La réalité virtuelle utilisée pour opérer un patient


Rédigé par Maxence FRADIN - Angers, le 19/02/2016 - 08:25 / modifié le 19/02/2016 - 13:01


Une première mondiale en neurochirurgie. Le 27 janvier au CHU d'Angers, un homme atteint d'une tumeur au cerveau s'est vu opérer en portant un masque 3D. Une petite révolution chirurgicale qui ouvre un nouveau champ de possibles pour les professionnels de santé.



La réalité virtuelle utilisée pour opérer un patient
la rédaction vous conseille
Une fois de plus, le CHU d'Angers réaffirme son dynamisme en terme d'innovation médicale. L'opération s'est déroulée dans le cadre d'un projet de recherche intitulé CERVO (Chirurgie Eveillée sous Réalité Virtuelle dans le bloc Opératoire).

Démarré il y a deux ans sous la direction d’un neurologue du CHU d'Angers, le Pr Philippe Menei, et du Dr Evelyne Klinger, avec le laboratoire INSH (Interactions Numériques Santé Handicap), le projet a abouti au succès d'une opération en date du 27 janvier dernier. "Le premier patient était porteur d’une tumeur située près des zones du langage et des connexions visuelles. N’ayant plus qu’un œil suite à une maladie ophtalmologique, épargner son champ visuel était d’autant plus important" explique le CHU dans un communiqué.

Le patient étant éveillé, des points lumineux sont projetés à travers le casque 3D. "On lui demande s'il voit ces points. SI c'est le cas, cela veut dire que l'action du neurochirurgien ne porte pas atteinte à sa vision", détaille le Dr Evelyne Klinger, dans Le Courrier de l'Ouest du 17 février. Une fois la tumeur repérée, l'équipe "va solliciter le patient par le biais du casque 3D, pour tester tout le cortex autour de l'anomalie", le plongeant dans une réalité virtuelle.
"Le projet CERVO est une belle illustration de l'intérêt des technologies numériques dans le champ de la santé et du handicap" Dr Evelyne Klinger

La réalité virtuelle utilisée pour opérer un patient
Cette première mondiale doit ainsi sa réussite à l'interaction entre le numérique et la santé. "La chirurgie éveillée est pratiquée depuis les années 2000", précise le CHU d'Angers. Elle est essentiellement préconisée en cas de tumeurs, cette technique présentant de nombreux avantages : elle rend opérables des tumeurs qui ne l'étaient pas et limite les risques de séquelles neurologiques. 

De plus, elle permet une meilleure identification et, par conséquent, une protection des zones fonctionnelles comme la motricité, la vision, ou encore le langage. Le neurologue, en stimulant le cerveau avec une électrode, peut réaliser une cartographie précise du cortex.

La réalité virtuelle (simulation informatique, interactive, immersive, visuelle, sonore d'environnement réels ou imaginaires NDLR), connue pour ses récentes applications dans le monde des jeux vidéos, accède à la sphère médicale à l'occasion de cette opération.  

L'utilisation de cette technique va permettre au neurologue "d'aller encore plus loin et de tester des fonctions cérébrales plus complexes, comme la prise de décision dans une situation inattendue ou encore l'exploitation visuelle de l'espace", complète le CHU.

L'apport est aussi bénéfique pour le patient, qui peut être immergé dans un environnement propice à sa relaxation. Plus que des lunettes 3D, le dispositif s'apparente à un masque avec un écran plat numérique recouvrant les yeux. L'appareil est issu de la technologie d'Oculus Rift  (filiale de Facebook), développée en 2012.
 
Trois semaines après l'opération, l'Angevin de 66 ans est en "parfaite santé", indique le CHU. L'équipe du projet CERVO ne compte pas s'arrêter là. Cette réussite offre de nouvelles perspectives dans l'ablation de tumeurs cérébrales situées dans des zones risquées. Il faut "poursuivre le développement du dispositif, notamment augmenter les possibilités d’exploration des fonctions essentielles" (comme le langage et la vue NDLR) conclut le Dr Evelyne Klinger.

D'un point de vue technologique, il sera possible, à l'avenir, d'utiliser de manière encore plus approfondie le casque, afin de gagner en précision.












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com