La fête du tramway … avec ou sans tram ?


Rédigé par - Angers, le 16/06/2011 - 15:49 / modifié le 16/06/2011 - 16:06


Les organisateurs de la fête prévue pour la mise en service du tramway d’Angers ont peut-être du souci à se faire : Trois des quatre syndicats de Kéolis, l’exploitant du tram ont déposé un préavis de grève pour … le 25 juin. La fête aura-t-elle lieu ? Certains angevins s’en amusent.



Le tramway pendant les essais, rue d'Alsace à Angers
Le tramway pendant les essais, rue d'Alsace à Angers
La fête du tramway, sans le tramway, voila une bonne idée », disait en souriant une dame à la terrasse d’une brasserie du boulevard Foch, ce midi à Angers.

Une chose est sûre, les traminots de Kéolis, déjà mécontent de leur salaire, on saisit l’occasion pour déposer, par l’intermédiaire de leurs syndicats, un préavis de grève pour le jour J. Une telle pression devrait faire réagir l’employeur qui n’imagine pas que les festivités prévues puissent se faire sans l’ombre d’une rame.

A Angers Loire Métropole on ne veut pas dramatiser la situation. « C’est un problème entre l’exploitant et ses salariés », déclare Bernadette Caillard-Humeau, l’adjointe aux déplacements et à la mobilité, dans les colonnes du journal Ouest France, n’envisageant pas, pour l’heure, d’annuler la manifestation. C’est peut-être un peu tôt, mais si la situation ne se débloque pas … « La décision sera prise deux ou trois jours avant », poursuit l’adjointe.

La menace est bien réelle et l’affaire fait causer dans les rues d’Angers, les angevins comme on peut le lire dans les commentaires du site web du Courrier de l’Ouest, n’apprécient pas l’intervention des syndicats, qu’ils taxent de vouloir perturber la bonne marche des entreprises. D’autres se demandent si les 150 K€ réservés à cette fête seront récupérés afin de faire baisser les impôts locaux. Il va sans dire que les opposants au projet se gaussent. Affaire à suivre …



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag