La petite boucle angevine


Rédigé par - Angers le Dimanche 26 Juin 2016 à 09:57


Le Tour de France arrivera à Angers, le 4 juillet prochain. Douze cyclos de Saint-Sylvain ont reconnu pour nous les 60 dernières bornes du parcours, qui correspondent à la partie angevine de l’étape. Avec une chouette surprise à l’arrivée…



Les cycles de Saint-Sylvain d'Anjou quitte Bouillé-Ménard, point d'entrée du département du Maine-et-Loire lors de l'étape 3 du Tour de France 2016. Direction Angers.
Les cycles de Saint-Sylvain d'Anjou quitte Bouillé-Ménard, point d'entrée du département du Maine-et-Loire lors de l'étape 3 du Tour de France 2016. Direction Angers.
Bouillé-Ménard, Nyoiseau, Segré, Marans, Vern d’Anjou, La Pouëze, Saint-Clément-de-la Place, La Meignanne, Avrillé, Angers. Sur le GPS de Philippe, le GO (pour gentil organisateur) du jour, le parcours est tracé dans le détail.

Si ce n’est la circulation du jour, lui et les onze autres cyclos du club de Saint-Sylvain d’Anjou qui ont répondu à notre invitation sillonnent ce premier mercredi de juin les mêmes routes que celles qu’emprunteront les coureurs du Tour de France, le 4 juillet prochain.

Une reconnaissance à la cool de la partie angevine du tracé d’une étape qui partira de Granville (Manche) et passera notamment, juste avant son entrée dans le Maine-et-Loire, par Renazé (Mayenne) le fief des frères Madiot, grandes figures du cyclisme français. Ensuite, c’est Bouillé-Ménard. Partis dès potron minet de Saint-Sylvain, nos 12 cyclos ont pris le temps d’un moule-frites raisonnablement arrosé –leur énergisant à eux- dans un routier voisin.

En route ! Ou presque : Gérard est victime de la crevaison du jour, sorte de rituel immuable de la sortie collective. Ça rigole dans le groupe ; pas sûr que le ton soit le même dans un mois, au sein d’un peloton lancé à vive allure derrière les échappés du jour, à moins de 60 km d’Angers.

Photo souvenir devant la mairie d'Angers, lieu d'arrivée de la 3e étape du Tour 2016, le 4 juillet prochain. Avec des invités surprise : quatre coureurs de l'équipe Direct Energie, le sprinter nazairien Bryan Coquard en tête...
Photo souvenir devant la mairie d'Angers, lieu d'arrivée de la 3e étape du Tour 2016, le 4 juillet prochain. Avec des invités surprise : quatre coureurs de l'équipe Direct Energie, le sprinter nazairien Bryan Coquard en tête...
Pour nos cyclos, ça ne fait pas un pli : Granville-Angers, ce sera du grand classique, « une étape de transition », avec la constitution d’une échappée matinale, « les équipes de sprinters qui embrayent à 50 bornes de la ligne », puis une arrivée groupée devant la mairie. « De toute façon, ça se passe tout le temps comme ça, maintenant, avec les oreillettes », regrettent certains.

En clair, un scénario peu ou prou identique à celui vécu lors de la dernière arrivée du Tour à Angers, en 2004, avec une victoire au sprint du belge Tom Boonen, après une mémorable chute. « C’était rue du Maine, non ? », interroge André.

Tous férus de vélo –mais pas forcément accros à la Grande Boucle- nos forçats de la route progressent entre 25 et 30 km/h dans le Haut-Anjou et ses champs à perte de vue. Thierry, Bernard, Olivier, Jean-Louis et les autres ne roulent pas sur leur terrain de chasse favori, mais confirment en découvrant le tracé le pronostic émis lors du déjeuner. « C’est hyper roulant. Les gars ne mettront pas beaucoup plus d’une heure depuis Bouillé-Ménard jusqu’à Angers. »

Passé Segré, de longues lignes droites rejoignent les villages placés sur le parcours, favorables à un peloton lancé pleine balle. Un sprinter lèvera donc les bras à Angers. Mais qui ? Parmi les cyclos, plusieurs analysent plus avant l’arrivée et le long faux-plat du boulevard Ayrault qui la précède : « C’est fait pour un costaud, comme Andre Greipel. » D’autres jouent la fibre tricolore, et voit bien Bryan Coquard –le coureur de Direct Energie- s’imposer.
« C’est hyper roulant. Les gars ne mettront pas beaucoup plus d’une heure depuis Bouillé-Ménard jusqu’à Angers »

Là, la sortie vélo prend un tour surréaliste : arrêtés sur le bord de la route à La Meignanne pour organiser l’arrivée le bouillonnement automobile de la ville, la joyeuse troupe voit passer quatre coureurs de Direct Energie devant leurs yeux. Parmi eux, Bryan Coquard ! Flanqués d’Angelo Tulik, Adrien Petit et Romain Cardis, ils reconnaissent justement les derniers kilomètres d’une étape que le sprinter nazairien a visiblement coché d’une croix rouge sur son agenda.

« On les rattrape ? », questionne Dominique. « Non, on leur laisse un peu d’avance », plaisante Alain.

La belle histoire prend fin au pied de la mairie d’Angers, sur la ligne d’arrivée fictive, par une photo de groupe avec les quatre pros – dont le futur lauréat ? - arrivés quelques minutes plus tôt. Mieux qu’un bouquet du vainqueur…





Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00




cookieassistant.com