanteler, comme vient de le faire la Ville d’Angers.



Vue du bâtiment vendu sur Agorastore (Photo service Communication - Ville d'Angers)
Vue du bâtiment vendu sur Agorastore (Photo service Communication - Ville d'Angers)
la rédaction vous conseille
Contrairement aux services de l’État qui sont contraints de passer par France Domaine, un service du Ministère du Budget qui se charge d’évaluer et vendre leurs biens mobiliers et immobiliers, les collectivités territoriales peuvent organiser librement leur vente de matériel obsolète, pour peu que celle-ci soit conforme au code général des collectivités territoriales.

La vente a lieu le plus souvent par adjudication, après délibération du conseil municipal et publicité légale. Mais depuis quelques années les collectivités ont recours à la vente en ligne, plusieurs sites s’étant spécialisé dans ce domaine d’activité.

C’est notamment le cas d’Agorastore, un service de vente sur Internet par courtage aux enchères de matériel réformé par les collectivités, créé en 2005 pour le lancement des ventes de matériel de la ville de Lyon. Depuis le site à pris de l’ampleur et de nombreuses villes dont Angers, mais aussi des départements, comme celui du Maine et Loire ont recours à ce système de valorisation des biens publics des collectivités. Particuliers, entreprises, mais aussi associations et autres collectivités peuvent enchérir et acheter les biens sur ce site.

Récemment, c’est un bâtiment industriel de 7000 m2 à démanteler qui a été mis en vente sur Agorastore. Ce bâtiment constitué de zone de stockage et de chambres froides, propriété de la Ville a été mis à disposition d’une entreprise angevine, la STEF, jusqu’en 2010. C’est une société belge, PC Colour, acheteuse pour le compte d’une société Burkinaise, qui a emporté l’enchère.

Ce bâtiment situé sur le futur site de la future de la Vie Associative et de la Solidarité a permis à la Ville d’Angers d’engranger 15 000 € de recettes tout en économisant plus de 200 000 € pour les frais de démantèlement, ces derniers étant à la charge de l’acheteur. Pour la collectivité « c’est une opération à la fois solidaire, durable et économique ».

Ce n’est pas la première fois que la ville d’Angers utilise ce système pour vendre son matériel réformé, mais à ce jour elle n’avait jamais vendu de bien immobilier sur internet. La vente d’un bâtiment de cette taille sur Internet constitue une première nationale.

Pour en savoir plus : www.agorastore.fr

Vue aérienne du site (Photo service Communication - Ville d'Angers)
Vue aérienne du site (Photo service Communication - Ville d'Angers)




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag