La feuille de route du nouveau président de la Chambre d'agriculture


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 19/02/2013 - 18:10 / modifié le 19/02/2013 - 19:57


Quinze jours après le verdict des urnes, la Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire s'est mise en ordre de marche ce mardi après-midi, en élisant son nouveau bureau. L'occasion de revenir avec son président, François Beaupère, sur les perspectives de cette nouvelle mandature et d'apprendre qu'un événement grand public sera organisé en juin à Angers pour mieux faire connaître l'agriculture aux angevins.




François Beaupère, président de la chambre départementale d'agriculture
François Beaupère, président de la chambre départementale d'agriculture
Désormais installé, il faut se mettre au travail. Élu comme prévu à la tête de la Chambre départementale d'agriculture où il succède à Jean-François Cesbron, François Beaupère et son bureau ont détaillé mardi leur feuille de route pour les six années à venir.

Angers Mag : Quelles sont vos priorités de président ?

François Beaupère :
"En lien avec le schéma cible de la chambre régionale, nous allons continuer à renforcer nos actions en faveur de l'animal et du végétal. S'ajoute à cela notre compétence de conseil à l'égard des agriculteurs, encore trop méconnue. Nous souhaitons donc renforcer notre accompagnement des jeunes, de leur installation en passant par le conseil agronomique. Nous devrons faire des efforts pour faire connaître au plus grand nombre ce pôle transversal mis sur pied par la chambre. Enfin, nous veillerons à l'aménagement du territoire en continuant à travailler avec nos antennes (Doué-la-Fontaine, Segré, Beaupréau et Beaufort-en-Vallée). Des lieux d'échanges, de réflexions et surtout de proximité qui permettent parfois de corriger le tir sur nos missions. Je pense notamment à toutes les questions liées à l'environnement et aux énergies nouvelles."

Angers Mag : On vous sait très sensible à la question foncière, en ferez-vous une de vos priorités ?

François Beaupère :
"C'est un dossier parmi d'autres et je ne souhaite pas en faire une priorité des priorités. Toutefois, la gestion du foncier est aujourd'hui une préoccupation majeure dans l'évolution de nos métiers. Certaines dispositions ont d'ores-et-déjà été prises, notamment dans le cadre des schémas de cohérence territoriale (Scot). Mais il reste encore du chemin à faire. Cette problématique devra être débattue avec les collectivités territoriales et les représentants du monde économique du département. Nous venons d'ailleurs de co-signer un document avec la CCI de Maine-et-Loire destiné à tous les acteurs concernés par la consommation de l'espace".

Urbain-rural : une action grand public en juin pour "casser cette barrière"

Angers Mag : Un récent sondage laissait entendre que les "Français aiment leurs agriculteurs mais pas forcément leur agriculture", qu'en pensez-vous ?

François Beaupère :
"Pour beaucoup, nous sommes les vecteurs d'une alimentation saine et nous incarnons une belle image de producteurs. Maintenant, nous devons encore travailler à faire connaître nos métiers au grand public. A l'échelle départementale, nous devons casser cette barrière entre l'urbain et le rural. Pour cela, nous allons organiser en juin prochain une action de grande ampleur à Angers, entre le quai Tabarly et la parc Balzac, pour combler ce fossé. Pour conclure, nous devrons être plus efficace dans notre communication à l'égard du plus grand nombre".

Angers Mag : Revenons à votre élection et à celle de votre bureau, ce mardi après-midi, quelle place laissez-vous à l'opposition ?

François Beaupère :
"J'ai été élu par 38 voix contre 42 (4 blancs) et un des votants de l'opposition à voté pour moi. Le FDSEA est majoritaire dans le département, c'est ainsi. Je tiens d'ailleurs à ajouter que la Coordination rurale a déclaré "qu'elle ne serait pas constructive si elle siégeait au bureau", ce qui n'est pas le cas de la Confédération paysanne avec laquelle nous partageons des points d'accords. J'en ai pris bonne note. Nous avons donc élu un bureau renforcé, 12 élus au lieu de neuf précédemment et ce dans le respect de la législation en vigueur. Ce bureau est complété de cinq membres associés."
Le nouveau bureau de la Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire (en partant du fond à gauche) : Christian Blet, Laurent Lelore, Nicole de Bersacques, Patricia Maussion, Jeannick Cantin, Frédéric Vincent, Pascal Gallard, Christiane Lambert, Jean-Louis Lardeux, et au premier rang, François Beaupère
Le nouveau bureau de la Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire (en partant du fond à gauche) : Christian Blet, Laurent Lelore, Nicole de Bersacques, Patricia Maussion, Jeannick Cantin, Frédéric Vincent, Pascal Gallard, Christiane Lambert, Jean-Louis Lardeux, et au premier rang, François Beaupère


















Angers Mag