" La jeunesse, une ambition pour la ville d'Angers "


Rédigé par - Angers, le 08/10/2015 - 10:36 / modifié le 09/10/2015 - 11:33


Nouveau lieu d'information et de rencontres dédié aux 15-30 ans de la ville, l'espace "J, Angers connectée jeunesse" a été inauguré mercredi, place Imbach, dans les anciens locaux de la Maison des Projets. Adjoint à la jeunesse et à la vie étudiante, Florian Santinho nous en précise la vocation.



" La jeunesse, une ambition pour la ville d'Angers "
la rédaction vous conseille
Quel est l'objet de ce nouvel espace "J, Angers connecté jeunesse" ?
"Pour la première fois dans l'histoire de la ville d'Angers, on a annoncé au printemps la création d'une Direction pour la jeunesse. Avant, celle-ci disposait d'une Mission, située derrière la mairie, avec un Centre information jeunesse (CIJ) en face de la patinoire, allée du Haras. A partir du moment où on nous choisissions de déménager cette patinoire, c'était un engagement de notre campagne, il était nécessaire de retrouver une zone d'attractivité pour ce centre d'information. Mais plutôt qu'un simple transfert de bâtiment, on s'est dit que c'était l'occasion de réunir sur un même lieu l'ensemble des professionnels municipaux de la jeunesse mais également de créer une Direction jeunesse qui permet, à la fois en terme d'ambition et d'efficience, d'affirmer la politique jeunesse au sein de l'organigramme et des instances politiques de la Ville. C'est vraiment cette ambition qui nous a motivé, sur le plan administratif d'abord, puis sur le choix d'un lieu central."

A quoi ressemble ce lieu justement ?
"Il s'étend sur 1800 m2, place Imbach, dans l'ancienne Maison des Projets, avec pour l'instant un espace au rez-de-chaussée sur 400 m2, une salle d'exposition de 165 m2, autrement dit un lieu bien plus vaste, bien plus confortable et avec une nouvelle dimension qui est celle du numérique, qui était relativement absente dans l'ancien CIJ. C'est un bâtiment ouvert mais aussi facilement modulable pour des rencontres collectives ou des rendez-vous individuels. C'est aussi un lieu de ressource pour tous les professionnels de la jeunesse, les maisons de quartiers, les éducateurs..."

Que pourrons-y trouver les jeunes ?
"Il y retrouveront toute l'information et la documentation que proposait le CIJ sur la formation, les jobs étudiants, le logement ou la mobilité internationale. Avec désormais des accès numériques, via des tablettes mais aussi le plus grand écran tactile commercialisé en France. C'est aussi un espace ludique pour se rencontrer, faire des ateliers, exprimer ses talents dans l'espace d'exposition, ce que ne permettait pas de faire le CIJ."

De quels moyens humains dispose cet espace ?
"On est en train de réaliser un audit de fond pour déterminer les ressources humaines qui y seront affectées, car des personnels travaillent aujourd'hui sur la politique jeunesse sans y être rattachés, je pense aux Noxambules pour la santé publique ou aux médiateurs sportifs dans les différents quartiers. Mais dors et déjà, c'est une équipe de plus de dix personnes dont l'une va être prochainement recrutée pour le forum de la jeunesse et quatre services civiques pour aller au contact des jeunes dans les quartiers, où on va démultiplier les actions de proximité."
"Il n'y a pas une jeunesse mais une grande hétérogénéité de demandes en fonction des quartiers, des parcours de vies, des situations"
Vous lancer parallèlement la création d'un label "Jeunesse engagée" pour favoriser les initiatives des 15-30 ans.  De quoi s'agit-il et comment cela va-t-il fonctionner ?
"C'est tout simple. On a sur Angers des opportunités incroyables : un habitant sur deux a moins de 30 ans, ce sont des exigences, des compétences, des savoir-faire... Pour reconnaître la qualité et l'utilité des projets portés par ces jeunes pour la ville, le territoire voire le national, on va créer une labellisation avec la possibilité, mais c'est secondaire, d'avoir une bourse pour mettre en oeuvre ce projet. J'ai eu l'occasion de rencontrer d'autres collègues maires ou adjoints qui sont intéressés pour l'étendre sur leurs communes. Pour quoi ne pas envisager pour l'intercommunalité ?"

Quels types d'actions souhaitez vous privilégier ?
"Toutes les actions tournées vers les Angevins, que ce soit de solidarité ou de rayonnement du territoire y compris à l'international. Lors du conseil municipal d'octobre, des projets seront présentés pour permettre à des jeunes de partir dans des villes jumelles - Yentaï en Chine d'un côté, Austin aux USA de l'autre - pour expliquer le système pédagogique français et réfléchir à des coopérations."

Quels besoins non satisfaits espérez-vous contentez auprès des jeunes Angevins avec ce nouvel espace ?
"Depuis ma prise de délégation à la ville, j'ai rencontré tous les acteurs jeunesse des dix quartiers d'Angers -animateurs, éducateurs de prévention, correspondants de nuit ...-, pour constater, bien entendu, qu'il n'y avait pas une jeunesse mais une grande hétérogénéité de demandes en fonction des quartiers, des parcours de vies, des situations. Chez certains, la priorité va être l'insertion sociale ou professionnelle, d'autres vont demander un accompagnement sur un projet précis. L'objectif, c'est donc bien de s'adapter à tous les publics et en toute circonstance."




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com