La rue d’Alsace enfin ouverte au public


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 12/06/2010 - 09:05 / modifié le 14/06/2010 - 14:37


C’est l’une des artères la plus commerçante d’Angers. La rue d’Alsace qui joint le Boulevard Foch à la place du Ralliement était concernée par le passage du tramway. Après deux ans de travaux, dont des fouilles archéologiques, la rue est désormais ouverte au public. Les commerçants vont enfin pouvoir souffler et retrouver leur clientèle.



Bernadette Caillard-Humeau et Jacques Motteau ouvrant symboliquement la rue.
Bernadette Caillard-Humeau et Jacques Motteau ouvrant symboliquement la rue.
la rédaction vous conseille
On commençait à en avoir un peu marre de ces travaux. Nous étions prévenus, mais quand même, avec les découvertes archéologiques, la modification des réseaux, et enfin la pose des rails, on était à la limite de la rupture », disait une commerçante de la rue d’Alsace, plutôt ravie de voir que la rue est enfin redevenue normale, avec seulement des rails en plus. « Il y a encore le travaux de la place du Ralliement et ceux de la rue de la Roë. Les clients hésitent encore à revenir dans le centre ville. On voit enfin le bout du tunnel, ( NDLR : ou plutôt des rails du tramway …) »

Du coté d’Angers Loire Métropole, conscients de la gêne, surtout pour les commerçants, on a mis les petits plats dans les grands pour tenter de redonner du dynamisme commercial à cette rue. Pendant deux jours des animations artistiques et commerciales sont organisées pour attirer le chaland. Hier soir, un cocktail était servi en pleine rue, sur les rails, pour remercier les commerçants et les riverains de leur patience.

« Nous sommes très heureux de vous accueillir ce soir. Au nom du Maire nous vous remercions, car on ne va pas le nier les travaux sont gênants. Cette première rue c’est une bouffée d’oxygène, pour vous comme pour nous. Deux ans de travaux je sais que ce fut difficile pour vos trésoreries, on vous a fait supporter des choses et nous pensons que grâce aux jeux organisés et aux promotions que vous organisez, les clients seront présents », disait Jacques MOTTEAU, adjoint au Maire d’Angers, délégué au Commerce, à l’Artisanat et au Tourisme. Les clients sont revenus, timidement, pour voir mais aussi pour goûter ce grand espace de liberté qui s’étendra d'ici la fin de l'année, de la rue d’Alsace, à la rue de la Roë, en passant par la place du Ralliement, un secteur où désormais l’automobile n’aura plus accès.

« Aujourd’hui c’est un grand pas pour le tramway, mais aussi pour notre ville », disait à son tour, Bernadette CAILLARD-HUMEAU, 1ère adjointe au Maire, déléguée à la mobilité, à la voirie et aux déplacements. « Cette rue ouverte, c’est la concrétisation d’un centre ville apaisé, un projet que porte l’équipe en place. Je sais que les travaux ont été difficiles, mais c’était une étape obligée. Et comme dit le Maire, avant le fruit, les pépins. »

Du côté des commerçants, certains avaient retrouvé le sourire, avançant même quelques propositions, demandant à ce que la verdure, installée pour les animations de cette fin de semaine puisse être conservée, afin de rompre le coté un peu trop minéral de la rue. Le message a bien été entendu par les élus, lesquels feront peut-être pousser quelques arbres, en pots sans doute, pour égayer la rue d’Alsace. Tous sont conscients qu’il va leur falloir remonter la pente, pas celle de cette rue inclinée, mais de leur trésorerie mise à mal par ces deux années de travaux. Même si chacun s’accordait à dire : « déjà deux ans ! Finalement ça passe vite … »




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag