La fraicheur des ambassadeurs des villes jumelles


Rédigé par - Angers, le 27/10/2011 - 22:05 / modifié le 27/10/2011 - 22:40


Ils s’appellent Léa, Débora et Rory et sont les nouveaux ambassadeurs des villes jumelles d’Angers, Osnabrück, Pise et Wigan. Avec leur jeunesse, leur insouciance et leur sourire pour seules armes ils partent à l’assaut de la cité du Roi René afin de poursuivre le travail de leurs prédécesseurs et initier de nouvelles idées de rapprochement entre les villes européennes.



De gauche à droite : Léa, Rory et Débora dans le bureau de la responsable des relations internationales de la mairie d'Angers
De gauche à droite : Léa, Rory et Débora dans le bureau de la responsable des relations internationales de la mairie d'Angers
la rédaction vous conseille
Pour la ville d’Angers et notamment pour le service des relations internationales, c’est devenu un rituel. Chaque année, depuis 1967, de nouveaux et jeunes ambassadeurs venus des villes jumelles d’Osnabrück (Allemagne), Pise(Italie) et Wigan (Angleterre) débarquent à Angers afin de maintenir un pont entre Angers et ses jumelles.

Arrivés depuis un mois, Léa Grüter (Allemagne), Debora Salomone (Italie) et Rory Macdonald (Angleterre) ont déjà plein de projets, lesquels permettront de maintenir les liens entre Angers et leur ville d’origine. Ils ont remplacé Tabea Hörnschemeyer, Andrea Volpi et Jane Mclean, retournés au cours de l’été dans leur ville d’origine.

En tout premier lieu, ils poursuivront le travail entrepris par leurs prédécesseurs, ensuite ils pourront développer de nouvelles idées en collaboration avec leur binôme angevin installé dans leur ville. Un travail intéressant à tous points de vue, surtout quand on veut embrasser une carrière internationale.

« J’ai très envie de travailler sur des projets qui permettront de rapprocher les Angevins et les Osnabrucois et notamment établir un lien entre les instituts municipaux », déclare Léa, 19 ans, la plus jeune du trio. Tout juste bachelière, cette dernière envisage de se diriger par la suite vers le management international, cette expérience devant lui servir de tremplin. « Je veux beaucoup voyager et ce sera pour moi une première expérience », poursuit la jeune Allemande, laquelle avait déjà séjourné à Angers au lycée Sainte Agnès. « Je gardais un bon souvenir d’Angers et je voulais absolument y revenir. J’aime bien l’ambiance de cette ville ».

Rory Macdonald, 25 ans, titulaire d’un master de langues étrangères, a choisi de venir à Angers pour maitriser le français. Il apprécie la France pour ses fromages et notamment le fromage de chèvre. « Ce qui m’a étonné en arrivant c’est de découvrir une ville très propre, sans déchets dans les rues. Le paysage est très vert et ça me fait penser à l’Irlande ».

Quant à Debora, la Pisane de 29 ans, elle a terminé ses études de littérature et langues étrangères. Ce poste d’ambassadrice sera son premier vrai travail : « En Italie j’ai fait beaucoup de petits boulots dans des restaurants. Ici je vais faire un travail de relations et Angers est une ville à taille humaine, ni trop grosse ni trop petite, où les déplacements semblent faciles ». Débora souhaite établir de nouveaux liens, notamment rapprocher les écoles italiennes et françaises, « les Italiens craignent de sortir de chez eux », mais aussi travailler sur le 30e anniversaire du jumelage avec sa ville, prévu en 2012.

Ce système d'échange de jeunes a été mis en place entre Angers et ses villes jumelles dès 1967 dans le cadre du jumelage entre Angers, Haarlem et Osnabrück, dont la charte a été signée en 1964. Il permet à des jeunes volontaires de travailler, pendant une année, au sein de la mission relations internationales de la ville d’Angers afin de contribuer au développement du jumelage. Elle s'est poursuivie avec les autres villes jumelles d'Angers, Pise en 1982 pour et Wigan en 1988, sans interruption depuis l'origine.

Salariés par la Ville d’Angers, les ambassadeurs assurent le suivi des dossiers d'échanges en cours et poursuivent le travail engagé par leurs prédécesseurs. Ils peuvent aussi développer de nouveaux projets initiés par les élus, les services de la ville, les associations et par les représentants eux-mêmes. Tout au long de l’année, riche de rencontres avec les associations, clubs sportifs, établissements scolaires, entreprises, ils contribuent grandement à la pérennisation des relations qui existent entre les villes jumelles.

Léa, Débora et Rory, nous vous disons : willkommen, benvenuto, welcome … à Angers




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03