La mobilité, essence même de la vie


Rédigé par - Angers, le 09/01/2013 - 08:17 / modifié le 09/01/2013 - 08:18


Se mouvoir est essentiel et les déplacements constituent la base de la plupart de nos activités. La question des transports est par conséquent inhérente aux activités humaines, qu’elles soient économiques, touristiques et sociales. Car si la mobilité c'est le voyage, c'est avant tout, dans l'intérêt d'une ville, un service. Un service aux publics qui apporte confort et proximité au plus grand nombre.



La mobilité, essence même de la vie
Telle que je la vois, la société idéale est celle qui conjugue une multitude de moyens de transport. Loin de privilégier un moyen au détriment des autres, en ce qui concerne la mobilité, la vraie liberté réside dans la multiplicité des modes. En voici la meilleure preuve. Si la mobilité devenait un droit , au même titre que le logement par exemple, celui-ci ne se traduirait pas par l’obtention pour chacun d’une voiture, encore moins d’un titre de transport unique. Cela se traduirait, bien au contraire, par l’obtention d’une carte ouvrant à elle seule la possibilité d’utiliser tous les modes de transports qui s’offrent à nous dans une société moderne. Car pour la mobilité, la vraie liberté est semblable à celle de toute démocratie. C’est dans la pluralité qu’elle s’épanouit.

La ville vue sous l’angle de la mobilité. C’est un angle sans orienté et précis, mais aussi transversal. Il suffit pour cela d'observer comment l'utilisation des transports guide nos pas. La question des transports est de ce fait une préoccupation interdépendante des autres thèmes qui concernent la vie de la cité. C'est ce qui en fait autant le charme que l'utilité. D'ailleurs, si la passion est subjective, elle n'en demeure pas moins un formidable moteur de conviction. Il serait impossible d'évoquer les différents moyens de locomotion qu’a vu naître notre belle ville au cours des années qui nous précèdent sans rappeler l'euphorie collective lors de leur apparition et, plus que cela, leur développement. Et encore la lassitude face à l'obsolescence qui les voient disparaître puis remplacés. Une évolution qui, déjà, incarne notre indispensable besoin de mobilité.

L'approche historique de n'importe quelle ville vue sous l'angle de la mobilité nous rappelle les différentes modes qu'elle a connu. Les transports, c'est aussi une affaire d'époque. Et aujourd'hui une question tellement contemporaine. Un regard sur le passé qui porte, à n’en pas douter, une vision de l’avenir. Car la question des transports, pour essentielle qu’elle soit, est évolutive et passionne toujours autant. Si vitesse et sensation sont les mots d’ordre des plus sportifs, aventure et découverte suscitent tout autant la curiosité des voyageurs. A chacun son rapport avec les transports : praticité, confort ou encore rapidité. Finalement, on est peut être plus acteur qu'on ne le pense lorsque l'on est usager des transports en commun.

“Dites moi quel moyen de locomotion vous empruntez et je vous dirai qui vous êtes” serait-on tenté d'affirmer. Car la mobilité est, à n'en pas douter une affaire de liberté individuelle. Ainsi, la manière dont nous utilisons les moyens de transports à notre disposition en dit long sur le fonctionnement de notre société. C'est en quelque sorte la face visible d'une part de notre identité collective. En effet, la question du transport est liée au territoire et, par conséquent révèle nos racines. Et de ce fait, évoquer la question du transport c'est parler des individus, et au-delà même de leur seule qualité d'usagers. Les déplacements illustrent plus que tout autre question celle du quotidien. En ce sens, la mobilité est une question sociale.

Quand les projets d'une ville témoignent d’un mouvement dans le temps, ceux consacrés aux transports rapportent le mouvement dans l’espace. Car les moyens de transport, aussi élaborés soient-ils, sont liés aux éléments qui les supportent. Ainsi lorsqu’on aborde la question des transports, ce sont les éléments essentiels de la vie que l’on évoque : l’eau, la terre ou encore l’air.

Il ne faudrait néanmoins pas croire que la thématique du transport est une question terre à terre. La conception ainsi que la construction des moyens de locomotion sont certes des tâches qui nécessitent une vision pragmatique, mais leur finalité est plutôt bucolique : le voyage.





François-Xavier Helbert
Contributeur Angers Mag - "L'écriture n'est rien si elle ne sert à porter ou relayer un message".... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56


cookieassistant.com