La maison d'arrêt d'Angers sera bien reconstruite à Trélazé


Rédigé par - Angers, le 29/10/2014 - 08:31 / modifié le 03/11/2014 - 17:16


C'est fait ! Le ministère de la Justice vient d'inscrire la construction d'une nouvelle maison d'arrêt à Trélazé à son nouveau programme triennal d'investissement dans les prisons. L'aboutissement d'un long combat politique qui en ouvre un autre : la réhabilitation culturelle de l'actuel centre de détention d'Angers.



La maison d'arrêt d'Angers et son quartier, un immense espace à réinvestir à terme pour la Ville d'Angers.
La maison d'arrêt d'Angers et son quartier, un immense espace à réinvestir à terme pour la Ville d'Angers.
la rédaction vous conseille
Chat échaudé craint l'eau froide. Lundi encore, dans l'entourage de Christophe Béchu, le maire et président de l'agglomération d'Angers, on préférait se montrer pessimiste quant aux chances de voir aboutir enfin la demande de reconstruction de la maison d'arrêt d'Angers. Histoire de ne pas être déçu une nouvelle fois...

Mais cette fois-ci, c'est la bonne. "Le ministère de la Justice vient d'inscrire la construction d'une nouvelle maison d'arrêt à Trélazé dans le cadre de son budget triennal d'investissements 2015-2017", a indiqué mardi soir dans un communiqué Christophe Béchu. C'est à Marc Goua, le député-maire de Trélazé, que la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, a accordé la primeur de l'information mardi après-midi, à l'Assemblée nationale. "La construction d'une nouvelle prison était urgente et indispensable. J'avais interpellé à de nombreuses reprises la Chancellerie à ce sujet. C'est donc avec une grande satisfaction que je salue cette décision" a fait savoir ce dernier sur sa page Facebook.

"Cet établissement remplacera la prison d'Angers, située aujourd'hui en plein centre-ville. La décision du ministère de la Justice est une sage décision, dont je me félicite. Il était urgent d'agir concrètement pour mettre fin à une situation qui ne pouvait plus durer" souligne aussi Christophe Béchu. Aux côtés de Marc Goua et des autres parlementaires de Maine-et-Loire, mais aussi du personnel pénitentiaire et des avocats du barreau d'Angers, celui-ci était intervenu à de multiples reprises pour dénoncer la "surpopulation permanente" et la vétusté de la maison d'arrêt du Pré-Pigeon.

Aménagement urbain, centre d'art contemporain : la voie s'ouvre

Construite au milieu du XIXe siècle, l'établissement accueillait au 1er octobre, 353 détenus pour une capacité de 266 places, selon le dernier relevé de la Direction de l'Administration pénitentiaire. Une densité devenue inacceptable non seulement d'un point de vue fonctionnel, mais aussi moral.

Dans un jugement rendu en mai, le tribunal administratif de Nantes avait ainsi condamné l'Etat français à verser 1500€ de dommages à un ancien détenu de la maison d'arrêt d'Angers, qui l'avait saisi pour dénoncer ses conditions de détention pointant sans ambiguïté "des conditions attentatoires au respect de la dignité inhérente à la personne humaine" et "l'absence de respect des conditions de sécurité, de salubrité et d'hygiène".

"Je suis heureux que l'appel de tous les élus angevins ait été entendu" salue Christophe Béchu qui n'oublie pas les perspectives qu'ouvre cette décision en terme d'aménagement urbain pour le quartier Pré-Pigeon-Centre des Congrès. "Ce transfert programmé va permettre à la municipalité angevine de travailler d'ores et déjà sur un projet d'aménagement urbain global. Cet aménagement urbain se fera à proximité du centre des congrès rénové sur place et de la future seconde ligne de tramway" ne manque-t-il pas de souligner dans son communiqué.

Première étape de ce projet, un groupe de travail va être lancé sur la création d'un Centre d'art contemporain autour d'Alain Fouquet, l'adjoint à la culture. "Attention cependant, prévient-on dans l'entourage du maire, Ce n'est pas parce que le projet de transfert de la maison d'arrêt est inscrit désormais qu'il va se concrétiser dès l'année prochaine."




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag








Philippe Journo : "Les polémiques n'ont juste pas lieu d'être"

0 Commentaire - 22/05/2017 - Yves BOITEAU et Sébastien ROCHARD

Une saison en ballon !

0 Commentaire - 21/05/2017 - Thierry LARDEUX - Photo : Yan LUAT

Deux cents jours

0 Commentaire - 20/05/2017 - BARBARA RÉTHORÉ ET JULIEN CHAPUIS, pour WWW.NATEXPLORERS.FR







Angers Mag : #Angers Sylvain Bertoldi, « l’Histoire en ligne de mire » @Angers https://t.co/Plvx67BQbL https://t.co/CCHQDQgRyy
Mercredi 24 Mai - 07:33
Angers Mag : #Angers Six mois après, nouvelle démission à la tête du PS de #MaineetLoire https://t.co/6pUKV19acs https://t.co/CP5j9ftg8Y
Mardi 23 Mai - 19:03
Angers Mag : #Angers L’@HoteldAnjou à l’ère de Booking et Airbnb @Angers_tourisme https://t.co/pN1gQvy78u https://t.co/yKpGXOuL7g
Mardi 23 Mai - 07:33
Angers Mag : #Angers Philippe Journo : "Les polémiques n'ont juste pas lieu d'être" @AtollAngers https://t.co/qczUjxWsKr https://t.co/obcqXNE5uy
Lundi 22 Mai - 07:48