La foire d’Angers, une vieille dame dynamique et solidaire


Rédigé par - Angers, le 14/04/2012 - 09:25 / modifié le 14/04/2012 - 10:12


Dans une semaine la Foire d’Angers ouvrira ses portes sur un pays cher aux Angevins : le Mali. Un village Dogon avec ses artisans permettra de découvrir ce pays lié à la ville d’Angers, par l’intermédiaire de sa capitale, Bamako, depuis 1974. La foire qui fête sa 83e année est aussi une vitrine du commerce et de l’artisanat local pour lequel elle amène une bouffée d’oxygène, même si la conjoncture économique n’est pas au beau fixe.



Les partenaires de la Foire Expo 2012  et du thème sur le Mali - de G. à D : J.C. Bachelot, adjoint au maire et président d'Angers Expo, S. Camara-Tombini, adjoint coopération, C. Groll, Directeur Angers Expo et N. Dauver, présidente de L'office de Coopération Internationale d'Angers
Les partenaires de la Foire Expo 2012 et du thème sur le Mali - de G. à D : J.C. Bachelot, adjoint au maire et président d'Angers Expo, S. Camara-Tombini, adjoint coopération, C. Groll, Directeur Angers Expo et N. Dauver, présidente de L'office de Coopération Internationale d'Angers
la rédaction vous conseille
La 83e Foire d’Angers, ouvrira ces portes le week-end du premier tour de la présidentielle, ce qui aura au moins pour avantage de faire rester une partie de la population en Anjou. Celle-ci ira peut-être, l’acte civique accompli, faire une visite à cette grande vitrine économique angevine et chercher le dépaysement dans le village Dogon reconstitué pour l’occasion.

Mais c’est moins sûr comme l’a constaté Christian GROLL, le Directeur d’Angers Expo Congrès : « Nous attendons 80 000 visiteurs, mais nous sommes toutefois inquiets, car les autres foires de l’Ouest ont connu une baisse de fréquentation et en période électorale les gens sont souvent moins motivés ». Et pourtant tout est mis en œuvre depuis plusieurs années pour rendre cet événement incontournable pour ceux qui s’intéressent à l’aménagement de la maison (40% des exposants) et à la décoration (10%), les points forts de ce rendez-vous annuel.

Cette année la foire accueillera 350 exposants, un peu moins que les années précédentes. « Nous sommes dans une conjoncture économique difficile et la foire qui en est la vitrine, reflète les difficultés de nos exposants ». Et pourtant certains ne manqueraient pour rien cette occasion unique de rencontrer leurs clients et surtout de s’en faire de nouveaux, la foire étant comme un grand espace commercial où chacun peut toucher du doigt le tissu économique local.

Mais depuis peu l’Atoll qui vient d’ouvrir à l’autre bout de la ville, avec des enseignes dédiées à l’aménagement de la maison et à la décoration capte actuellement, par sa nouveauté, une grande partie de la clientèle. « L’Atoll ne nous pose pas de soucis, nous ne sommes pas en concurrence frontale », argumente Christian GROLL. « Les grandes marques de l’Atoll n’ont jamais été présentes à la Foire Expo. Nous avons plus de petites entreprises et nous sommes donc complémentaires ».

Montrer la fidélité des Angevins au Mali

« Cela fait deux ans que nous préparions ce projet avec la Ville d’Angers et les associations qui interviennent au Mali depuis 1974. Nous ne pouvions pas imaginer les événements que connait le pays actuellement », explique le directeur du Parc Expo. « Compte tenu des incertitudes qui pesaient dans la venue d’Amadou et Mariam, nous avons été contraints d’annuler le concert prévu à l’Amphithéa. Mais ce n’est que partie remise, nous organiserons ce concert à une date ultérieure ».

La situation tendue du Mali s’est quelque peu améliorée ces derniers jours et « un Président par intérim vient d’être nommée. L’avenir n’est pas des plus sereins, celui-ci s’étant donné pour mission de reconquérir la partie nord du pays aux mains des groupes rebelles », expliquait Silvia CAMARA-TOMBINI, adjointe au maire d’Angers, chargée entres de la coopération.

« Cela ne remet pas en cause le soutien que nous apportons à ce pays. On s’est posé des questions, mais en cette période mouvementée, nous devons encore plus montrer notre fidélité au Mali », poursuit l’élu, envoyant ainsi un message fort aux Maliens, qui depuis Bamako continuent à entretenir des relations avec leur jumelle. « Nous voulons faire savoir à nos amis maliens que nous sommes solidaires et que l’on pense bien à eux. Nous n’avons pas l’intention de stopper nos actions de partenariat ».

Un véritable village Dogon de 800 m2, avec ses maisons de terre cuite et son artisanat traditionnel sera installé dans le Hall B de la Foire. La coordination de ce village a été confiée à Yamadou Racine Keita, secrétaire général de l’assemblée permanente de la Chambre des métiers du Mali.

Les visiteurs de la Foire pourront découvrir une petite partie de ce vaste territoire de 40 000m2, situé entre la ville de Mopti, sur le bord du delta du Niger et le Burkina Faso. Peuplé de 800 000 habitants, le pays Dogon vie d’une agriculture de substance grâce aux points d’eau installés dans les villages. Cette région est surtout réputée pour son artisanat. Outre son patrimoine naturel relativement bien protégé, le pays Dogon possède des traditions sociales anciennes et encore bien vivantes de nos jours.

En parallèle de village Malien, les visiteurs sont invités au village de la coopération Angers-Bamako où les attendront les associations qui mènent des actions, depuis 1974, avec la capitale malienne. Une trentaine de partenaires, associations, artistes, établissements scolaires, hôpital, investiront et animeront cet espace entièrement dédié. Tout au long de la semaine de la musique, des lectures de contes africains, des tables rondes et des projections de film seront organisés dans ce village de la coopération.

Pour en savoir plus sur le programme Mali, Terre du Peuple Dogon : www.foire-angers.com

Foire d’Angers – du 21 au 29 avril 2012
Ouverture tous les jours de 10h à 19h – Nocturnes les 24 et 27 avril, fermeture à 22h
Restauration sur place
Entrée – Tarif plein 6 € - réduit 4 € - étudiants et scolaires : 2 €
+ de 60 ans : gratuit du mardi au vendredi avant 12h.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Dara Bairé le 24/04/2012 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes très content que le peuple Dogon est sollicité partout.
C'est un peuple de rigueur,qui vive dans une precarité extrème.
L e seul revenu provenait du tourisme mais helàs!















Angers Mag